Lycée   >   Terminale   >   Humanité Littérature et Philosophie   >   L'énigme de la folie

L'énigme de la folie

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif

Connaitre les différentes conceptions de la folie.

Points clés
  • Une énigme est d’abord une parole obscure à déchiffrer, une devinette. La folie, au sens courant du terme, qualifie une personne, des paroles ou des actes incompréhensibles et aussi effrayants qu’imprévisibles.
  • Dans notre imaginaire, le fou est l’énigme par excellence. C’est don Quichotte qui attaque des moulins à vent en les prenant pour des géants, c’est aussi le misérable qui se prend pour l’empereur du monde.
  • Mais depuis le XIXe siècle, les psychiatres s’emploient à établir une connaissance scientifique des maladies mentales. Aujourd’hui, il y a une distinction de différents types de folie : les psychoses (où la réalité est déformée par le délire), les névroses (troubles plus ou moins graves de notre vie affective). Il existe des traitements antipsychotiques censés donner aux malades mentaux la possibilité d’une vie « normale ».
1. La folie sacrée

Dans de nombreuses cultures, la folie n’est pas comprise comme une maladie mentale. Elle peut ainsi être expliquée par des forces sacrées, insondables et surhumaines. La distinction du sacré et du profane définit, selon le sociologue Durkheim (1858-1917), la religion. Le sacré est ce qui doit rester hors d’atteinte du profane. Profaner le sacré, c’est annuler la séparation qui constitue la valeur des choses religieuses et divines en les rabaissant au niveau du monde humain commun. Ces profanations peuvent consister à rire de la parole de Dieu ou à utiliser un objet de culte pour une tâche quotidienne. Au contraire, la folie est parfois interprétée comme la manifestation du sacré ici-bas.

Exemple
Cela est particulièrement visible dans Ajax, une tragédie écrite par Sophocle. Une nuit, en pleine folie furieuse, Ajax, un héros mythique de la guerre des Grecs contre les Troyens, massacre du bétail en croyant tuer Ulysse et ses alliés. La déesse Athéna est la cause de cette folie : elle a rempli l’esprit d’Ajax d’images mensongères pour le punir de paroles orgueilleuses.
En réalité, la première folie d’Ajax est là dans la démesure, folie dont les grands héros sont plus facilement victimes. Ils sont trop grands pour ne pas être tentés de se croire plus qu’hommes, égaux aux dieux.

Plus près de nous, Les maîtres fous (1955), un film de Jean Rouch tourné au Ghana en Afrique de l’Ouest, montre comment des membres d’une secte entrent en transe lors d’une cérémonie religieuse.
Pendant cette transe, ils se croient possédés par des esprits issus de la colonisation : le gouverneur, le capitaine, la femme du médecin. Ils manifestent alors à nos yeux les symptômes typiques de la folie : mégalomanie, convulsions, danse frénétique, altération de la personnalité. Mais de retour à la vie profane, en semaine, ils se comportent tout à fait normalement. Nous sommes aujourd’hui tentés de décrire leur expérience en termes psychologiques, médicaux, faisant ainsi disparaitre l’énigme de leurs actes et de leurs paroles.

2. La folie opprimée

Dans l’Histoire de la folie (1961), Michel Foucault retrace comment, en Occident, la perception de la folie a radicalement changé entre le Moyen Âge et le XVIIIe siècle pour fonder finalement le point de vue actuel sur la maladie mentale. La folie est sainte pour les médiévaux. À la Renaissance, dans les œuvres d’Érasme, de Shakespeare ou de Cervantès, la folie témoigne encore d’une sagesse tragique qui dévoile l’absurdité du monde. Mais soudain, à l’âge classique (les XVIIe et XVIIIe siècles), les fous sont enfermés dans les lieux réservés aux déviants improductifs tels que les pauvres, les criminels ou les oisifs. Enfin, d’après Foucault, ce sont les médecins du XIXe siècle, comme Pinel, souvent loués pour avoir donné une certaine liberté physique aux fous enfermés, qui vont les enchainer psychologiquement et médicalement en prétendant les guérir.

Cette critique de la psychiatrie, fondée sur une certaine réhabilitation de la folie, est assez typique des années 1960 aux années 1980. Le film Vol au-dessus d’un nid de coucou (1975), réalisé par Milos Forman, en offre une illustration emblématique. L’asile psychiatrique y est en effet dépeint comme un enfer morne où l’enfermement physique est redoublé d’un enfermement psychologique produit par les médicaments. La tentative menée par un patient pour apporter de la liberté et de la joie dans l’asile se heurte à la violence répressive de l’institution.

Le fou serait donc, alors, moins victime de sa folie que de la société qui le condamne et le stigmatise.
Il est indéniable que, dans ce cas, le remède a trop souvent été pire que le mal. La lobotomie, par exemple, consiste à sectionner les fibres qui relient le lobe frontal au reste du cerveau, altérant massivement et irrémédiablement le comportement du patient. Cette pratique médicale aujourd’hui interdite a été employée en masse au milieu du XXe siècle, surtout sur des femmes. N’eût-il pas mieux valu leur épargner ces « soins » barbares ?

3. La folie soignée ?

S’il est justifié de dénoncer et de condamner les maltraitances dont les malades mentaux sont victimes dans nos sociétés, il est peut-être excessif d’entretenir une vision romantique du fou visionnaire dont la libération suffirait à faire le bonheur. Certes, les malades mentaux n’ont pas vraiment de place dans une société capitaliste où chaque individu est censé être avant tout productif.
Dans des circonstances moins défavorables, certains fous créatifs se sont faits malgré tout une place. Vincent Van Gogh ou Antonin Artaud ont, par exemple, créé des œuvres inoubliables et admirées. Mais ce fut au prix de grandes souffrances. Et cela ne doit pas nous faire oublier tous ces fous et ces folles anonymes qui ne bénéficient pas de cette immunité artistique et qui souffrent avant tout bel et bien de leurs psychoses.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Humanité Littérature et Philosophie

Les avant-gardes picturales

Humanité Littérature et Philosophie

Révolutions scientifiques et révolutions philosophiques au XVIIe siècle

Humanité Littérature et Philosophie

De nouveaux médias et arts

Humanité Littérature et Philosophie

Métissages plastiques

Humanité Littérature et Philosophie

Expérimentations musicales

Humanité Littérature et Philosophie

Dadaïsme et surréalisme

Humanité Littérature et Philosophie

Le déclin de la modernité

Humanité Littérature et Philosophie

Littérature et cinéma : anticipation et science-fiction

Humanité Littérature et Philosophie

Liens entre politique et art

Humanité Littérature et Philosophie

L'état de nature est-il un état de guerre de tous contre tous ?