Collège   >   5eme   >   Histoire   >   L'âge d'or des monastères

L'âge d'or des monastères

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
1. Le monachisme en Occident
a. Les débuts du monachisme occidental
Le monachisme connaît une période faste du 5e siècle jusqu'à la fondation de Cîteaux au 12e siècle.
Dès le 4e siècle, les premiers monastères sont fondés en Gaule. C'est souvent à l'initiative d'un évêque qu'un monastère est créé, mais le fondateur peut aussi être un roi ou un grand seigneur laïc.
 
Doc. Monastère français (en Haute Loire)
b. La diffusion
À partir du 8e siècle, la règle de saint Benoît, rédigée entre 530 et 560, commence à se diffuser. Il faut attendre cependant l'époque carolingienne pour qu'elle devienne universelle en Occident.

Aux alentours de l'An Mil, l'Empire carolingien compte plusieurs centaines de monastères, d'importance et de taille différentes. Certains sont très célèbres comme Saint-Denis par exemple.

Ces monastères peuvent compter plusieurs centaines de moines, ce qui suppose des centaines de serviteurs et plusieurs milliers de paysans. Mais il existe des communautés plus restreintes, fondées par des personnages moins puissants : des abbayes ou des prieurés de vingt ou trente moines.
2. Les raisons du succès des monastères
a. Un lieu économique
Un monastère possède toujours un domaine. En effet lors de sa création, il est doté de terres, de champs, de bois, de vignes pour produire le vin des messes. En outre, les laïcs peuvent faire des donations, surtout s'ils demandent à y être enterrés.

L'idéal monastique prône l'autosuffisance et l'absence de bénéfices. Or,  il est souvent arrivé que les monastères s'enrichissent considérablement, ce qui nuit à la qualité de la vie spirituelle de la communauté.
b.  Un lieu culturel
Les monastères sont aussi des lieux de production culturelle. Une véritable littérature monastique se développe. En rédigeant les chroniques de leur monastère, puis celles de la vie de souverains comme la Vie de Charlemagne par Eginhard, les moines font renaître le genre historique. Ce sont également les moines qui développe la littérature hagiographique en écrivant l'histoire de la vie de saints et celle plus large de la chrétienté.

Le monastère exerce une grande fascination sur les esprits, au moins jusqu'au 13e siècle. C'est pourquoi, il abrite souvent, les élites sociales et culturelles de l'époque. Pour être certain d'obtenir son salut, l'homme médiéval est convaincu qu'il faut entrer au monastère. D'ailleurs, pendant très longtemps les chrétiens restent persuadés que le monachisme est la forme de vie la plus parfaite.
3. La décadence du monachisme
a. La crise du 13e siècle
Une première crise survient à partir du 13e siècle, lorsqu'apparaissent d'autres formes de vie religieuse. C'est en effet à cette époque, que naissent des ordres religieux non monastique comme les ordres mendiants. Ces ordres bouleversent le mode de vie monastiques en vivant dans le siècle et dans le monde urbain.

Le monachisme se trouve alors confronté à une redoutable concurrence.
b. Le rôle des ordres mendiants
Les Franciscains (frères Mineurs) et Dominicains (frères Prêcheurs) sont les deux principaux ordres mendiants du 13e siècle. Ces frères vivent dans des couvents ouverts, entrant et sortant à leur guise. Ils vont dans le monde et circulent parmi les plus humbles pour prêcher la bonne parole. Ils renoncent aux richesses matérielles et ne possèdent pas de domaines fonciers.

En adoptant la vie dans la société et en renonçant aux richesses matérielles, ils séduisent rapidement de nombreux chrétiens.
L'essentiel
Le monachisme occidental se développe dès le 4e siècle et connaît un essor considérable jusqu'au 12e siècle. C'est durant cette période que se multiplient les monastères et qu'apparaissent des règles de vie monastique comme celle, très fameuse, de Saint Benoit.

Mais la naissance, au 13e siècle, des ordres mendiants change la perception des chrétiens vis-à-vis de la vie monastique et surtout ces ordres nouveaux s'affirment comme de redoutables concurrents. En effet, en préconisant une vie dans le siècle, ces ordres mendiants remettent, tout bonnement, en question l'idéal monastique de vie retirée et rapidement ils séduisent de plus en plus de fidèles.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire

Cluny

Histoire

Michel-Ange

Histoire

L'abbaye de Fontenay

Histoire

La vie urbaine au Moyen Âge

Histoire

La ville au Moyen Âge

Histoire

Une religion très présente

Histoire

Saint François

Histoire

Les ordres mendiants

Histoire

Saint Bernard

Histoire

Jeanne d'Arc