Graphe probabiliste à 2 ou 3 sommets - Cours de Mathématiques Terminale L avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Graphe probabiliste à 2 ou 3 sommets

Objectif(s)
Graphe probabiliste à deux ou trois sommets : matrice de transition, état stable d'un graphe probabiliste.
Il est nécessaire de connaître l’ensemble des définitions de base du cours "Graphes : définitions, propriétés". Les calculs (matrices) nécessitent une calculatrice ou un logiciel de mathématiques.
1. Définitions
Graphe étiqueté
Un graphe étiqueté est un graphe orienté où chaque arête est étiquetée par un nombre ou un mot (un dessin…).


                       Graphe 1


Graphe pondéré
Un graphe pondéré est un graphe étiqueté de nombres positifs uniquement.
Chaque nombre est appelé poids d’une arête.
Le poids d’une chaîne est la somme des poids des arêtes qui la composent.


                      Graphe 2


Graphe probabiliste
Un graphe probabiliste est un graphe orienté pondéré tel que la somme des poids des arêtes issues de chaque sommet vaut 1.
L’état probabiliste d’un élément est représenté par une matrice ligne.

Graphe 3
Ci-contre un graphe probabiliste à deux sommets, puis un autre graphe probabiliste à trois sommets.

Pour le graphe ci-contre à deux sommets, l’état P0 est donné par l’énoncé : « au départ on considère que 80 % des éléments sont dans A ».

La matrice sera alors :
P0 = (0,80  0,20).
Graphe 4

Matrice de transition
Pour déterminer l’état probabiliste à l’étape n, on a les relations : et où M est la matrice de transition.
La matrice de transition d’un graphe probabiliste à n sommets est une matrice carrée d’ordre n, pour laquelle chaque coefficient de la ie ligne je colonne est le poids de l’arête orientée de i vers j si cette arête existe, 0 sinon.


Matrice pour le graphe 3
Matrice pour le graphe 4


La somme des éléments de chaque ligne vaut 1.

2. État stable
Pour tout graphe probabiliste dont la matrice de transition ne comporte pas de 0, l’état Pn à l’étape n tend vers un état indépendant de l’état initial P0 quand n devient grand.
À l’état stable, on a : P = P × M où P est l’état stable.

Par exemple, avec les conditions indiquées pour le graphe à deux sommets, en posant :
P = (x ; y) avec x + y = 1 soit y = 1- x.

Nous avons :




Ce qui donne un système de trois équations à deux inconnues :



En reportant (3) dans (1) on obtient :
x - 0,25x = 0,19(1 - x)
0,75x = 0,19 - 0,19x
0,94x = 0,19


D’où : , on en déduit : .

3. Calculs et utilisation d'une calculatrice
On utilise la calculatrice pour le calcul de puissances de la matrice.

Calcul de : TI 82 stats (ou 83-84) Casio Graph 35+ TI-Nspire


Résultat :


 
• Dans le menu "matrice", "edit", choisir A par exemple, donner la dimension 2×2.

• Valider, remplir la matrice.

• Choisir de nouveau le menu matrice, appuyer sur "Entrer".

• Puis touches ^2.
• Valider.
• Menu "Mat" puis sur un nom de matrice flèche droite donner les dimensions, valider.

• Remplir la matrice.

• Menu "Run", puis touche "OPTN", F2 MAT s’affiche, touche "ALPHA" A puis ^2.

• Valider.
 
 
• Appuyer sur menu, choix 7 matrices et vecteurs, "créer" donner les dimensions, valider.

• Remplir la matrice puis ^2 et "entrée".






 


Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents