Entre immobilisme et mouvement (années 1940-1950) - Cours d'Histoire Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Entre immobilisme et mouvement (années 1940-1950)

1. Les profondes transformations de la société française
a. Le renouveau démographique et l'urbanisation
A partir de 1945, les transformations de la société se produisent beaucoup plus rapidement que dans la première moitié du XXe siècle. Le premier grand changement est la reprise de la natalité, dès 1942. Après un pic au lendemain de la guerre, le taux de natalité se maintient à un haut niveau jusqu'en 1965 (plus de 18 ?). On peut expliquer ce baby-boom par les mesures natalistes prises dès 1938, poursuivies sous Vichy puis à la Libération (allocations familiales, avantages fiscaux). Mais il prend également place dans un contexte de renouveau économique et de valorisation de la famille.
La baisse du taux de mortalité, et notamment de la mortalité infantile, est une autre cause de la forte croissance démographique de l'après-guerre. Les Français vivent plus longtemps grâce à une meilleure alimentation, aux progrès de la médecine et de l'accès aux soins (création en 1945 de la Sécurité sociale).
Par ailleurs, la croissance de la population se nourrit de l'immigration. La reconstruction économique nécessite en effet un afflux de travailleurs étrangers, venus surtout d'Europe dans un premier temps.
Autre changement significatif, la France s'urbanise. L'exode rural amène entre 1946 et 1975 cinq millions de ruraux dans les villes. Ce sont les villes qui bénéficient surtout de la croissance démographique, ce qui pose dans les années 1940 et 1950 de gros problèmes de logement.
b. Les bouleversements du monde rural
A partir de 1945, le monde rural est profondément transformé par les mutations économiques. En 1945, la France reste un pays fortement rural, mais les campagnes doivent se plier à une modernisation intense. Ce monde des campagnes subit d'abord l'exode rural, qui vide peu à peu les villages. D'autre part, le travail agricole se modifie et les agriculteurs enregistrent une très forte hausse de la productivité. Ces gains de productivité sont dus à la mécanisation, à l'usage plus intensif d'engrais, et à une meilleure sélection des espèces tant dans l'élevage que dans les cultures. La « révolution des tracteurs » est rendue possible par les prêts financiers du Crédit agricole. On compte 50 000 tracteurs en 1946 et près de 400 000 en 1954 !
Mais ces transformations ne se font pas sans douleur : la hausse de la productivité a pour conséquence la baisse du nombre des exploitants et des travailleurs agricoles : entre 1954 et 1962, la population active agricole passe de 5,1 millions à 3,9 millions. D'autre part, beaucoup d'exploitants ont dû s'endetter lourdement pour acheter un matériel moderne. De violentes manifestations paysannes éclatent en 1953, signe du malaise naissant du monde des campagnes.
Parallèlement, les conditions de vie dans le monde rural se sont transformées : on y gagne alors en confort (électrification, eau courante), mais la société rurale se désagrège et plonge dans un isolement grandissant. Beaucoup d'écoles de villages et de petits commerces ferment.
2. Une entrée limitée dans la société de consommation
a. L'avènement de la société des loisirs
On voit se développer un nouveau mode de vie. Après une période de reconstruction marquée encore par le rationnement, les Français entrent peu à peu, à partir des année 1950, dans la société de consommation. L'équipement électroménager, la voiture, la télévision sont des objets symboles de la transformation de la vie quotidienne. Le réfrigérateur par exemple apparaît au milieu des années 1950. La structure du budget des Français montre d'autre part l'augmentation de la part consacré aux vacances et aux loisirs. L'accès à la culture se généralise. Jean Vilar, en créant le TNP (Théâtre National Populaire) en 1951 met le théâtre à la portée du plus grand nombre. La culture est également accessible par de nouveaux médias comme la radio ou la télévision. La création en 1955 de la station de radio Europe n° 1 répond aux nouveaux désirs de la jeunesse, notamment par le lancement de l'émission Salut les copains en 1959. Le nombre de postes de télévision est multiplié par dix durant les années 1950.
Le cinéma bénéficie aussi d'un renouveau, avec les cinéastes de la Nouvelle Vague, comme Truffaut, Godard et Chabrol. Le film de Vadim Et Dieu créa la femme, avec Brigitte Bardot, symbolise l'évolution des mentalités et l'aspiration à une plus grande liberté des moeurs.
Ainsi s'impose peu à peu une culture de masse, comme le montre le lancement du Livre de poche en 1958.
Mais ces innovations apparaissent surtout à la fin des années 1950 et ne doivent pas masquer la persistance de fortes inégalités sociales.
b. Les Français entre tradition et modernité
Durant cette période, les mentalités des Français évoluent, mais restent en même temps marquées par certaines traditions religieuses et morales.
L'Eglise catholique constitue encore dans les années 1940 et 1950 un pilier de la société. On observe même un certain renouveau religieux après la guerre. La création du MRP (Mouvement Républicain Populaire), parti politique d'inspiration démocrate-chrétienne permet l'expression au sein de la République des convictions politiques et morales des catholiques. La pratique populaire parvient encore à se maintenir, et se trouve relayée par le succès du Secours catholique fondé en 1946, par les organisations de jeunesse ou par l'action de l'abbé Pierre en 1954 en faveur des sans-abri.
Malgré cela, l'emprise de l'Eglise est affaiblie par le développement de la contestation des valeurs morales. La morale religieuse s'effrite, les valeurs traditionnelles se trouvent dépassées par la recherche du confort matériel et la volonté de liberté des moeurs dans la jeunesse.
L'essentiel

Au lendemain de la guerre, l'économie et la société françaises sortent très affaiblies du conflit. Pourtant, la croissance est relancée dès la fin des années 1940. La société française connaît alors de profonds bouleversements : croissance démographique, urbanisation, transformation du monde rural. Les Français s'engagent vers la modernité et la société de consommation, même si celle-ci reste encore limitée.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents