De la coexistence pacifique à l’équilibre de la terreur - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

De la coexistence pacifique à l’équilibre de la terreur

1. La coexistence pacifique n’empêche pas les crises
a. Khrouchtchev veut établir des rapports plus confiants avec les Etats-Unis
Khrouchtchev souhaite libéraliser le régime politique en URSS et développer le dialogue avec les Etats-Unis, où il se rend en 1959. Il veut donc rompre avec le stalinisme et est favorable au dégel des relations internationales. Il parle de « coexistence pacifique » pour qualifier les rapports entre les deux Grands. Mao refuse cette politique et fait donc de la Chine une rivale de l’URSS dans le camp socialiste.
b. Du « dégel » à la crise de Cuba
Cette période de dégel permet de signer l’armistice en Corée (1953), de régler la cas de l’Autriche qui devient indépendante et neutre. Mais lorsque la Hongrie, en 1956, tente de rompre son lien de dépendance avec Moscou, l’Armée rouge intervient. Les Etats-Unis condamnent sans pour autant intervenir.
En 1961, la construction du mur de Berlin ravive les tensions. Les Etats-Unis de Kennedy se présentent alors comme les garants du « monde libre ».
En 1962, la crise de Cuba met le monde au bord de la guerre, mais les Etats-Unis et l’URSS décident, in fine, d’éviter l’affrontement.
2. L’équilibre de la terreur
a. La course aux armements et la peur du nucléaire
En 1957, avec le lancement de Spoutnik, l’URSS montre sa supériorité dans le domaine spatial. Elle dispose dès 1949 de la bombe atomique, avant le Royaume-Uni, la France puis la Chine.
La fabrication de nombreux missiles atomiques fait courir un nouveau risque à la planète : les deux Grands souhaitent donc discuter pour limiter la coûteuse course aux armements nucléaires. Les accords SALT I signés en 1972 engagent un processus de désarmement.
b. Le rapprochement Est-Ouest et la remise en cause des modèles
L’apaisement se manifeste par la visite de Nixon à Moscou en 1972, puis par celle de Brejnev à Washington en 1973. Le président américain fait aussi entrer la Chine sur la scène internationale. Les deux Etats allemands participent à ce processus de détente. Mais les deux Grands doivent faire face à l’émergence du Tiers Monde et tandis que la domination soviétique est remise en cause dans les pays d’Europe de l’Est, les Etats-Unis, vaincus et traumatisés, doivent quitter le Viêtnam en 1975.
L’essentiel

De 1953 à 1975, les deux Grands souhaitent multiplier les occasions de dialoguer et améliorer ainsi les relations internationales. Malgré cette volonté, la période reste marquée par de graves crises ; la Guerre froide perdure, entre dégel et crispation.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents