Lycée   >   Terminale STMG   >   Histoire   >   De l'indépendance négociée à la partition en deux Etats

De l'indépendance négociée à la partition en deux Etats

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
En Inde, le mouvement indépendantiste remonte à l'entre-deux-guerres mais ses efforts en faveur de l'indépendance n'aboutissent que dans les années 4O.

De quelle manière l'Inde accède-t-elle à l’indépendance ?
1. Les acteurs 
Les Anglais ont formé des élites locales capables de jouer un rôle dans la gestion des colonies. Ce sont ces hommes qui sont au cœur du processus d’indépendance : Gandhi, Nehru et Jinnah, tous trois avocats formés à Londres.
a. Gandhi
Ancien avocat du barreau de Londres, Gandhi adepte de la résistance passive et de la désobéissance civile non violentes a été l’artisan principal de l’indépendance de l’Inde.

Dès 1930 il entame «  la marche du sel », un parcours de 400 kilomètres qui le mène au bord de l’océan. Là, il montre aux Hindous présents que l’on peut se procurer du sel en faisant évaporer l’eau de mer, sans payer les lourdes taxes imposées par les Anglais.

C’est un acte hautement symbolique de résistance à l’occupant. Gandhi multiplie ensuite les actions pour prouver au peuple indien qu’il peut se passer des Anglais. En 1942 le manifeste « Quit India » invite les Anglais à quitter l’Inde.
b. Nehru et le parti du congrès
Ce parti politique est créé en 1885 et réunit l’élite indienne éduquée en Métropole. Il a joué un rôle essentiel dans lutte pour l’indépendance du pays ; il est à l’origine de toutes les manifestations de désobéissance passive et a permis à Nehru, qui le préside dès 1929, de se faire connaître.

Issu d’une riche famille de brahmanes, il a fait ses études au Royaume-Uni puis il s’inscrit dès 1912 au Parti de Congrès, il représente la tendance moderne, tournée vers l’industrialisation alors que Gandhi est plus attaché aux valeurs traditionnelles et à l’artisanat rural.

Après l’indépendance, le parti du congrès a continué à jouer un rôle de premier plan dans la vie politique indienne tout comme Nehru.
c. L’indépendance différée
Dans un premier temps le gouvernement anglais, conservateur, mené par Winston Churchill ne veut pas entendre parler d’indépendance. Il voit encore dans son Empire une solution possible à la crise économique qui, après les Etats-Unis touche l’Europe dans les années 30.

En effet l’Empire constitue un réservoir de matières premières et un vaste débouché pour les produits manufacturés.

Par ailleurs, la Ligue musulmane de Mohammed Ali Jinnah souhaite comme Gandhi et Nehru le départ des Anglais mais elle veut la séparation en deux Etats et la création d’un Etat musulman. Jinnah est en effet convaincu que les musulmans minoritaires sont menacés par les hindous et que seul un Etat musulman peut assurer leur sécurité, doctrine officielle de la Ligue musulmane qu'il expose au congrès de Lahore en 1940. Or personne, ni les Anglais ni le parti du Congrès n’envisage, à ce stade, une partition.
2. Une indépendance négociée
a. 1946, une année critique
En 1945, le parti travailliste anglais sort vainqueur des élections législatives et entame immédiatement des pourparlers car il est favorable à l’indépendance de l’Inde.
Le nouveau premier ministre, Clement Attlee, souhaite que le transfert de souveraineté se fasse au plus tard en juin 1948. Les Britanniques mettent Nehru à la tête d’un gouvernement provisoire et provoquent des affrontements avec Ligue musulmane de Jinnah qui refuse de participer à toute réunion.

Gandhi et Nehru sont, eux, opposés à la partition de l’Inde. L’année 1946 est particulièrement difficile et en février 1947, Lord Mountbatten est dépêché sur place avec le titre de vice-roi pour trouver une solution et mener à son terme le processus d’indépendance.
b. Six mois de négociations :
En négociant avec les deux principaux acteurs de cette indépendance, Nehru pour les Hindous et Jinnah pour les musulmans, Lord Mountbatten finit par faire accepter son plan de partage de l’Empire britannique des Indes, préparé pendant la conférence de Bali. Il doit aussi composer avec les trois cent quarante Etats princiers qui, à quelques exceptions près, acceptent de se rallier à L’Union Indienne.

Deux Etats naissent de ces tractations : l’union indienne dirigée par Nehru qui fête son indépendance le 15 août 1947 à Delhi et le Pakistan qui célèbre la sienne le même jour à Karachi. Gandhi en signe de protestation contre la partition est absent des cérémonies.

Un extrémiste hindou l’assassine six mois plus tard en janvier 1948. Dès lors Nehru devient l’unique chef de file des nationalistes hindous. Il devient un des principaux artisans du mouvement de « non-alignement ».
c. De vastes mouvements de populations
Si l’Union indienne est un Etat d’un seul tenant, le Pakistan est divisé en deux entités distinctes. A l’ouest le Pakistan occidental, traversé par l’Indus, et à l’est le Pakistan oriental qui occupe le delta commun du Gange et du Brahmapoutre (l’actuel Bengla Desh). Immédiatement les Hindous et les Sikhs quittent le nouveau Pakistan et rejoignent l’Union Indienne.

Dans le même temps les Musulmans fuient vers l’une ou l’autre partie du Pakistan. Au total on considère que ce sont vingt millions d’individus qui subissent l'exode entre 1947 et 1950.

Ces migrations donnent lieu à un véritable déchaînement d'actes barbares entre les deux communautés : un million de morts pour le seul été 1947 principalement sur les régions où la frontière était encore floue.
L’essentiel

L’indépendance de l’Inde est un bon exemple d’indépendance négociée et représentative de la méthode des britanniques qui n’ont pas hésité à former, pendant la période coloniale, des élites locales, capables de prendre en mains les Etats devenus indépendants.

Aussi bien Gandhi que Nehru ont voulu éviter la partition. L’intransigeance de Jinnah est responsable du drame qui a jeté les deux communautés l’une contre l’autre. Aujourd’hui des conflits frontaliers existent toujours, au Cachemire, entre Inde et Pakistan.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire

Les voies du développement

Histoire

Une nouvelle constitution et un nouvel équilibre des pouvoirs

Histoire

Les choix économiques et l'aménagement du territoire

Histoire

Les cohabitations entre 1986 et 2002

Histoire

La Ve République et la construction européenne

Histoire

La Ve République face à la décolonisation

Histoire

La place des jeunes dans la société

Histoire

Les jeunes, une classe d'âge en difficulté

Histoire

L'émergence des classes moyennes

Histoire

Une identité autour de valeurs communes