Circulation et formation des étudiants, transferts de technologie et puissance économique : l'exemple de l'Inde - Maxicours

Circulation et formation des étudiants, transferts de technologie et puissance économique : l'exemple de l'Inde

Objectif
  • Comprendre en quoi la diaspora indienne ainsi que le transfert de technologie sont des leviers de puissance économique pour un pays émergent, l’Inde.
Points clés
  • Une diaspora indienne fortement qualifiée se diffuse vers les pays du Nord.
  • Des relations économiques bilatérales, qui misent sur le transfert de technologie et sur un soft power fondé sur l’excellence dans des domaines de pointe (comme l’ingénierie informatique), se forment.
Pour bien comprendre

Tle (HG G SP) : « L’enjeu de la connaissance »

1. La diaspora indienne, élément du soft power
a. Une diaspora ancienne et multiforme
Le terme « diaspora » renvoie à la dispersion d'une communauté à travers le monde.

L’Inde est un pays à l’émigration ancienne avec :

  • une émigration de proximité vers le Népal et le Sri Lanka ;
  • une émigration vers les pays anglophones (l’Inde étant une ancienne colonie britannique).
Exemple
En Europe, les 2/3 des Indiens vivent au Royaume-Uni.

La diaspora indienne est fortement marquée par des critères régionaux :

  • le Kérala fournit une forte émigration vers les pays du Golfe, à faible qualification (BTP, etc.) ;
Exemple
3 % de la population indienne vient du Kérala, mais les Kéralais représentent environ 50 % des migrants indiens dans le Golfe.
  • une diaspora fortement qualifiée se diffuse vers les pays du Nord.
Exemples
80 % des Indiens vivant aux États-Unis sont titulaires d’un diplôme universitaire. C’est la population la plus qualifiée du pays.
Au Royaume-Uni, 12 % des médecins sont d’origine indienne.

Aujourd’hui, les étudiants indiens sont massivement accueillis par les États-Unis (130 000 en 2015), suivis par le Canada, l’Australie et le Royaume-Uni. On compte environ 20 000 étudiants indiens en Chine.

b. Un élément du soft power indien

L’Inde a développé le statut de « PIO » (Person of Indian Origin) pour les membres de sa diaspora.
Ce statut permet une facilitation pour l’obtention de visas. De plus, le pays a créé un Haut Comité dédié à la diaspora avec un rassemblement annuel fortement médiatisé.
Le pouvoir indien investit sur cette présence massive d’étudiants à l’étranger.

Exemple
En 2015, le premier ministre Narendra Modi visite la Silicon Valley. On y trouve alors 6 % d’Indiens qui représentent environ 1/3 des créations d’entreprise.

De nombreux grands patrons sont d’origine indienne : Microsoft, Adobe, Google, etc.
Plus généralement, la réussite scolaire et sociale des Indiens de la diaspora devient un thème de plus en plus classique dans la filmographie indienne (Bollywood).

2. Les transferts de technologie : un levier de puissance économique
a. Le système éducatif indien

Si l’élite indienne forme de plus en plus ses enfants à l’étranger, l’Inde comprend dès son accession à l’indépendance en 1947 qu’elle doit se doter d’une main d'œuvre technique qualifiée.

Les pays développés, en premier lieu les États-Unis, servent de modèle à l’Inde pour mettre sur pied les Indian Institutes of Technology. Ces instituts prennent pour modèle le célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT). Le premier est fondé en 1951 dans le Bengale Occidental.

L’Inde bénéficie également d’investissements américains, avec la création de nombreuses American Libraries (bibliothèques américaines) sur son territoire. Les États-Unis, conscients du potentiel indien, favorisent l’immigration des jeunes diplômés indiens.

On utilise parfois l’expression « brain drain » (« exode des cerveaux ») pour qualifier l’attraction qu’exerce un pays sur les diplômés étrangers.

Cette main-d'œuvre indienne, bien formée et moins couteuse que celle des pays développés, est un levier économique puissant à partir des années 1990.

b. Les pôles d’excellence indiens

Le premier ministre Narendra Modi déploie depuis son élection en 2014 une diplomatie économique très active, cherchant à attirer les investissements étranger et à encourager les transferts de technologie.

Le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, une connaissance ou un savoir-faire mis au point par l’une des parties prenantes à un projet parvient à l’autre partie.

Pour ce faire, l’Inde met en valeur ses points forts au travers de zones économiques spéciales, sorties de terre en vue d’attirer les IDE (investissements directs étrangers).

Exemple
À Bangalore et Hyderabad, l’Inde a implanté des zones spéciales dédiées aux services informatiques. On y trouve des instituts de technologie parmi les plus sélectifs du monde.

Ainsi, le pays développe des compétences certaines dans des domaines divers : biotechnologies, informatique, industrie pharmaceutique. Plus récemment, l’Inde investit également fortement dans l’industrie spatiale.

En Asie du Sud, l’Inde domine ses partenaires régionaux. Sa taille, sa population et sa croissance en font une puissance régionale quasi-incontestée.
Avec le reste du monde, le pays privilégie historiquement la négociation bilatérale : le Japon, Singapour, les États-Unis ou encore le Royaume-Uni sont des partenaires privilégiés.

Remarque
Néanmoins, l’Inde ne refuse pas la diplomatie multinationale. Elle est membre de la SAARC avec les sept pays de la région (Inde, Pakistan, Népal, Bhoutan, Sri Lanka et Maldives). Cependant, son poids est écrasant : l’Inde représente 80 % du PIB de l’ensemble.

L’Inde bénéficie de transferts de technologie sensibles, notamment de la part de la France, mais aussi d’Israël, de la Russie, des États-Unis.

Exemple
En 2016, l’Inde a passé commande de 36 Rafales. L’armée indienne prépare un nouvel appel d’offres pour 110 avions de combat supplémentaires.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Une démocratie critiquée ?

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Océan et espace : quelles spécificités ?

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La course à l'espace des années 1950 à l'arrivée de nouveaux acteurs

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Coopérer pour développer la recherche : la station spatiale internationale

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La Chine à la conquête de l'espace, des mers et des océans

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Conflits armés du XXIe siècle

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le Modèle de Clausewitz

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Faire la paix par les traités : les traités de Westphalie (1648)

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent