Une démocratie critiquée ? - Maxicours
Objectifs
  • Comprendre pourquoi le caractère démocratique du régime russe est régulièrement mis en question.
  • Connaitre les points sur lesquels le régime du président Poutine ne respecte pas les caractéristiques d’un régime démocratique.
Points clés
  • Le régime russe est démocratique selon sa Constitution.
  • Cependant, la pratique politique russe laisse à voir plusieurs caractéristiques d’un régime autoritaire.
  • Le régime du président Poutine est régulièrement attaqué sur son non-respect des droits des minorités, sur ses attaques envers la liberté de la presse et sur le fait que de nombreuses irrégularités sont relevées en matière d’élection.
Pour bien comprendre
  • 1re (HG G SP) : « Qu’est-ce que la politique ? »
  • 1re (HG G SP) : « Les institutions russes depuis 1991 »
1. Une « zone grise » entre régime autoritaire et démocratie

Depuis l’effondrement du régime soviétique et l’adoption de la Constitution russe de 1993, la Fédération de Russie présente les caractéristiques d’un régime démocratique :

  • séparation des pouvoirs ;
  • élections au suffrage universel ;
  • multipartisme ;
  • une Constitution qui affirme protéger « les droits de l’Homme » dans son préambule.

Cependant, le régime russe est régulièrement pointé du doigt pour son autoritarisme. On ne peut parler pour autant de dictature. Certains proposent le concept d’ « autoritarisme compétitif », ce qui implique un régime autoritaire laissant introduire un certain degré de pluralisme dans son fonctionnement.
De plus, les Russes jouissent de nombreuses libertés qui seraient remises en question dans un État réellement autoritaire : ils peuvent circuler librement, entreprendre, voyager, etc. Ce n’était pas le cas sous le régime soviétique.

2. Des pratiques antidémocratiques régulièrement reprochées au pouvoir russe

La Russie est régulièrement pointée du doigt pour son non-respect des libertés fondamentales.

a. Les droits des minorités

La Russie ne protège pas les minorités, notamment les minorités sexuelles. Il n’y a pas de lois anti-discrimination envers les homosexuels. La tendance est même au durcissement. En 2013, une loi interdisant « l'information auprès des mineurs au sujet des relations sexuelles non traditionnelles » est votée.

Exemple
Ce texte peut être utilisé par les juges pour interdire des comportements tels que se montrer en couple dans l’espace public.

Les groupes LGBT sont même parfois dans une situation de persécution officielle par l’État.

Exemple
C’est notamment le cas en Tchétchénie.

Concernant les droits des femmes, on note aussi de forts reculs de la part de l’État russe. En 2017, la Douma a voté la dépénalisation des violences domestiques. Cela signifie que les hommes battant leur conjointe et/ou leurs enfants ne relèvent plus que d’une simple amende et ne risquent aucune peine plus lourde.

b. Les élections

Pour la plupart des observateurs, les élections ne sont pas totalement libres. Les opposants politiques sont fréquemment muselés par différents moyens (intimidation, menaces, diffamation, etc.)
L’ONG russe Golos (« voix ») relève à chaque élection de nombreuses pratiques de fraude.
La longévité de Vladimir Poutine à la tête de l’État (plus de 20 ans) pose également question.

c. La liberté de la presse

En matière de liberté de la presse, l’ONG Reporters Sans Frontières (RSF) évoque un « bilan accablant » pour Vladimir Poutine. Dans son classement annuel, l’association donne la 148e place sur 180 pays à la Fédération russe.
En effet, la liberté de la presse est de plus en plus limitée en Russie.

Exemple
Aujourd’hui, les chaines de télévision les plus regardées appartiennent majoritairement à l’État ou à la compagnie étatique Gazprom. Plusieurs journalistes des chaines indépendantes ont été limogés.

Sur Internet, la censure se renforce. Des sites défavorables au pouvoir, comme OpenRussia, ont été contraints de fermer. L’État place ces sites sur une liste noire matérialisant leur interdiction. De même, les réseaux sociaux sont contraints de collaborer avec le FSB (services secrets russes).

Au moins 7 journalistes ou blogueurs sont actuellement emprisonnés du fait de leur activité de presse. Enfin, RSF compte au moins 34 professionnels des médias assassinés dans le pays depuis l’an 2000.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Fiches de cours les plus recherchées

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

L'anglais, langue internationale prédominante

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La francophonie comme facteur d'influence de la France dans le monde

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Le mandarin, première langue maternelle au monde

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Pouvoirs politiques et nouvelles technologies

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Les nouvelles voies maritimes

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La « nouvelle route de la Soie »

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Superpuissance ou hyperpuissance : le cas des États-Unis

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

La Doctrine Monroe

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Les guerres du Golfe

Histoire-Géographie géopolitique et sciences politiques

Cartographie des stationnements militaires américains dans le monde

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent