• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Comptabilité et finance des entreprises

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Comptabilité et finance des entreprises. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Comptabilité et finance des entreprises, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

La régularisation des charges et des produits dans le temps, des stocks et de leurs variations  
  • 1. La régularisation des...
    • a. Les charges à payer
    • b. Les produits à recevoir
    • c. Les charges constatées...
    • d. Les produits constatés...
    • e. La contre-passation des...
  • 2. Les stocks et leurs variations
    • a. Les variations de stocks des...
    • b. Les variations de stocks des...
  • 3. Incidence sur les comptes annuels...

Objectifs : la régularisation des charges et des produits dans le temps, des stocks et de leurs variations : comptabilisation ; incidences sur le résultat, le bilan et la trésorerie.
L’étude des stocks et de leurs variations porte sur les marchandises, les approvisionnements et les productions de biens. Les charges à répartir sur plusieurs exercices et les transferts de charges sont exclus du programme.

1. La régularisation des charges et des produits
Les règles générales d'organisation des enregistrements comptables prévoient que les opérations sont enregistrées dans les comptes de charges et de produits au vu d'une pièce de base.

En pratique, on enregistre les charges et les produits à la date où la pièce comptable de base est :
• soit créée, dans le cas des pièces d'origine interne (factures adressées aux clients),
• soit reçue, dans le cas des pièces d'origine externe (factures reçues des fournisseurs).

Cependant, en vertu du principe d'indépendance des exercices, le calcul du résultat ne doit faire intervenir que les produits et les charges correspondant à l'activité de l'entreprise au cours de l'exercice. Il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l'entreprise a effectué une opération génératrice de charge ou de produit et le moment où la pièce comptable est enregistrée. Ce décalage doit être rectifié par un ajustement des comptes de gestion.

a. Les charges à payer
Principes

Une charge à payer est une charge connue avec certitude au moment de l'inventaire mais dont la pièce de base, permettant l'enregistrement comptable, ne sera reçue qu'au cours de l'exercice comptable suivant.

Afin que la charge soit prise en compte pour le calcul du résultat de l'exercice N, les travaux de fin d'exercice comportent l'ajustement suivant :
• débit d'un compte de charges ;
• crédit d'un compte de dettes - charges à payer.

Le PCG (plan comptable général) a prévu, pour chacun des comptes de dettes susceptibles d'être mouvementés, un compte de régularisation « Charges à payer », identifié dans la codification par un 8 en troisième position. Les comptes de régularisation sont donc tous du format xy8z.

Le problème de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée)

De nombreuses charges (achats, services extérieurs) sont soumises à la TVA. Il convient de respecter les règles habituelles en matière d'enregistrement de la TVA, à savoir :
- les comptes de charges sont débités pour un montant hors TVA déductible ;
- les comptes de dettes envers les tiers sont crédités pour un montant TTC, c’est-à-dire toute taxe comprise (lorsque l'opération est soumise à la TVA).

La différence entre ces deux montants correspond à la TVA qui figurera sur la facture non encore reçue. Cette différence s'enregistre dans le compte : 4458. Etat TVA à régulariser.

Exemple
L'entreprise a reçu, le 28 décembre N, une expédition de marchandises. L'entreprise n'a reçu la facture de ces marchandises (4 000 € HT) qu'en janvier N+1.

L'enregistrement de fin d'exercice est le suivant, au journal de l'entreprise :


Le cas particulier des rabais, remises et ristournes

Le compte « 609. Rabais, remises et ristournes obtenus sur achats » est un compte de charge soustractif qui est normalement crédité. La régularisation se fait donc dans le sens opposé de celui des autres charges :

                     au débit :                                                        au crédit :
4098. Fournisseurs débiteurs -                         609. R.R.R. obtenus sur achats 
            Rabais,remises et ristournes 
            à obtenir

b. Les produits à recevoir
Afin que le produit soit pris en compte pour le calcul du résultat de l'exercice N, les travaux de fin d'exercice comportent l'ajustement suivant :
• débit d'un compte de tiers – produits à recevoir ;
• crédit d'un compte de produit.

Le
...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte