Un ou des modèles communistes ? - Cours d'Histoire Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Un ou des modèles communistes ?

1. Le modèle soviétique et son expansion
a. Les principes du modèle soviétique
D'un point de vue politique, le modèle soviétique se caractérise par le rôle dominant du Parti communiste, et de son chef le Secrétaire général. D'un point de vue économique, le modèle soviétique repose sur la socialisation des moyens de production (rôle des nationalisations) et sur la collectivisation des terres. Une planification définit les objectifs de l'économie et donc des entreprises qui doivent obligatoirement suivre les indications du Plan. Les plans quinquennaux privilégient très fortement l'industrie lourde.
D'un point de vue social, le socialisme tente de créer une société égalitaire sans classes. Mais la réalité en URSS est très différente : la Nomenklatura bénéficie de beaucoup d'avantages, tandis que l'ensemble de la population connaît une existence difficile, surtout après les années 1960 car les biens de consommation sont rares.
Enfin, le modèle apparaît comme un modèle totalitaire car le Parti contrôle étroitement la population, qui subit une intense propagande.
b. L'URSS, un modèle pour l'expansion du communisme après 1945
Jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'URSS était le seul pays à connaître un régime socialiste. Après 1945, Staline « satellise » les pays d'Europe centrale pour les transformer en « démocraties populaires ». Les partis communistes de ces pays sont alignés sur celui de l'URSS qui décide des politiques à mener, notamment par le biais du Kominform.

Le modèle économique est également suivi : planification, nationalisation des entreprises, collectivisation des terres et priorité donnée à l'industrie lourde.
Un système totalitaire est mis en place : persécution des Eglises, censure, propagande et surveillance étroite de la population.
En Asie également, l'URSS sert de modèle : en Corée du Nord, au Nord-Vietnam, et en Chine à partir de 1949. C'est en effet à cette date qu'arrive au pouvoir le chef du Parti communiste chinois, Mao Zedong. La Chine suit l'exemple soviétique en adoptant les principes de collectivisation des campagnes, de nationalisation et de planification. Enfin, comme en URSS, le pouvoir est détenu par le Parti communiste.

c. Un bloc monolithique ?
Le modèle soviétique (en URSS) apparaît ainsi au début des années 1950 comme un système de référence pour les nouveaux régimes communistes.
Pourtant, des failles existent dans ce bloc : dès 1948, le dirigeant de la Yougoslavie, Tito, refuse l'alignement sur Moscou et cherche à créer un communisme national, propre à la Yougoslavie. L'URSS condamne cette évolution et veut isoler la Yougoslavie.
En 1956, la Hongrie, dirigée par Imre Nagy, adopte des réformes libérales qui provoquent l'intervention des chars soviétiques et l'écrasement du mouvement.
Plus tard sous Brejnev, c'est au tour de la Tchécoslovaquie de souhaiter créer une voie nationale vers le socialisme : sous l'impulsion de son dirigeant A. Dubcek, le pays connaît des réformes libérales en 1968. Mais l'URSS ne supporte pas qu'une démocratie populaire s'écarte du modèle : c'est le « Printemps de Prague ».

L'URSS ne peut pourtant pas empêcher la Chine de s'éloigner à partir de 1956 du modèle soviétique pour affirmer sa propre voie.

2. La concurrence des modèles chinois et soviétique
a. La rupture sino-soviétique
Hostile à la déstalinisation, Mao Zedong engage à partir de 1956 la Chine dans une voie nouvelle et originale, cessant ainsi de suivre le modèle soviétique. Lors du « Grand Bond en avant », en 1958, la priorité donnée à l'industrie lourde est abandonnée. Mao veut développer autant l'agriculture que l'industrie, pour sortir la Chine de son sous-développement.

La création des « communes populaires » s'avère en fait un désastre économique et social. Revenu sur le devant de la scène en 1966, Mao lance la Révolution culturelle, qui illustre le côté anti-bureaucratique, anti-intellectuel et égalitaire du maoïsme. Des millions de personnes seront victimes des massacres perpétrés à cette époque.

b. Deux modèles concurrents
Le modèle chinois, qui prône une société égalitaire et veut remettre en cause les hiérarchies, séduit certains intellectuels occidentaux. Mais la Chine apparaît surtout comme un leader pour le Tiers Monde. Le modèle chinois sert de référence au régime des Khmers Rouges de 1975 à 1978 au Cambodge.
Le modèle soviétique connaît également des succès, notamment sous Brejnev : en Angola, au Mozambique, en Ethiopie. Au Moyen-Orient, l'URSS fournit des armes à la Syrie et à l'Irak. Mais l'invasion de l'Afghanistan ouvre une période de déclin pour l'URSS avant l'effondrement final.
c. Des évolutions divergentes
Figé, incapable de se réformer, le modèle soviétique s'effondre totalement en quelques années. Les réformes lancées par Gorbatchev en 1985 pour sortir le pays de la stagnation provoquent la disparition du communisme en Europe de l'Est puis en URSS.
L'évolution du modèle chinois est très différente.

A la mort de Mao en 1976, Deng Xiaoping prend le pouvoir et décide d'ouvrir l'économie de la Chine vers le monde extérieur et d'adopter une partie des règles du capitalisme. Ce « socialisme de marché » se traduit par une croissance rapide. Mais politiquement, le PC chinois garde le monopole du pouvoir et toute dissidence est impitoyablement réprimée.

L'essentiel

Après 1945, l'URSS de Staline représente le seul modèle communiste possible. En Europe centrale et en Asie, ce modèle connaît une forte expansion. Mais à partir des années 1960, la Chine choisit de rejeter ce modèle et de se lancer dans une voie vers le communisme qui tranche avec le modèle imposé auparavant par Moscou. Dès lors, les deux modèles se font concurrence. A la fin du siècle, tandis que le régime soviétique, figé, s'effondre de lui-même en 1991, le modèle chinois évolue vers une profonde libéralisation de l'économie sans toucher aux principes de l'idéologie communiste.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents