Un modèle culturel - Cours d'Histoire Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Un modèle culturel

1. Modalités d’un rayonnement culturel
On peut définir un modèle culturel comme l’ensemble des composantes culturelles (par référence à l’ensemble des structures sociales et aux manifestations artistiques, religieuses, intellectuelles qui définissent un groupe par rapport à un autre) qui servent de référence à d’autres pays du monde.
À travers les actions des entreprises et des gouvernements américains, les États-Unis ont proposé un ensemble de biens (biens matériels, images télévisuelles et cinématographiques) et de valeurs (politiques, sociales…) que beaucoup de pays du monde intègrent à leur propre culture.
Par extension, le modèle culturel américain est aussi celui de la réussite et de la richesse économique et financière.
a. Le développement du modèle et la diffusion d’une « vision américaine »
La diffusion d’une « vision américaine » prend des formes très variées : cinéma, littérature, économie, commerce sont autant de domaines qui inspirent l’envie dans de nombreux pays. Les universités américaines sont recherchées pour leurs formations économiques et financières (Yale, Harvard, MBA). Des bâtiments prennent comme modèle les gratte-ciel de New York ou de Chicago. Les centres commerciaux, les parcs de loisirs (parcs Disney au Japon, en Europe) se développent sur la base de modèles éprouvés aux États-Unis. Les séries télévisées à destination des 15-25 ans contribuent à diffuser les valeurs, les modes de comportement et les types de relations stéréotypés entre individus qui sont étrangers aux comportements européens ou asiatiques, etc. Ne parlons pas du blue-jean !
L’implantation des entreprises, la multiplication des produits américains dominés par des grandes marques qui pratiquent une communication attrayante (Nike, Coca Cola, Pepsi…) proposent un modèle consumériste où le bien matériel devient objet culturel.
b. Les États-Unis, champions de la défense des valeurs universelles du monde libre
L’histoire et la politique du 20e siècle valorisent l’image des États-Unis dans le monde occidental. Vainqueurs des totalitarismes européens et asiatiques, parapluie militaire et atomique du « monde libre » depuis 1945, seule puissance internationale et gendarme du monde, bras armé des Nations-Unies, les États-Unis sont sur tous les fronts de la défense du « monde libre ». L’industrie cinématographique est l’un des outils de la diffusion de ces messages (Les Bérets verts de John Wayne et la série des Rambo en sont les figures les plus caricaturales). Le pays renvoie l’image de la réussite économique et de la richesse accessible à tous. Liberté, sécurité et jouissance des biens matériels forment un triptyque séduisant, relié par CNN (9 satellites pouvant toucher près de 4 milliards d’individus).
Si à l’époque moderne, le français était la langue des élites culturelles, des diplomates et de l’aristocratie, l’anglo-américain est devenu la première langue internationale (en importance mais pas en nombre de locuteurs), celle par excellence des affaires, de la diplomatie et du commerce international.
2. Un modèle culturel contesté
a. Un modèle parfois considéré comme agressif
Les pratiques d’intégration de l’industrie culturelle américaine dans les marchés internationaux sont souvent considérées comme agressives. L’Union Européenne a eu de grandes difficultés, lors des négociations de l’Uruguay Round, à défendre (France en tête) « l’exception culturelle » excluant l’audiovisuel et notamment le cinéma de la libéralisation des échanges. Cette mesure permettait de défendre les industries culturelles nationales. Certains (en France par exemple) considèrent de la même manière que le développement de la nourriture normalisée et calibrée dans des chaînes de restauration rapide constitue une atteinte au maintien de l’originalité culturelle. La levée de protestations contre la « malbouffe » vise certaines entreprises américaines, les modes de production productiviste et les choix de l’industrie agroalimentaire.
b. Les remises en cause du modèle
À l’intérieur comme à l’extérieur du pays, des voix s’élèvent contre ce que certains désignent comme un impérialisme culturel américain. L’image d’une société multi-ethnique est contestée par certains groupes de l’extrême droite américaine qui suivent des stratégies de repli communautaire quasi paranoïaques (milices armées du Nord-Ouest) ou qui dénoncent l’érosion des valeurs américaines et la place de l’État fédéral. Ces contestations internes montrent à l’évidence des nuances quant à l’existence d’un modèle américain. Les remises en causes sont nombreuses hors des États-Unis. Elles prennent des formes de contestation pacifiques ou animées contre la « macdonaldisation » et l’uniformisation du monde (manifestations anti-mondialisation, démontage des restaurants Mc Donald’s).

Le modèle culturel (politique et économique) est également contesté à travers l’action terroriste internationale (attentats du 11 septembre 2001 avec la destruction des Twin Towers, autant matérielle que symbolique).

 

L’essentiel

En raison d’une politique qui ne distingue pas les produits culturels de l’économique et du commercial, les États-Unis donnent l’impression d’imposer au monde un modèle culturel unique. Les vecteurs de diffusion sont puissants et diversifiés. La diffusion de la culture américaine est incontestable mais elle prend des formes très variées (cinéma, musique, modes vestimentaires, pratiques économiques et commerciales), parfois vivement contestées parce que les modalités de diffusion suivent les règles d’un libéralisme agressif qui, dans certains cas, semble vouloir écraser les autres modèles culturels.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents