Un exemple de fonctionnement des marchés - Cours de SES Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Un exemple de fonctionnement des marchés

Pour illustrer le fonctionnement des marchés nous allons nous intéresser à un marché particulier : le marché financier. 
1. Qu'est-ce que le marché financier ?
a. Présentation
Dans la réalité il n’y a pas qu’un seul marché financier, il y en a plusieurs en fonction des produits échangés et de la localisation des ces marchés. Dans le langage courant, on parle de la « Bourse » pour désigner ces marchés. Cela vient de la localisation historique de ce marché (place Van der Beurse à Bruges au 14e siècle, de même pour la Bourse de New York on parle de « Wall Street » aujourd’hui). Il existe aussi des bourses de marchandises (on échange notamment des matières premières, blé, or, etc.).

Ces marchés ont une existence physique (Palais Brongniart à Paris jusqu’en 1987 ou Wall Street à New York) mais l’essentiel des échanges se fait de manière dématérialisée par l’intermédiaire de l’informatique depuis les années 1970.

Certaines bourses sont très spécialisées comme le Nasdaq à New York qui ne gère que les titres issus d’entreprises de nouvelles technologies (essentiellement liées à Internet).
b. Qu'échange-t-on sur ce marché ?
Sur ce marché sont échangés des titres. Les titres sont des valeurs mobilières qui peuvent être la plupart du temps représentées par un titre de propriété (action) ou une créance (obligation).

Les actions sont des titres de propriété, l’actionnaire en achetant son titre devient propriétaire d’une partie du capital d’une entreprise. Ce sont les sociétés anonymes qui émettent des titres. L’actionnaire a donc droit à une partie des bénéfices réalisés par l’entreprise qui lui est reversée sous forme de dividendes.

L’obligation est une créance, l’acheteur prête de l’argent à l’émetteur de ce titre en contrepartie d’un remboursement à terme assorti d’un intérêt.
 
Avec le temps se sont développés des marchés dérivés, qui vendent par exemple des assurances pour prévenir des variations du cours des actions ou le risque de faillite des émetteurs. Ces assurances, transformées en titres, s’échangent aussi sur ces marchés.
c. Qui intervient sur ce marché ?
L’offre représente donc les émetteurs de titres sur ces marchés, ce sont essentiellement des entreprises qui émettent des actions ou des obligations mais aussi les états qui émettent eux des obligations (appelées Bons du Trésor en France).

Les entreprises émettent des titres pour financer leur activité (plutôt que de passer par l’intermédiaire d’une banque pour financer un investissement par exemple)

L'État, quant à lui, émet des obligations pour financer son déficit budgétaire, ses dépenses excédant souvent ses recettes (prélèvements obligatoires).

 
La demande représente donc tous les agents économiques qui achètent ces titres dans le but de faire des placements financiers, c’est une épargne. Cela peut être des entreprises, l’État ou des ménages.

Il est à noter que les agents économiques ne peuvent pas accéder directement aux marchés financiers, il faut passer par l’intermédiaire de courtiers, mais cette procédure est simplifiée aujourd’hui grâce à l’informatique. On peut passer des ordres d’achat ou de vente directement auprès de courtiers sur Internet.
2. Le fonctionnement du marché
a. Un marché d'enchères
L’offre et la demande se rencontrent donc sur ce marché financier. Grâce à l’informatique, les ordres d’achat et de vente se font de manière simultanée et le prix des titres varie donc constamment. Les agents économiques sont informés en continu des variations de prix, des quantités disponibles… Ce marché s’apparente donc pratiquement à un marché d’enchères. Quand l’offre de titres dépasse la demande les prix baissent et inversement.

Un indicateur global donne une moyenne de la variation du cours des actions (c'est-à-dire la variation de leur prix). Cet indicateur en France est le CAC 40 (Cotation Assistée en Continu des 40 entreprises françaises les plus importants parmi lesquelles Renault, France Télécom…). Cet indicateur peut être le Dow Jones à la Bourse de New York, le Footsie à Londres ou encore le Nikkei à Tokyo. Ils donnent une idée de la tendance de la variation du cours des actions pendant le temps d’ouverture des marchés et ils deviennent des emblèmes de la santé des Bourses et au-delà des économies…
 
b. Les risques de ces marchés
Ces marchés sont très instables et réagissent aux moindres informations. Les cours sont très variables et donc cela représente un risque pour les épargnants ou les entreprises qui peuvent avoir du mal à se financer grâce à ce moyen. Ces marchés sont marqués par la spéculation, certains agents économiques achètent ou vendent des titres rapidement uniquement dans le but de réaliser des plus-values rapides ce qui déstabilise le marché.

Si les agents économiques sont persuadés que les cours vont monter, ils achètent des titres quel que soit leur prix. Cela peut créer une bulle spéculative. Quand le prix des actions est trop élevé, des spéculateurs vendent massivement leurs titres ce qui entraine les autres, le prix des actions chute alors très rapidement, on parle de krach boursier.
 
L'essentiel
Les marchés financiers sont aujourd’hui largement dématérialisés grâce à l’informatique. Sur ces marchés sont échangés des titres (actions, obligations) par des agents économiques qui ont un besoin de financement (les entreprises ou l’État). Ces marchés ont pris une importance considérable, responsables dans certains cas de krach boursiers qui entrainent des crises économiques notamment à cause du rôle de la spéculation
Synthèse visuelle

Fonctionnement du marché


 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents