Se protéger des IST - Maxicours

Se protéger des IST

Objectifs
  • Citer les principales infections sexuellement transmissibles (IST) d'origine bactérienne et virale.
  • Caractériser les modes de contamination et les agents responsables, les symptômes et les conséquences de ces maladies.
  • Connaitre les moyens de prévention.
  • Indiquer la conduite à tenir suite à une prise de risque ou à une contamination.
  • Repérer, au niveau local, les structures d'accueil, d'aide et de soutien.
Pour bien comprendre
  • Les micro-organismes pathogènes.
  • Les différentes méthodes de contraception.
1. Les différentes IST
Une infection sexuellement transmissible (IST) est une infection due à une bactérie, un virus ou un parasite. Elle se transmet principalement par voie sexuelle.

Il existe plus d'une trentaine d'IST. En France, leur fréquence est en augmentation sauf pour le VIH.

a. Les caractéristiques des différentes IST

La plupart des infections sexuellement transmissibles sont d’origine bactérienne (causée par une bactérie) ou virale (causée par un virus). Virus et bactéries provoquent des maladies ayant des symptômes particuliers et éventuellement une période d’incubation.

Nom de la maladie Micro-organisme responsable Période d’incubation Principaux symptômes Complications Dépistage
Hépatite B Virus de l’hépatite B 15 jours à 6 mois Jaunisse Cirrhose, cancer Dans le sang
Herpès génital Virus de l’herpès 2 à 21 jours en moyenne Rougeurs ou petites vésicules douloureuses, fatigue Grave en cas de grossesse Dans le sang
SIDA Virus d’immunodéficience humaine (VIH) Variable Signes grippaux lors de la primo-infection Effondrement des défenses immunitaires Dans le sang
Condylomes Papillomavirus 1 à 10 mois
  • Apparition de petites verrues sur les organes génitaux, sur l’anus, dans le rectum et parfois dans la bouche
  • Chez la femme, infection du col de l’utérus
Cancer du col de l’utérus Observation ou frottis vaginal
Chlamydioses Bactérie Chlamydia 2 à 6 semaines en moyenne
  • Souvent inexistants
  • Chez l’homme : brûlures en urinant et lors des rapports sexuels, écoulements à l’extrémité de la verge
  • Chez la femme : pertes vaginales, brûlures en urinant
Risques de stérilité ou baisse de la fertilité Prélèvement local
Blennorragie ou gonorrhée ou gonococcie Bactérie gonocoque 1 à 15 jours
  • Chez l’homme : brulures en urinant, écoulement de pus à l’extrémité de la verge
  • Chez la femme : pertes vaginales, brulures en urinant
Risques de stérilité
Prélèvement local
Syphilis Bactérie tréponème 10 jours à 3 mois
  • Syphilis primaire : chancre ou plaie indolore sur le sexe, gonflement des ganglions lymphatiques
  • Syphilis secondaire : 2 mois plus tard, éruption de boutons sur tout le corps (roséole)
Des problèmes neurologiques et cardio-vasculaires peuvent se manifester plusieurs années après l’infection Dans le sang
b. Les modes de contamination

Les infections sexuellement transmissibles peuvent se transmettre par voie sexuelle (rapport sexuel oral, pénétration vaginale ou anale), par voie sanguine (prêt de seringues usagées, contact d’une plaie avec du sang contaminé, etc.) ou par voie maternelle de la mère à l’enfant.

c. Les moyens de prévention

Le seul moyen de protection est le préservatif masculin ou féminin. Avant son utilisation, il est important de vérifier sa date de péremption. Il est conseillé d’utiliser le préservatif avec un gel à base d’eau et de respecter la notice. Le préservatif peut être utilisé pour un rapport sexuel oral, vaginal ou anal.

d. Les structures d'accueil, d'aide et de soutien

Il est possible de consulter gratuitement et anonymement un médecin spécialisé dans les infections sexuellement transmissibles et de faire un dépistage dans un Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD). Certaines villes ont également un centre municipal de santé. Il est également possible de consulter son médecin généraliste qui peut, si nécessaire, prescrire une prise de sang pour analyse.

Pour plus d'informations : www.info-ist.fr

2. Que faire en cas de risque de contamination ?

Lors de la prise de risque, consulter rapidement un médecin.

Dans le cas du VIH, après un rapport sexuel avec une personne contaminée sans protection ou en cas de rupture du préservatif, il faut se rendre au plus vite aux urgences de l’établissement hospitalier le plus proche.

Lorsque le médecin prescrit un traitement, celui-ci doit être pris en totalité en respectant les doses prescrites.

Il est important également d’avertir ses partenaires sexuels. L’utilisation d’un préservatif doit être systématique afin de ne pas transmettre l’infection.

3. Glossaire
Période d'incubation : durée pendant laquelle le micro-organisme se développe mais ne provoque pas de symptôme.
SIDA : syndrome d'immunodéficience acquise. Phase d'effondrement des défenses immunitaires provoquée par le VIH.
VIH : virus d'immunodéficience humaine.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent