Poésie contemporaine : Édouard Glissant - Maxicours

Poésie contemporaine : Édouard Glissant

Objectif :
Découvrir le poète Édouard Glissant (1928-2011) et le message qu'il délivre à travers ses écrits.
Édouard Glissant est une figure marquante de la littérature contemporaine. Poète, écrivain et essayiste martiniquais, il est né en 1928 à Sainte-Marie en Martinique dans l’archipel des Antilles et s'est éteint le 3 février 2011 à Paris. Il est le fondateur des concepts de « créolisation » et d' « antillanité », qui sont une réflexion sur l’identité antillaise. Il a présidé le Comité pour la mémoire et l’histoire de l’Esclavage. En 2007, il crée l’institut du Tout-Monde dans le but de faire connaître la diversité des cultures à travers la multiplicité des langues, la pluralité des expressions artistiques et l’inattendu des modes de vie.
1. Sa biographie : une vie militante et engagée
Il étudie au lycée à la Martinique et fait des études de philosophie et d’ethnologie à Paris, à la Sorbonne. Il adhère aux idées de négritude fondées par le poète martiniquais Aimé Césaire et l’écrivain sénégalais Léopold Sédar Senghor, avant de développer les concepts de créolisation et d’antillanité. De 1982 à 1988, il défend, par l’intermédiaire du Courrier de l’Unesco dont il est le directeur, la « mondialité » c’est-à-dire « la face humaine de la mondialisation ». À partir de 1995, il enseigne la littérature française à New York. En 2006, il prend la présidence d’une mission en vue de créer un Centre national consacré à la Traite et à l’esclavage ; il crée enfin l’Institut du Tout-Monde en 2007, un centre d’études et de recherche dédié aux mémoires des peuples et des lieux du monde. Il meurt à Paris en 2011.


Doc.1. Portrait d'Édouard Glissant

2. Son oeuvre : entre poésie et réflexion
Son œuvre est diverse : il rédige aussi bien des romans (La Lézarde, récompensé par le Prix Renaudot en 1958), du théâtre (Monsieur Toussaint, qui retrace l’épopée du Haïtien Toussaint Louverture), des essais (Le Discours antillais), et de nombreux recueils de poésie dont Les Indes (1956), Le Sel noir (1959), Fastes (1985), Pays rêvé, pays réel (1991).

Il est difficile de classer nettement son œuvre. Le poème emprunte des éléments à la prose et le roman à la poésie, mais la poésie est primordiale dans toute son œuvre.
Ses réflexions sur l’identité antillaise ont influencé de jeunes écrivains antillais qui forment un mouvement de la créolité : parmi eux, nous trouvons Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant.
3. Ses thèmes : des Antilles à la « mondialité »
• Le colonialisme et le cauchemar de la traite.
• L’histoire chaotique des Antilles.
• Les souffrances de l’humanité.
• La lutte contre la colonisation culturelle (des Blancs sur les Noirs).
• La quête d’identité.
• La prise en compte des bouleversements du monde : « Le poète choisit, élit, dans la masse du monde, ce qu’il lui faut préserver, chanter, sauver, et qui s’accorde à son chant. ».
L’universalité, la « mondialité ».
• Une vision du monde idéale : l’identité multiple, faite de tous les apports des différentes cultures. Il se déclare comme « un être-dans le monde ».
4. Son message : humaniste et poétique
- Son discours porte à l’origine sur la restitution aux Antillais de leur histoire, de leur culture.
- Il met l’accent sur l’importance de la rencontre, du contact entre les différentes cultures. Il veut donner à voir la diversité du monde.
- Il insiste sur le métissage culturel, il est fondamental pour lui de dépasser le cadre de l’identité : « La notion même d’identité a longtemps servi de muraille : le mur identitaire a donné les éternelles confrontations des peuples, les empires, les expansions coloniales, la Traite des nègres, les atrocités de l’esclavage américain et tous les génocides. » (« Les murs », Approche des hasards et de la nécessité de l’idée d’identité).
- Le poète définit les Caraïbes comme un archipel où cohabitent Africains, Européens, Amérindiens dans ce qu’il appelle une « unité-diversité ». Cette « relation », « c’est notre manière d’aller vers l’autre, d’essayer de se changer en échangeant avec l’autre sans se perdre, ni se dénaturer. » Il voit dans cette façon de vivre la possibilité de bien vivre ensemble, quels que soient l’âge ou le pays.
L'essentiel
Édouard Glissant, écrivain contemporain de l’universel, poète et philosophe, a largement contribué à la renaissance de la culture africaine noire. Il a écrit et œuvré durant toute son existence (1928-2011) pour un monde meilleur, pour une humanité réconciliée, vivant en harmonie dans un « Tout-Monde », fait de « Relation », de partage, de liens entre les cultures et de métissage. C’est ainsi qu’il considère sa mission de poète : « La poésie seule peut rendre compte des emmêlements humains et culturels. »

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.