Andromaque, Jean Racine - Maxicours

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

Andromaque, Jean Racine

Objectif :
Découvrir une tragédie classique, Andromaque, d’un dramaturge majeur du 17e siècle, Jean Racine.
La tragédie Andromaque a été écrite par Jean Racine. C’est une pièce de théâtre en 5 actes et en alexandrins, représentée pour la première fois en 1667 au Château du Louvre, devant la reine.

L’intrigue est simple : Oreste aime Hermione, Hermione aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, laquelle est fidèle au souvenir de son mari, Hector, tué pendant la guerre de Troie. Il s’agit d’une chaîne amoureuse à sens unique. Racine, pour cette pièce, s’est inspiré des chants de L’Illiade d’Homère.

Aujourd’hui, cette pièce est l’une des plus jouées de Racine après Phèdre, Bérénice et Britannicus.
1. L'auteur : Jean Racine (1639-1699)
Doc.1. Racine lisant Athalie devant Louis XIV et Madame de Maintenon.
Peinture de Julie Philipault, 1819

Le dramaturge Jean Racine est considéré comme l’un des maîtres de la tragédie classique française, avec Pierre Corneille. Doté d’une solide formation littéraire, il consacre sa vie au théâtre ; il écrit La Thébaïde en 1664, à 25 ans.
Alexandre le Grand (1665) est son premier triomphe, il lui vaut le soutien de Louis XIV. À partir de là, il enchaîne les succès : Andromaque (1667), Britannicus (1669), Bérénice (1670), Mithridate (1673), Iphigénie (1674), Phèdre (1677), Athalie (1691). Il écrit une unique comédie intitulée Les Plaideurs, en 1668.

En 1672, il est élu à l’Académie française. Il devient ensuite le biographe du Roi-Soleil, tâche qu’il occupera pendant les 20 dernières années de sa vie mais dont il ne reste aucune trace, tous ses écrits sur le roi ayant malheureusement disparu dans un incendie.
2. La pièce
a. L'intrigue
Pendant la guerre de Troie, Achille a tué Hector. Andromaque, la femme d’Hector et Astyanax, son fils, sont faits prisonniers par Pyrrhus, le fils d’Achille. Pyrrhus tombe amoureux de sa captive alors qu’il doit se marier avec Hermione, la fille de Ménélas et Hélène. L’arrivée d’Oreste à la cour de Pyrrhus est l’élément déclencheur de l’intrigue.

Doc.2. Les adieux d'Hector et Andromaque
Peinture de Joseph Marie Vien, 1786


Acte 1
Ambassadeur des Grecs en Épire, Oreste vient exiger du roi Pyrrhus qu’il lui livre Astyanax, le fils d’Hector et d’Andromaque. Les Grecs, redoutant qu’un jour il ne venge son père, veulent le tuer. Oreste retrouve son ami Pylade et lui confie qu’il a accepté cette mission pour revoir Hermione dont il est épris, malgré les constants refus de la jeune femme. Il pense qu’elle acceptera cependant de partir avec lui étant donné qu’elle est dédaignée par Pyrrhus, qui est épris de sa prisonnière.
Pyrrhus exprime à Oreste son refus de livrer Astyanax aux Grecs, même si cela doit déclencher une guerre. Il utilise ce refus pour faire pression sur Andromaque, espérant ainsi l’amadouer et la voir céder à son amour, au moins par reconnaissance. Or, Andromaque continue à se refuser à lui, fidèle à la mémoire d’Hector. Pyrrhus menace alors de livrer Astyanax.

Acte 2
Oreste parle à Hermione qui accepte de partir avec lui si Pyrrhus refuse de livrer Astyanax, ce qui rend Oreste très heureux. Mais son bonheur est de courte durée : Pyrrhus annonce à Oreste qu’il a décidé d’épouser Hermione et de livrer Astyanax.

Acte 3
Oreste, furieux, décide d’enlever Hermione avant le mariage. Andromaque, de son côté, fait pression sur Hermione pour qu’elle convainque Pyrrhus de ne pas livrer son fils. Hermione refuse. Andromaque adresse alors la même demande à Pyrrhus, qui accepte de garder l’enfant si elle l’épouse.

Acte 4
Désespérée mais voulant sauver son fils, Andromaque accepte de se marier avec Pyrrhus, mais elle confie à Céphise qu’elle se donnera la mort aussitôt mariée. Hermione, apprenant la nouvelle du mariage, demande à Oreste de tuer Pyrrhus. Oreste, épouvanté, prie une nouvelle fois Hermione de partir avec lui ; elle refuse de nouveau. Oreste finit par accepter de tuer Pyrrhus et choisit de commettre le meurtre pendant la cérémonie de mariage.

Acte 5
Oreste a accompli la funeste mission. Pyrrhus est mort ; Hermione, folle de désespoir se donne la mort sur le corps de Pyrrhus. Oreste perd la raison. Andromaque veut venger l’homme qu’elle vient d’épouser : les Grecs Oreste et Pylade fuient l’Épire.
b. Les personnages : des héros tragiques
Les héros tragiques se caractérisent par une ascendance illustre : Pyrrhus est le descendant de Zeus et le petit-fils de la déesse Thétis, Andromaque est la fille du roi Agamemnon. Ils doivent donc se montrer dignes d’une telle lignée. Ces héros sont généralement écartelés entre leur idéal, dicté par leurs ancêtres, et une passion qui les tire dans la direction opposée.

Andromaque : princesse troyenne, elle est la veuve d’Hector, la mère d’Astyanax. Elle est la captive du roi Pyrrhus. Pour sauver son fils, elle accepte d’épouser Pyrrhus, mais reste fidèle à Hector et à sa dignité. Rien ne la détourne de son devoir, c’est un personnage sans faille ;

Astyanax : on note l’absence de ce personnage, ce qui a pour conséquence de concentrer un peu plus encore l’action sur Andromaque ;

Pyrrhus : roi d’Épire, c’est le fils d’Achille, l’assassin d’Hector. Pyrrhus a des sentiments nobles, comme le sens de la justice par exemple, mais il finit par succomber à cause de sa faiblesse ;

Oreste : ambassadeur des Grecs, c’est le fils du roi Agamemnon. Il est prêt à tout pour épouser Hermione, son amour destructeur le mène au meurtre et à la folie ;

Hermione : fille d’Hélène et de Ménélas, elle est jalouse d’Andromaque et cruelle envers tous. Sa passion aveuglante, son humiliation d’être dédaignée par Pyrrhus la poussent à manipuler Oreste pour arriver à ses fins ; elle en meurt ;

Les confidents : Pylade, Cléone, Céphise.
c. Les thèmes
Les passions humaines : amour, jalousie, haine ;

L’amour maternel : c’est le seul lien pur, avec la fidélité d’Andromaque pour Hector ;

La folie : folie d’Oreste qui, aveuglé, va jusqu’au crime par amour pour Hermione qui finit par se suicider ;

La mort, la fatalité : les personnages, comme dans toute tragédie, ne sont pas maîtres de leur destin. La mort est présente dès le début de la pièce : Hector est mort, les Troyens ont été massacrés, les Grecs veulent la mort d’Astyanax, Hermione se suicide, Pyrrhus est assassiné, Andromaque évoque le suicide.
d. Le respect de la règle des trois unités : temps, lieu, action
La tragédie classique utilise la règle des trois unités : il faut, comme le dit Nicolas Boileau (1636-1711), « qu'en un lieu, en un jour, un seul fait accompli tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli ». C’est bien entendu le cas pour Andromaque.

Unité de lieu
Tous les personnages se croisent dans une salle du palais de Pyrrhus. Les protagonistes s’y rencontrent de manière naturelle, ils ont tous une bonne raison d’être là. Les autres lieux ne sont qu’évoqués dans les récits.

Unité de temps
Le repère est peu précis, mais l’action se déroule en quelques heures, entre l’arrivée et le départ d’Oreste ; tout est organisé autour de la notion d’urgence, à partir de l’ultimatum grec. Cela renforce le tragique de la pièce.

Unité d’action
L’action tourne autour d'une seule et unique question : Andromaque épousera-t-elle Pyrrhus ? On hâte, on retarde, on empêche le mariage.
L'essentiel
Andromaque est une tragédie classique en 5 actes et en vers, représentée pour la première fois en 1667, écrite par l’un des maîtres du genre, Jean Racine (1639-1699). Cette pièce est une réécriture de l’un des récits de L’Illiade d’Homère.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.