L'implicite (présupposés et sous-entendus) - Maxicours

L'implicite (présupposés et sous-entendus)

Objectif :
Découvrir ce qu’est l’implicite dans un message et ses effets.
Lorsqu’un locuteur s’adresse à un destinataire, il désire lui transmettre une information ou lui raconter un fait. Il peut aussi souhaiter agir sur lui, le convaincre, l’interroger, lui donner un ordre ou une autorisation.

Il a deux manières de s’exprimer : la première est claire, explicite, sans ambiguïté, ni incertitude, la seconde est suggérée, implicite.
Dans ce cas, il n’exprime pas formellement sa pensée, il faudra déduire, deviner, comprendre une information à partir d’un terme ou à partir du contexte.
1. Rappel : les actes de paroles explicites
Dans une phrase explicite, les événements sont relatés, clairement, précisément, tels qu’ils se sont véritablement déroulés.
Chacun des quatre types de phrase exprime explicitement une intention :
  • La phrase déclarative donne une information.
Exemple :  J’arrive en gare à 17 heures.
  • La phrase interrogative sert à demander une information.
Exemple : À quelle heure arrives-tu en gare ?
  • La phrase injonctive donne un ordre, un conseil.
Exemple : Viens me chercher en gare à 17 heures.
  • La phrase exclamative exprime une émotion.
Exemple : Quelle affluence aujourd’hui dans cette gare !
2. Les actes de paroles implicites
On dit qu’une information est implicite lorsqu’elle est seulement suggérée et que le locuteur fait appel au sens de la déduction et de l’interprétation du récepteur du message.
Il arrive que l’on détourne les types de phrase de leur utilisation habituelle.
  • La phrase déclarative peut servir à donner un ordre, un conseil, ou à exprimer un souhait.
Exemple : Vous viendrez me chercher en gare à 17 heures.
  • La phrase interrogative peut marquer un ordre, ou une émotion.
Exemples :
– Allez-vous arrêter vos caprices ?
– Comment peux-tu être aussi naïf ?

  • La phrase exclamative peut exprimer un ordre.
Exemple : Il faut absolument que tu la mettes en garde contre cette personne !
3. Le présupposé et le sous-entendu
a. Le présupposé : définition
On parle de présupposé lorsque le sens implicite de la phrase transparaît dans l’emploi d’un mot ou d’une expression.
Exemple
Les élèves ont appris ce matin que Stevan allait mieux. (présupposé : Stevan a été malade).

Parfois, le locuteur peut utiliser le présupposé pour manipuler son destinataire en présentant comme évidentes des informations qui ne le sont pas.
b. Les divers moyens de construire des présupposés
Les présupposés peuvent être provoqués par certains mots.
Exemple : Edwige a cessé de bavarder avec son voisin. (présupposé : Edwige bavardait)

Ils peuvent également résulter de certaines constructions :
  • Les groupes nominaux à article défini
Exemple : Les amis du député sont influents. (présupposé : le député a des amis.)
  • Certains compléments circonstanciels
Exemple : Il l’a rencontré à Marseille. (présupposé : Il s’est rendu à Marseille.)
  • Certaines propositions subordonnées relatives
Exemple : Je déteste les gens qui aiment les snobs. (présupposé : Il existe des gens qui aiment les snobs.)
c. Le sous-entendu
Il arrive que le locuteur dise une chose à son destinataire pour lui faire comprendre autre chose. Il peut dire, par exemple, « Il est tard. » pour qu’il comprenne qu’il doit partir. Ce type d’information implicite est un sous-entendu.

Le sous-entendu ne contient aucun mot qui permette de le repérer, il n’est qu’allusion. Pour comprendre un sous-entendu, le destinataire doit mettre en relation le message et le contexte dans lequel il est énoncé. « Il est tard. » peut sous-entendre « Il faut que tu partes. » ou bien encore « Il faut aller se coucher. » ou « Je dois sortir. » ; tout est une question de contexte.
4. Les effets de l'implicite
Lorsqu’un sous-entendu n’est pas compris, il peut provoquer un malentendu. Dans la vie courante, il peut générer des conflits.
En revanche, lorsqu’il est utilisé dans les textes littéraires et plus particulièrement au théâtre, il peut donner lieu à des quiproquos, et être une source d’humour ou d’ironie.
L'essentiel
Quand nous parlons, nous transmettons deux types d’informations, explicites et implicites :
  • Les informations explicites sont claires, précises ;
  • Les informations implicites doivent être déduites par le destinataire du message.

Il existe des énoncés implicites de deux sortes, les présupposés et les sous-entendus :
  • Les présupposés sont liés à l’emploi de certains mots ou de certaines constructions ;
  • Les sous-entendus sont des informations implicites que le locuteur veut faire passer et que le destinataire devine en fonction du contexte.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.