Pistes de lecture - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

1. Le mythe d’Orphée

La littérature a toujours été le conservatoire et le réservoir des mythes, et c’est essentiellement par elle que nous connaissons ces récits extraordinaires.
Les mythes sont souvent hérités des traditions religieuses (Satan, Caïn), ou de récits célébrant des héros légendaires, comme c’est le cas pour le mythe d’Orphée.

Orphée, c’est la figure de l’artiste et aussi le porte-parole du poète.
Fils d’une muse, Calliope, et du roi de Thrace, c’est un poète et musicien légendaire, qui charme par ses chants les oiseaux, les arbres… Son destin est lié à Eurydice, sa femme qui meurt sous la morsure d’un serpent. Il va la chercher aux Enfers mais ne parvient pas à la ressusciter. Alors inconsolable, il se refusera à toute autre femme. Furieuses du désintérêt qu’il porte aux femmes, les Ménades le mettent à mort (elles seront punies par Bacchus pour ce meurtre).

→ Autour du mythe d’Orphée découlent des thèmes récurrents tels que l’amour, la mort, la nature et les métamorphoses.

→ On retrouve le mythe d’Orphée en littérature, en peinture et en musique.

2. Les Métamorphoses, un grand modèle

Les Métamorphoses ont eu une grande influence sur la littérature, notamment :

→ Les poètes du Moyen-âge
→ Dante, La Divine Comédie
→ Pétrarque
→ Jean de La Fontaine
→ Pygmalion dans L’Eve nouvelle de Villiers de l’Isle-Adam
→ Pyrame et Thisbé chez Shakespeare, notamment dans Roméo et Juliette et Le songe d’une nuit d’été
→ Baudelaire
→ Orphée, notamment chez Guillaume Apollinaire, Le Bestiaire ou cortège d’Orphée et Jean Cocteau, Le Testament d’Orphée.

L’influence des Métamorphoses se retrouve aussi :

→ En musique (notamment le mythe d’Orphée avec Offenbach ou Haydn)
→ En peinture (beaucoup d’éditions illustrées des Métamorphoses pendant la Renaissance ; Picasso au XXe siècle a même réalisé des illustrations pour une édition).

3. L’amour dans le livre X

L’amour est un des grands thèmes des Métamorphoses, et tout particulièrement dans le livre X, où on le retrouve dans quasiment toutes les histoires.

L’amour naît de la beauté de l’être aimé. Par exemple, la beauté de la statue de Pygmalion ou la beauté adolescente d’Adonis.

L’amour se conclut par la mort : Eurydice meurt de la blessure d’un serpent, Adonis est tué par un sanglier, Hyacinthe meurt d’une blessure lors d’un lancer de disque… Myrrha souhaite mourir quand son père découvre qu'elle - sa propre fille - est son amante ; les prétendants d’Atalante qui sont vaincus à la course doivent mourir…

L’amour est à l’origine de métamorphoses : les Dieux transforment ceux qu’ils ont aimés afin de les rendre immortels. Vénus transforme son amant Adonis en fleur (anémone). Pygmalion transi d’amour pour sa statue ose demander l’inimaginable : que Vénus rende sa statue vivante. Jupiter se métamorphose en aigle pour aller chercher un jeune mortel qu’il aime, Ganymède. A la mort de son cerf bien-aimé, Cyparissus est transformé en cyprès. Apollon transforme son amant Hyacinthe en fleur (la jacinthe). Myrrha est transformée en arbre à myrrhe.
 

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents