Les registres littéraires - Maxicours

Les registres littéraires

Objectif
  • Savoir reconnaitre les registres littéraires et leurs caractéristiques.
Points clés
  • Les registres de texte représentent l'effet produit par le texte sur le lecteur : on parle de tonalité.
  • Il existe différents types de registres, joyeux ou dramatiques.
  • Chaque registre peut se retrouver dans chaque genre littéraire (théâtre, roman, poème, etc.) : il faut donc être capable de bien les connaitre et les distinguer pour ne pas les confondre.
Le registre littéraire est la tonalité qui est donnée par le texte : elle peut être joyeuse ou malheureuse. Il ne faut pas confondre registre littéraire (effet produit par le texte) et genre littéraire (roman, autobiographie, théâtre, poème, etc.).
1. Les registres plutôt positifs

Les différents registres plutôt positifs qui existent sont les suivants :

  • Le registre réaliste : l'auteur parle d'événements (et de personnages) qui auraient pu se produire ou exister dans la réalité. Il n'y a pas d'éléments merveilleux.
    Exemple :
    La Parure, de Guy de Maupassant, est une nouvelle réaliste.

  • Le registre merveilleux : l'auteur évoque des événements qui ne pourraient pas se dérouler dans la réalité, qui ont donc lieu dans un monde irréel.
    Exemple : 
    La trilogie Le Seigneur des Anneaux, de Tolkien, est merveilleux.

  • Le registre fantastique : il ne faut pas le confondre avec le registre merveilleux. L'auteur évoque des créatures irréelles mais le lecteur n'est jamais certain que le personnage voit réellement ces créatures, qu'il n'est pas en train de rêver ou qu'il n'est pas fou fou... Il y a vraiment un doute sur la certitude ou non de ce qui est raconté. Il est souvent question de fantôme, d'esprits, etc.
    Exemple :
    La saga Le Monde de Narnia est fantastique.

  • Le registre épique : c'est le registre des exploits. Il suscite l'admiration du lecteur envers le « héros » qui réussit quelque chose. 
    Exemple :
    Le film Troie, qui relate les aventures d'Hercule et Achille, est épique.

  • Le registre comique : il est censé faire rire le lecteur, en évoquant un sujet avec légèreté.
    Exemple : La pièce Ubu Roi, de Jarry, est comique.
2. Les registres plutôt négatifs

Les différents registres plutôt négatifs qui existent sont les suivants :

  • Le registre lyrique : c'est le registre où l'auteur exprime ses sentiments, le plus souvent négatifs (il s'agit souvent de tristesse, de désillusion, de crainte, mais il peut également s'agir d'amour, d'espoir, d'admiration). L'auteur écrit souvent à la première personne du singulier puisqu'il exprime ses sentiments personnels. 
    Exemple :
    Le poème Demain dès l'aube, de Victor Hugo, est lyrique.

  • Le registre élégiaque : il ressemble beaucoup au registre lyrique puisque l'auteur exprime ses sentiments personnels mais ici, il évoque surtout la plainte.
    Exemple :
    Le poème Je vis, je meurs, de Louise Labé, est élégiaque.

  • Le registre tragique : on le retrouve particulièrement dans le théâtre tragique. Un événement grave est raconté et à la fin, un malheur se passe – il s'agit souvent de la mort d'un des personnages principaux. 
    Exemple :
    La pièce Roméo et Juliette, de Shakespeare, est tragique.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent