Les outils d'analyse du théâtre - Cours de Français avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les outils d'analyse du théâtre

Objectif : connaître les bases du vocabulaire théâtral.
1. Le nouveau schéma de communication
Dans une pièce de théâtre, quand un personnage parle, il s'adresse à un ou plusieurs personnages en même temps qu'au public ; le message a donc deux destinataires, c'est ce qu'on appelle la double énonciation.

Ex. : Le personnage A parle ; son message s'adresse en même temps au personnage B sur la scène et au public.

2. Le texte
Une pièce de théâtre est composée d'actes, eux-mêmes divisés en scènes. Il y a changement de scène chaque fois qu'un personnage entre ou sort.
a. Dialogue / monologue / aparté
Un texte théâtral se présente sous la forme d'un dialogue. Les interventions des personnages s'appellent des répliques ou des tirades si l'intervention est longue. Le nom du personnage qui parle est indiqué en petites capitales.

Ex. : « TOINETTE. N'abandonnez pas, s'il vous plaît, les intérêts de votre nièce.
        BERALDE. J'emploierai toutes choses pour lui obtenir ce qu'elle souhaite. »
(Molière, Le Malade imaginaire, acte III, scène 2.)

Parfois, un personnage parle seul sur scène. Il s'agit d'un monologue, dont la fonction est de faire connaître les pensées du personnage aux spectateurs.
Ce procédé est souvent utilisé quand il est question de sentiments contradictoires ou pour exprimer l'émotion d'un personnage.

Quand plusieurs personnages sont sur scène, l'un d'eux peut ne pas s'adresser aux autres ou ne s'adresser qu'à un seul, il fait alors un aparté, signalé par la didascalie : à part.

b.  Mises en scène : didascalies / quiproquos
Avec les répliques, on peut trouver des indications de mise en scène que l'on distingue du dialogue parce qu'elles apparaissent en italique ; ce sont les didascalies. Les acteurs ne les disent pas et elles n'interviennent donc qu'à la lecture de la pièce. Elles servent à donner des indications de mise en scène à l’acteur ou au lecteur : le ton à avoir, les gestes ou les mouvements à faire, etc ….

Ex. : « ARGAN. Tout essoufflé, se jette dans sa chaise. Ah, ah, ah ! je n'en puis plus. » (Molière, Le Malade imaginaire, acte I, scène 6.)

Lorsqu'un personnage se trompe sur l'identité d'un autre personnage ou lorsque deux personnages parlent de choses différentes sans le savoir, il s'agit d'un quiproquo.
3. Les conventions
Chaque pièce de théâtre commence par une ou plusieurs scènes d'exposition qui expliquent la situation initiale aux spectateurs. Elle se termine par un dénouement qui résout le conflit. Entre les deux, se situe le nœud de l'action.

Le théâtre classique imposait la règle des trois unités :
• une seule intrigue,
• qui se déroule en un seul jour,
• en un seul lieu (celle-ci n'est plus obligatoire à partir du XIXe siècle.)
4. Les principaux genres
• La tragédie

La tragédie est écrite en vers (le plus souvent en alexandrins). Son sujet est noble, ce qui signifie qu'il est inspiré de l'histoire antique ou biblique.
Les personnages sont de condition élevée : ce sont des rois ou des héros mythologiques.
Son intrigue est simple et son dénouement malheureux. La tragédie a pour but de plaire tout en instruisant les spectateurs.

• La comédie

La comédie est inspirée de la vie quotidienne. Ses personnages sont de condition ordinaire (des bourgeois, des hommes du peuple, des domestiques...).
L'action multiplie les péripéties et le dénouement est heureux.
Le langage utilisé est proche de la conversation et elle peut être écrite en vers ou en prose. Elle a pour but à la fois d'amuser son public et d'en dénoncer les vices.

L'essentiel

Au théâtre, le schéma de communication procède selon une double énonciation.
Une pièce est composée d'actes divisés en scènes.

Les interventions des personnages s'appellent répliques ou tirades. Un personnage seul en scène dit un monologue. Il fait des apartés s'il ne veut pas être entendu des autres. Le quiproquo désigne une méprise entre les personnages.

Une pièce de théâtre commence par une scène d'exposition, se poursuit avec le nœud de l'action et se termine par un dénouement.

Les deux principaux genres sont la comédie et la tragédie.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents