Les subordonnées circonstancielles de conséquence (les consécutives) - Cours de Français avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les subordonnées circonstancielles de conséquence (les consécutives)

Objectifs :
Reconnaître les subordonnées consécutives et savoir les construire.
1. Définition
La subordonnée de conséquence (consécutive) est une proposition qui assume la fonction de complément circonstanciel de conséquence du verbe principal dont elle dépend et avec lequel elle établit un rapport logique. Toujours placée après la principale, elle exprime le résultat produit par l'action de la principale (qui en est la cause).

Exemple :
Il est tombé, si bien qu'il s'est cassé la jambe.
  proposition A                  proposition B
La jambe cassée (proposition B) est le résultat de la chute exprimée dans la principale (proposition A).
2. Les outils subordonnants
À l'exception des subordonnées participiales, la subordonnée consécutive est une proposition conjonctive introduite par :

– une locution de conjonction : si bien que, de façon que, de sorte que, au point que, à tel point que ;
– un système corrélatif composé d'un adverbe (ou locution adverbiale) d'intensité, placé dans la principale, et de la conjonction que (ou la locution pour que), placée au début de la subordonnée : si... que, tellement... que, tant... que, à tel point... que, assez... pour que, trop... pour que, suffisamment... pour que.

Exemple :
Aujourd'hui, il est trop fatigué pour qu'il puisse travailler.
3. Le mode
À l'indicatif, si la conséquence est présentée comme effectivement réalisée.

Exemple : Il est tombé, si bien qu'il s'est cassé la jambe.
(Indicatif passé composé)

Au conditionnel, si elle est présentée comme hypothétique.

Exemple
: Il est tombé si bien qu'il se serait cassé la jambe.
(Conditionnel passé)

Au subjonctif, quand la conséquence est envisagée mais non atteinte, surtout après pour que, sans que, et quand la principale est à la forme interrogative ou négative.

Exemples :
Cette maison est trop chère pour que nous puissions l'acheter.
Ce travail est-il si difficile que tu ne puisses en venir à bout ?
4. Difficultés
Il faut éviter de confondre les propositions subordonnées consécutives et les propositions subordonnées finales (de but) : la consécutive exprime le résultat pur, atteint, d'une action ; la finale, le résultat visé, recherché ou évité.

Exemples :
Il a révisé jour et nuit de sorte qu'il a réussi son examen.
                               (= si bien que)

(Consécutive : résultat atteint)

Exemple :
Il a révisé jour et nuit de sorte qu'il réussisse son examen.
                               (= pour que, dans le but de)

(Finale : résultat envisagé)

Dans ces cas, il faut veiller à identifier clairement la nuance de sens, le mode utilisé (indicatif pour la conséquence / subjonctif pour le but) et éventuellement le mot subordonnant.
L'essentiel
La proposition subordonnée consécutive établit un rapport logique avec le fait de la principale dont elle dépend. Elle en exprime le résultat.

Introduite par une locution conjonctive de subordination ou annoncée dans la principale par un système corrélatif, elle peut être à l'indicatif (résultat réel), au conditionnel (résultat supposé) ou au subjonctif après certains mots subordonnants.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents