Les pronoms - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Objectif : connaître les formes et les fonctions des pronoms.
Les pronoms ont les mêmes fonctions que les noms.
On distingue deux sortes de pronoms :
– les pronoms substituts ;
– les pronoms indices de l'énonciation.
1. Les pronoms substituts
Ils permettent d'éviter les répétitions, ce sont des pronoms de 3e personne. Ils appartiennent à différentes catégories.
a. Les pronoms personnels
Les pronoms personnels changent de formes suivant la fonction qu'ils occupent dans la phrase.

Ex. : Chaque matin la mère préparait le petit déjeuner de ses trois garçons. Puis elle les réveillait. Et quand ils partaient pour l'école, elle leur donnait à chacun un goûter.

– Les pronoms adverbiaux en et y sont réservés pour les noms non animés, ils ne peuvent pas être substitués à des personnes.

Ex. : Ce chaton réclame beaucoup de caresses. Il en demande souvent.
Le pronom en reprend le nom caresses.

– Les pronoms personnels réfléchis désignent la même personne ou chose que le sujet du verbe, ils servent à la formation des verbes pronominaux.

Ex. : Un individu se tenait devant la porte.
Le pronom se renvoie au sujet un individu.

b. Les pronoms possessifs
Ils remplacent un nom ou un groupe nominal accompagné d'un déterminant possessif ; ils varient selon le nombre de possesseur, le genre et le nombre de l'objet possédé :

Comme les autres pronoms, le pronom possessif peut occuper les mêmes fonctions que le nom.

Ex. : Pour faire cet exercice, tu prends mon stylo et moi le tien ; le tien remplace ton stylo et a la même fonction : COD du verbe prendre.

c. Les pronoms démonstratifs
Ils remplacent un nom ou un groupe nominal dont il vient d'être question. On distingue les formes simples et les formes composées.

– Les formes simples
Elles varient en genre et en nombre :

Les formes simples sont suivies d'un complément ou d'une proposition relative.
Ex. : Je prends les rollers de mon frère ; ceux de ma sœur sont cassés.

– Les formes composées 

Pour le neutre, les formes composées obtenues se réduisent en ça dans la langue familière.
Ex. : J'hésite entre une jupe et un pantalon ; j'aime bien la couleur de celui-ci mais je préfère les dessins de celle-là.

d. Les pronoms relatifs
Ils servent à introduire une proposition subordonnée relative ; ils varient selon la fonction qu'ils occupent. On distingue des pronoms relatifs simples (qui, que, quoi, dont, ) et des pronoms relatifs composés (lequel, laquelle, auquel, desquelles...). Le nom ou le pronom qu'ils remplacent s'appelle l'antécédent.
e. Les pronoms indéfinis
Ils expriment diverses nuances (quantité, identité, etc.).

Les pronoms indéfinis négatifs 
Rien, aucun, personne sont accompagnés de l'adverbe de négation ne : Personne ne vient.

Les pronoms indéfinis positifs 
Ils indiquent si la quantité est faible (peu), abondante (beaucoup, plusieurs), totale, (tous) ou indéterminée (certains).
Ils indiquent l'identité : les uns... les autres, le même, n'importe qui.
Certains ne remplacent pas un nom : personne, rien.

f. Les pronoms numéraux
Ils servent à indiquer une quantité. Il existe les numéraux cardinaux : deux, trois, quatre, cinq... etc. et les numéraux ordinaux : le premier, le second, le troisième...
g. Les pronoms interrogatifs
Ils servent à interroger sur les personnes ou les choses. Ils sont employés dans l'interrogation partielle. On distingue les formes simples : qui ? que ? quoi ?, les formes composées : lequel ? laquelle ? auquel ?..., et les formes renforcées : qui est-ce qui ? qui est-ce que ? qu'est-ce qui ? qu'est-ce que ?
Les pronoms interrogatifs sont les mêmes dans l'interrogation directe que dans l'interrogation indirecte sauf que, qui a la forme ce que dans l'interrogation indirecte.
Ex. : Que faites-vous ? interrogative directe.
Je vous demande ce que vous faites. interrogative indirecte.
2. Les pronoms indices d'énonciation
Ces pronoms renvoient à des éléments de la situation d'énonciation : émetteur, récepteur, lieu, etc. Ils ne peuvent être compris que si la situation d'énonciation est connue.
a. Les pronoms personnels de 1re et 2e personnes
b. Les pronoms démonstratifs
Seuls les pronoms démonstratifs composés avec l'adverbe –ci sont indices d'énonciation, ils désignent ce que l'on peut montrer.
Ex. : – Montre-moi ta main.
– Laquelle ?
Celle-ci.
Le pronom démonstratif celle-ci désigne une des deux mains du second interlocuteur.
L'essentiel

Le pronom substitut reprend un nom ou un groupe nominal afin d'éviter une répétition. Ce pronom peut être personnel, démonstratif, possessif, relatif, interrogatif, indéfini ou numéral.
Quand il n'est pas substitut, le pronom est un indice d'énonciation, c'est-à-dire qu'il désigne un élément de la situation d'énonciation. Il est le plus souvent personnel, mais il peut parfois être démonstratif.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents