Lycée   >   Terminale STMG   >   Gestion et finance   >   Les modalités d'équilibrage du budget de trésorerie

Les modalités d'équilibrage du budget de trésorerie

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif
Les entreprises doivent équilibrer le budget de trésorerie pour éviter toute situation de cessation de paiement à court et moyen terme. Quelles sont les modalités d’équilibrage en cas de déficit de trésorerie prévisionnelle ? L’entreprise doit-elle choisir une modalité unique d’équilibrage ou doit-elle « mixer » différentes modalités ?
1. Les actions sur le BFR : une solution conjoncturelle et structurelle
a. Le délai de règlement des clients et des fournisseurs
Avec l’analyse fonctionnelle du bilan, une règle financière fondamentale a été établie.

FRNG – BFR = Trésorerie.

Pour augmenter la trésorerie soit l’entreprise diminue le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) soit l’entreprise augmente le FRNG (Fonds de Roulement Net Global).
Pour la trésorerie, la situation idéale est d’avoir un BFR négatif. Cette situation est rare. Le plus souvent le BFR est positif. L’entreprise doit chercher à diminuer ce BFR en intervenant par exemple sur les délais de règlement des clients et des fournisseurs.
En effet, dans le cycle d’exploitation d’une entreprise, il est préférable, pour la trésorerie, de percevoir les encaissements des clients avant de procéder aux décaissements des fournisseurs. Ainsi les encaissements permettent de payer les décaissements donc pas de besoin de financement.

La fixation des délais de paiement relève d’un rapport de force commercial. Les grandes entreprises imposent souvent les délais de paiement aux PME et TPE. C’est pour cette raison que l’État a réglementé ces délais de paiement. Le délai convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut dépasser 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la facture.
b. La gestion des stocks
Réduire la durée de stockage permet de baisser le BFR et donc d’améliorer la trésorerie. En effet les stocks génèrent un besoin de financement. Lors de l’achat de matières premières, marchandises,…un décaissement a lieu. Tant que les produits finis ou marchandises ne sont pas vendus, ceux-ci restent en stock et donc n’entrainent pas d’encaissements.
2. Les solutions conjoncturelles
a. Les concours bancaires courants
Les concours bancaires courants sont des crédits bancaires de court terme destinés à équilibrer la trésorerie de l’entreprise en cas de déficit. Ces concours bancaires comprennent les facilités de caisse, le découvert bancaire et les autres crédits de court terme. Dans le bilan, les concours bancaires sont insérés dans le poste « emprunts auprès des établissements de crédit ».
Les inconvénients de cette solution sont la dépendance vis-à-vis de l’établissement ainsi que son coût.
b. Le recours aux comptes courants d'associés
Les apports des associés en compte courant sont à distinguer des apports initiaux en capital. En effet, les apports en compte courant correspondent à un prêt des associés à l’entreprise pour faire face à un besoin temporaire de trésorerie donc de financement. Ces apports se rapprochent des caractéristiques des financements externes car ils doivent être remboursés et génèrent des intérêts.
Les apports en compte courant n’augmentent pas le capital.
c. La cession de VMP
Les VMP (Valeurs Mobilières de Placement) sont des titres (actions et obligations) facilement transformables en argent. Lors d’excédents de trésorerie, l’entreprise a intérêt à placer ses excédents temporaires de trésorerie. En effet avoir un compte bancaire pléthorique est stérile pour l’entreprise. Les placements peuvent se traduire par l’acquisition de VMP. En cas de déficit de trésorerie, l’entreprise peut céder rapidement ses VMP.
L'essentiel
Il n’existe pas de solution unique valable dans toutes les situations. Les caractéristiques de l’entreprise vont conduire à un arbitrage des différentes solutions. L’entreprise peut intervenir sur différentes modalités d’équilibrage :
- les actions sur le BFR,
- le recours aux concours bancaires,
- le recours aux comptes courants d’associés,
- la cession des VMP.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Gestion et finance

Le bilan prévisionnel

Gestion et finance

La nécessité et les enjeux de la normalisation

Gestion et finance

Les acquisitions d'immobilisations et leur comptabilisation

Gestion et finance

Les rapprochements bancaires

Gestion et finance

Définition et portée du principe de prudence

Gestion et finance

La régularisation des charges et des produits dans le temps, des stocks et de leurs variations

Sciences de gestion et numérique

Gestion et finance

Le bilan

Sciences de gestion et numérique

Gestion et finance

Le compte de résultat

Gestion et finance

Les dépréciations

Gestion et finance

Les factures de doit

Gestion et finance

Les factures d'avoir