Les maladies induites par un virus, l'exemple du SIDA - Maxicours

Les maladies induites par un virus, l'exemple du SIDA

Objectif
  • Comprendre le fonctionnement d’une maladie virale comme le sida.
  • Comprendre comment lutter contre le sida.
Points clés
  • Le sida est causé par un virus, le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH).
  • Pour se développer et se multiplier, le virus du sida doit obligatoirement infecter une cellule.
  • Le VIH infecte les lymphocytes T-CD4 qui en intègrent l’ADN et permettent la multiplication du virus.
  • Le sida est une pathologie mondiale.
  • Le VIH se transmet :
    • d’un individu à l’autre par contact entre certains fluides corporels (comme le sang ou le sperme) et les muqueuses,
    • d’une femme atteinte du VIH à son bébé (durant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement).
    • par transmission directe de sang contaminé (comme par l’utilisation d’aiguilles usagées).
Pour bien comprendre
  • L’organisme face à l’infection
1. La structure du VIH

Le sida est déclenché par un virus, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). La structure d'un virus est particulière. Il est formé d'une coque protéique que l'on nomme capside. À l'intérieur de la capside, on retrouve le génome du virus, il peut être soit de l'ADN (Acide désoxyribonucléique), soit de l'ARN (Acide ribonucléique).

Dans le cas du virus de l'immunodéficience humaine, le génome viral est formé d’ARN. Le virus possède d’autres enzymes (des molécules favorisant une transformation chimique) à l'intérieur de la capside, comme une transcriptase inverse qui permet de transformer l’ARN en ADN.

2. La multiplication du VIH

Un virus ne peut fonctionner tout seul, il doit pour cela infecter un hôte. Dans le cas du VIH, le virus affecte des cellules particulières : les lymphocytes T-CD4. Ces lymphocytes jouent un rôle prépondérant dans la défense immunitaire de l'organisme. L’intégration du VIH aux lymphocytes T-CD4 se déroule en plusieurs étapes.

Le virus va tout d'abord se lier à la cellule hôte et fusionner avec cette dernière. L’ARN du virus pénètre à l'intérieur de la cellule, puis dans son noyau. La transcriptase inverse va transformer l’ARN en ADN et s’intégrer ainsi à l'ADN de la cellule hôte. La cellule infectée va lire cet ADN viral, puis créer les protéines indispensables à la formation de nouveaux virions. Un virion est une structure produite et expulsée par la cellule hôte et qui permet la multiplication du virus. Une fois formés, les virions sont relâchés dans l’organisme. Les cellules infectées sont ensuite détruites. 

3. De l’infection jusqu’au stade sida

Le virus qui induit le sida et touche les cellules immunitaires va évoluer en plusieurs phases pouvant durer plusieurs années.

La première phase est la primo-infection. Elle dure généralement une douzaine de semaines et s’associe parfois à de la fièvre, des courbatures ou des adénomégalies, c’est-à-dire des gonflements des ganglions. Une fois passée cette étape, une phase asymptomatique débute : aucun symptôme n'est à relever lors de cette période. Elle peut durer plusieurs années, et même toute la vie de l'individu. La quantité de virus présents dans le corps reste faible, mais le nombre de lymphocytes T-CD4 diminue d'année en année.

Quand la quantité de lymphocytes T-CD4 est trop faible et que les défenses immunitaires de l'individu sont devenues trop basses pour combattre les infections extérieures, l'individu rentre dans la phase symptomatique, elle-même composée de deux étapes. Durant la première, l'individu souffre de troubles mineurs comme une fièvre persistante, des diarrhées, une perte de poids ou des infections banales, comme l'herpès. Les défenses immunitaires continuent à diminuer et l'étape du syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) se met en place. Cette dernière étape entraîne l'apparition de maladies opportunistes qui peuvent conduire à la mort de l'individu.

4. Le sida dans le monde et les méthodes pour limiter son expansion

Le virus du sida est une véritable pandémie, c'est-à-dire qu'il est présent sur la totalité de la planète. Mais il est à noter que le pourcentage d’individus infectés par le virus du sida est plus important dans le sud et le centre de l’Afrique que dans les autres régions du monde. 

Afin de limiter la transmission de ce virus, il faut comprendre son mode de transmission.

Il existe plusieurs modes de transmission :

  • Lorsqu’une muqueuse (celle du gland, du vagin, de l’anus ou de la bouche) est en contact avec un fluide corporel (le sang ou les fluides sexuels, exemple : le sperme) d’un individu porteur du virus. C’est pour cette raison que l'infection se réalise majoritairement lors d'un rapport sexuel.
  • Lorsque notre sang est contaminé par du sang infecté, par exemple lors de l’utilisation d’aiguilles contaminées par un contact sanguin.
  • La transmission du virus peut aussi se réaliser entre la mère et son enfant in utero, lors de l'accouchement ou lors de l’allaitement.

De ce fait, des campagnes de prévention indiquant l’importance du port du préservatif sont réalisées auprès des populations et de nombreux pays de l’hémisphère nord ont mis en place des tests rapides de diagnostic.

Aujourd’hui, même si nous ne savons pas guérir du VIH, certains médicaments permettent d’empêcher la multiplication du virus dans l'organisme et renforcent ses défenses. La prise continue de ces traitements permet ainsi de rallonger la vie des personnes séropositives en augmentant la durée de la phase asymptomatique.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent