Les espaces urbains en Europe occidentale - Cours de Géographie Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les espaces urbains en Europe occidentale

1. Une urbanisation ancienne et encadrée
a. La force du fait urbain
 Avec 79% de sa population qui est citadine, l'Europe occidentale est l'une des régions les plus urbanisées de la planète. On dénombre 5 000 unités urbaines de plus de 10 000 habitants (soit un quart du total planétaire). Sur 4,8 millions de km2, la population urbaine atteint 311 millions. La dorsale des métropoles européennes regroupe à elle seule 200 millions d'individus de Londres-Manchester au nord à Milan-Turin au sud. Les unités urbaines multimillionnaires sont peu nombreuses (environ 17) et correspondent pour la plupart aux grandes capitales des Etats.
b. Une urbanisation ancienne qui se nourrit de la révolution industrielle
L'organisation urbaine actuelle de l'Europe correspond à la superposition de diverses périodes d'implantation et de croissance urbaines (civilisations méditerranéennes, cités carolingiennes, villes médiévales, mouvement municipal des villes commerçantes de Flandres et du Nord de l'Italie, villes marchandes fédérées par la Hanse...). A l'époque contemporaine, la décompression démographique des campagnes, l'essor des activités industrielles et urbaines puis l'exode rural correspondent aux principaux processus responsables de la croissance des villes et des capitales qui se trouvaient à la tête des Etats-Nations (Paris, Londres, Berlin...).
2. La croissance soutenue au XXe siècle
a. La ville sort de ses murs
Toutes les grandes villes d'Europe occidentale disposent d'un centre ancien assez peu étendu. Le XIXe siècle est une période de croissance importante (soutenue pour Paris et Londres, plus modérée pour Athènes et Sofia par ex.) mais l'explosion urbaine s'effectue au XXe siècle. On assiste à un étalement urbain sans précédent en Europe. La consommation d'espace par la ville dépasse largement celle de la population. On assiste au développement d'espaces d'activités industrielles qui sont situés au cœur de l'urbain et surtout à sa périphérie (Londres, Berlin). L'équipement des périphéries est renforcé par le développement des axes de transports qui permettent une forte mobilité urbaine... parfois responsable d'un certain étouffement urbain (cf. contrôle de la circulation à certains moments à Rome ou Paris en raison de pics de pollution).
b. La répartition des fonctions dans les aires urbaines
Le schéma classique est celui d'un développement concentrique : les fonctions politiques sont souvent l'apanage des centres villes – et a fortiori des villes centres – qui concentrent les architectures monumentales, symboles du pouvoir : les bâtiments du pouvoir républicain français (l'Elysée, Matignon...) sont situés dans les arrondissements centraux de Paris. Le palais du Quirinal au cœur de Rome est le siège du Parlement.
Les banlieues urbaines alternent entre un bâti d'habitation (individuel, petit collectif bas, collectif haut, et même grands ensembles) et les fonctions associées à la ville : l'industrie (même si la décentralisation industrielle de la France engagée à partir des années 1960 a diminué les équipements industriels en banlieue), les nouvelles centralités (ex. : nouveau centre d'affaires de la Défense), les fonctions de transports (aménagements de grands aéroports à la périphérie « lointaine » des villes), fonctions récréatives et de congrès enfin avec la création de parcs de loisirs et de centres de congrès (Bruxelles, Rome, Milan, Turin...).
3. L'adaptation des espaces urbains aux exigences contemporaines
a. La réorganisation permanente de l'espace
Les pouvoirs publics cherchent à valoriser le paysage et les services urbains afin de renforcer l'attractivité de la ville. Les centres ont largement bénéficié de cette évolution. Ainsi en France, la loi Malraux favorise la réhabilitation des centres anciens. La restauration des quartiers historiques et la valorisation du patrimoine urbain ont eu pour effet de dynamiser un tourisme culturel urbain, notamment dans les capitales (Budapest, Paris, Londres, Bruxelles, Rome, Stockholm) mais aussi dans des grandes villes telles que Lyon (les quartiers historiques sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial). La requalification des espaces urbains s'accompagne également d'opérations de rénovations souvent suivies d'un boom immobilier (docks de Londres, nouveaux bâtiments à Postdamer Platz, Berlin).
b. Les problèmes environnementaux
Les problèmes environnementaux des villes occidentales sont liés à l'évolution des pratiques et des fonctions urbaines. L'importance de la circulation automobile dans les grandes villes et les capitales est supérieure à la capacité des réseaux. Par ailleurs, la périurbanisation a entraîné une distorsion entre les lieux d'habitation et les lieux de travail augmentant les effets de la mobilité inter et intra-urbaine. Les problèmes de pollution atmosphérique (véhicules individuels), la gestion des déchets urbains et du traitement des eaux, et les risques liés à une urbanisation qui gagne des terrains soumis à un aléa potentiel, concernent sans distinction toutes les grandes capitales d'Europe.

 

L'essentiel

Avec 79 % de citadins, l'Europe occidentale est l'une des régions les plus urbanisées de la planète. L'organisation urbaine ancienne s'est renforcée au XIXe et surtout au XXe siècle, au moment où la ville sort de ses murs. L'urbanisation accompagne quelques processus qui concernent – à des époques différentes – toutes les villes d'Europe : l'industrialisation et l'exode rural. Les fonctions urbaines localisées dans les centres anciens sont complétées par de nouvelles fonctions (industrielles, loisirs...) à la périphérie de la ville centre. La modernisation de l'espace urbain s'accompagne d'opérations de restauration du bâti et parfois d'une rénovation complète de certains secteurs urbains dont les fonction ont évolué.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents