Les banlieues en France - Cours de Géographie Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les banlieues en France

1. Les banlieues : définition et réalités
a. Des espaces hors la ville
Le terme de banlieue vient du latin médiéval banleuca et désigne selon le géographe urbaniste Pierre Merlin« l'étendue d'une lieue autour d'une ville sur laquelle s'étendait le ban, l'autorité de la ville ». La banlieue se définit aujourd'hui comme l'ensemble des communes périphériques à la ville-centre d'une agglomération, administrativement indépendante de cette dernière même si elle se trouve dans une situation de dépendance (du point de vue historique et surtout fonctionnelle) avec celle-ci. Les banlieues forment avec la ville-centre une unité urbaine.
b. Les effectifs de population
Il est difficile d'évaluer les effectifs de population vivant dans les banlieues car elles ne représentent pas un critère statistique pour l'INSEE. Toutefois, on estime qu'un peu plus de 20 millions de personnes (36,5 %) vivent dans des banlieues regroupées sur 3 395 communes.
2. Les paysages de banlieues
a. Les formes du bâti
Les formes du bâti sont très variées et répondent souvent à des catégories socioprofessionnelles distinctes. Souvent, les banlieues aisées sont formées d'ensembles de maisons individuelles (ex. : habitat pavillonnaire à Marcq-en-Baroeul entre Lille et Roubaix) mais il n'y a rien de systématique, tandis que les zones de grands ensembles sont plutôt dominées par les classes socio-professionnelles (CSP) modestes (ex. : à Sarcelles, les ouvriers représentent la CSP la plus importante des chefs de ménages). Les ZAC (Zones d'Aménagement Concertées créées en 1967) ont remplacé les ZUP (Zones à Urbaniser en Priorité créées en 1958). Ce qui frappe, c'est surtout l'imbrication des différentes formes de bâti. S'il donne l'apparence d'une structure homogène, il n'en est rien et les visages des banlieues d'habitation varient grandement.
b. Un espace lentement constitué associant activités et habitations
A partir des faubourgs (qui ne sont pas un espace de banlieue à proprement parler) où se regroupent au XIXe siècle les habitants et les activités qui ne trouvent pas leur place dans la ville, le mouvement de desserrement urbain s'engage. La banlieue industrielle déborde de manière désordonnée sous l'effet de la croissance démographique et de la croissance des bâtiments industriels. Avec l'industrialisation, les espaces entourant les villes vont répondre aux besoins de l'industrie et du logement ouvrier. Les bâtiments d'habitation ne sont pas toujours construits à proximité de l'usine et la dissociation domicile/travail favorise le développement des transports en ville et entre la ville et sa banlieue. Dans l'entre-deux-guerres, les pouvoirs publics tentent d'organiser la croissance et l'aménagement des banlieues. Les grands ensembles en sont les figures les plus connues.
3. Les problèmes rencontrés par les banlieues
a. La question du contrôle de la croissance urbaine
L'urbanisation de la France est effectuée mais l'étalement urbain se poursuit. L'extension urbaine se traduit par une diffusion du modèle urbain et de ses attributs (axes de communications, aménagements de loisirs, espaces d'activités, espaces commerciaux...). Les banlieues ont également fourni des espaces d'implantation pour des activités nouvelles (technopôle parisien, ZIRST – Zone pour l'Innovation et les Réalisations Scientifiques et Techniques – de Meylan vers Grenoble...) induisant parfois l'extension du bâti.
b. Les banlieues ne sont pas les banlieues...
Trop souvent, les médias – et parfois les hommes politiques – utilisent le terme de « banlieues » pour désigner des espaces en crises, qui cumulent les problèmes de la société contemporaine. Si certains quartiers de banlieues connaissent effectivement des situations très tendues (violence, actes illégaux pudiquement appelées « incivilités ») qui bénéficient d'initiatives publiques (zones franches urbaines), ces « points chauds » ne représentent qu'une partie infime des espaces de banlieues même s'ils font souvent la « Une » de l'actualité.

 

L'essentiel

La banlieue se définit aujourd'hui comme l'ensemble des communes périphériques à la ville-centre d'une agglomération, administrativement indépendante de cette dernière même si elle se trouve dans une situation de dépendance (du point de vue historique et surtout fonctionnel) avec celle-ci. Difficile à évaluer, on estime que la population qui y réside regroupe plus de 20 millions de Français. Le bâti est composite et l'on observe parfois des ségrégations socio-spatiales qui s'inscrivent dans le bâti (type de bâtiment) et la localisation par rapport à la ville-centre. Cet espace est composite et les activités qui s'y développent sont souvent créatrices d'une dynamique qui favorise un peu plus l'extension des banlieues. Toutefois, certains quartiers sont le lieu de difficultés sociales qui agissent sur la géopolitique urbaine et la politique nationale en général.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents