Les différentes réécritures - Maxicours

Les différentes réécritures

Objectif
Faire le point des différents types de réécritures et cerner leurs enjeux.
1. Les variantes
Il s’agit des corrections d’un texte, réalisées par l’auteur lui-même, dans le but de l’améliorer : on trouve par exemple de nombreuses variantes chez Flaubert tant pour Madame Bovary que pour L’Éducation sentimentale.
2. Les références
La citation : l’auteur cite le texte d’un autre auteur de manière explicite.
L’allusion : il s’agit d’une référence implicite au texte d’un autre auteur.
Le plagiat : quand l’auteur reprend le texte d’un autre en le faisant passer pour le sien, ce qui représente aujourd’hui un délit.
L’imitation : la reprise est une pratique très répandue aux 16e et 17e siècles. Les auteurs inscrivent leur œuvre dans la continuité des modèles de l’Antiquité. Ainsi, La Fontaine, pour écrire ses fables, s’inspire de celles d’Ésope et de Phèdre. A la différence du plagiat, le modèle est ici revendiqué et transformé.
3. Les transpositions et adaptations
On peut reprendre un texte en changeant l’époque, le contexte, le registre ou le genre :

Zola adapte, au théâtre, son roman Thérèse Raquin ; Chabrol adapte, au cinéma, le roman de Flaubert, Madame Bovary.
Cocteau, dans La Machine infernale, réécrit le mythe d’Œdipe et l’actualise en tenant compte des apports de la psychanalyse et en multipliant les anachronismes. De même Anouilh actualise le mythe d’Antigone, qui devient, dans le contexte de la guerre, une figure de la Résistance.
4. Les pastiches et parodies
Les pastiches sont des exercices de style « à la manière de ».
Proust dans Pastiches et Mélanges imite le style de grands écrivains. L’imitation dans le pastiche n’a pas une visée critique mais cherche au contraire à rendre hommage à un auteur.

Les parodies (étymologiquement « chanter faux ») : dans l’Antiquité, elles désignaient la transformation de l’épopée à des fins comiques. De manière plus générale, la parodie consiste à détourner une œuvre en amplifiant et en caricaturant ses procédés les plus caractéristiques. A la différence du pastiche, elle a un objectif critique ou comique.
Rabelais, à travers le récit des guerres picrocholines (Gargantua) fait une parodie de l’épopée.
5. Pourquoi les réécritures ?
Pour proposer une nouvelle interprétation d’un texte, d’un mythe ou d’un thème littéraire : apporter une vision personnelle, un regard nouveau et faire preuve d’inventivité.
Pour éveiller le regard critique du lecteur : la réécriture fait appel à la complicité du lecteur par la comparaison qu’il doit établir entre le texte de départ et sa version nouvelle. Cette complicité repose souvent sur le rire, qu’il s’agisse d’un travestissement burlesque ou d’une ironie plus discrète.
L'essentiel
La réécriture peut-être tantôt comique, tantôt sérieuse. Elle peut consister à faire des références, à transposer ou à imiter. Elle établit un dialogue entre les œuvres, que l’on appelle intertextualité. Elle s’applique de manière privilégiée aux mythes qui, par leur questionnement métaphysique et leur dimension symbolique, sont particulièrement propices aux réinterprétations et transpositions.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6 j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Conformément à la Loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au RGPD n°2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente. En savoir plus sur notre politique de confidentialité