Les choix économiques - Maxicours

Les choix économiques

Objectifs
  • Savoir identifier les principaux choix économiques.
  • Comprendre la notion de préférence.
Points clés
  • Les agents économiques évoluent dans un environnement où les ressources sont rares et leurs besoins illimités.
  • Ce problème, dit économique, va les obliger à faire des choix économiques en fonction de leurs préférences.
  • Leur finalité est la satisfaction de leurs besoins.
Pour bien comprendre
  • Choix économique
  • Préférence
  • Besoins primaires et secondaires
  • Ressources

Un choix économique correspond à un arbitrage fait par un agent économique, tenant compte d’un calcul économique et de ses préférences.

Ce choix est rationnel afin de pouvoir maximiser sa satisfaction.

On distingue les choix économiques du producteur, relatifs aux facteurs de production et à la production en elle-même, des choix économiques du consommateur, liés principalement aux dépenses.

1. Les individus ont des besoins illimités mais des ressources limitées
a. Les besoins illimités

Tout individu doit satisfaire des besoins pour pouvoir vivre.

Ils sont individuels si l’agent économique utilise ses propres ressources pour les satisfaire.

Ils sont collectifs lorsqu’ils sont satisfaits par les services publics et partagés par toute une société.

Exemple
Les hôpitaux publics, routes, éclairage public satisfont des besoins collectifs.

On distingue ensuite les besoins primaires et les besoins secondaires.

  • Les besoins primaires correspondent à des exigences naturelles, dont la satisfaction est considérée comme nécessaire à la survie. On distingue les besoins dits physiologiques (exemples : se nourrir, se vêtir), qui viennent en premier lieu, puis le besoin de sécurité (exemples : se loger, la santé).
  • Les besoins secondaires sont des besoins considérés comme indispensables dans une société donnée ou à une époque donnée. Leur satisfaction permet d'assurer un niveau et un style de vie adaptés au niveau de développement de la société en question (exemple : avoir un ordinateur).
Remarque
Le besoin d’appartenance à un groupe, une classe sociale fait partie des besoins humains secondaires, tout comme celui d’estime de soi ou par les autres, ou encore le besoin de réalisation de soi.

Selon Maslow, les 5 besoins sont satisfaits les uns après les autres, un individu ne cherchant à en satisfaire un que si le précédent a été satisfait. Ainsi, il va d’abord satisfaire ses besoins primaires avant de satisfaire ses besoins secondaires.

b. La rareté des ressources

Chaque agent économique dispose de ressources qu’il va utiliser pour satisfaire ses besoins. Ces ressources sont rares, c’est-à-dire en quantité limitée.

Exemple
Les revenus d’un ménage ne sont pas illimités. Il y a donc rareté des ressources pour satisfaire les besoins.

Au-delà de la rareté en termes de contrainte budgétaire, il existe aussi une rareté des ressources naturelles qui va contraindre les choix économiques.

Exemple
La France ne possède pas de pétrole sur son sol, pour accéder à cette ressource rare elle est donc contrainte d’en importer.
c. Cet écart crée le « problème économique »

Ce problème économique oblige :

  • l’individu à choisir ce qu’il va consommer, donc la nature de son « panier de biens » ;
  • une entreprise à déterminer sur quels facteurs de production elle va investir ;
  • un État à déterminer sur quel poste de dépense affecter ses ressources.

Le problème économique correspond donc aux choix économiques que les agents économiques doivent effectuer dans le cadre de leurs fonctions. 

2. Cet écart oblige les agents à faire un arbitrage - ou choix économique
a. Choix économique du producteur et choix économique du consommateur

Le choix économique du consommateur correspond à l’épargne, la consommation et l’investissement. Le choix de consommation correspond au panier de biens que le ménage va choisir. Le choix est donc aussi un choix de répartition du revenu.

Le choix économique du producteur correspond à la décision sur les facteurs de production : travail, capital et progrès technique. Il concerne aussi la production en matière de quantité et de prix.

b. Le choix économique dépend des préférences et des options possibles

La satisfaction désigne le plaisir, l’intérêt, l’utilité que le choix apportera. Pour pouvoir faire un choix économique rationnel permettant la maximisation de l’utilité, l’individu va classer ses préférences. Elles deviennent alors des options envisageables.

Il va aussi étudier les options possibles, c’est-à-dire ce qui lui est accessible. Le problème économique résulte du fait que tout ce qui est préférable n’est pas forcément accessible, c’est ce qu’on va appeler un choix sous contrainte.

Exemple
Un individu dispose d’un revenu Y et désire acheter un « panier de biens », en l'occurrence des fruits. Nous sommes en hiver et il est au supermarché. Il est face à un étalage comprenant des oranges, des mandarines et des mangues. Il n’aime pas les oranges. Elles ne sont donc pas une option envisageable. En examinant le prix au kg des deux autres fruits, il réalise qu’il n’a pas assez d’argent pour acheter des mangues. Ce fruit n’est donc pas une option possible. Il va donc choisir, rationnellement, les mandarines.
c. Le choix économique correspond à un choix d’allocation des ressources

Pour parvenir au choix optimal, les individus ou organisations vont répartir leurs ressources en fonction de leurs besoins. Ils vont donc affecter chacune de leurs ressources, ou partie de celles-ci, à une de leurs fonctions.

Ils vont ensuite effectuer un choix sur les moyens pour atteindre leur fin, c’est-à-dire la satisfaction de leurs besoins. Ils vont arbitrer sur ces moyens en fonction de leurs coûts et accessibilité principalement.

Exemple
Un ménage souhaite acheter une voiture.
Répartir les ressources : chaque mois le ménage va répartir son salaire entre sa consommation et son épargne. Il répartit ses ressources en fonction de ses besoins, soit 90 % pour les dépenses de consommation et 10 % pour son épargne.
Arbitrage entre les moyens : ce ménage va arbitrer, choisir entre utiliser son épargne ou emprunter pour effectuer son achat de voiture. Il va arbitrer en fonction du coût du crédit qui sera proposé par la banque et du montant d’épargne qu’il a déjà à sa disposition.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.