Lycée   >   Premiere techno   >   Economie   >   Les coûts d'opportunité

Les coûts d'opportunité

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectifs
  • Comprendre que le coût d’opportunité du consommateur est lié aux utilités marginales estimées des biens et services qu’il va choisir.
  • Savoir qu’un choix de consommation correspond à une substitution d’un panier de biens par rapport à un autre et donc à un renoncement.
Points clés
  • Faire un choix de consommation implique de renoncer à un autre panier de biens ou services qui était offert.
  • Ce renoncement a un coût qui est appelé coût d’opportunité.
  • Lorsque le consommateur privilégie un panier à un autre, il opère une substitution que l’on peut formaliser sous forme de taux.
Pour bien comprendre
  • Taux marginal de substitution
  • Coût d’opportunité
1. Taux marginal de substitution (TMS)
a. Un choix de consommation correspond au renoncement d’un panier de biens par rapport à un autre

Le consommateur a le choix entre plusieurs paniers de biens. Pour évaluer ces paniers et guider son choix, il va calculer son utilité marginale c’est-à-dire la satisfaction supplémentaire apportée par la consommation d’une unité supplémentaire d’un bien.

Ce calcul effectué, il va alors décider de substituer un panier de bien à un autre avec toujours le même objectif : maximiser son utilité.

Cette substitution implique un coût, c’est-à-dire le prix du renoncement à une autre option.

C’est ce qu’on appelle le coût d'opportunité.

b. Interprétation d’un taux marginal de substitution (TMS)
Le taux marginal de substitution (TMS) est le nombre d’unités d’un bien que le consommateur est prêt à abandonner pour avoir une unité supplémentaire d’un autre bien.

Lorsque le TMS est égal à 1, cela signifie que les biens sont parfaitement substituables. Le consommateur est indifférent à l’un ou l’autre bien car ils apportent tous les deux la même satisfaction. Il est prêt à échanger 1 unité du bien A contre 1 unité du bien B.

Le TMS varie pour chaque consommateur puisqu’il dépend de ses préférences.

TMS (A ; B) = x signifie que le bien A vaut x fois le bien B pour un consommateur donné.

Exemple
Prenons un panier C contenant 1 pack de yaourts (bien A) et 5 paquets de gâteaux (bien B). Pour consommer 1 pack supplémentaire de yaourts, le consommateur sera prêt à sacrifier 2 paquets de gâteaux.
On a donc TMS (A ; B) = 2
C’est-à-dire que :
     • le pack de yaourts vaut 2 paquets de gâteaux pour le consommateur
OU
     • le consommateur est prêt à sacrifier 2 paquets de gâteaux pour un pack supplémentaire de yaourts.

 

c. Taux marginal de substitution (TMS) et rapport de prix

Le taux marginal de substitution dépend du rapport des prix entre les deux biens.

Exemple
Supposons que :
     • le consommateur dispose d’un revenu de 10 € ;
     • le pack de yaourt (Py) coûte 3 € ;
     • le paquet de gâteaux (Pg) coûte 1,50 €.

Étant donné le rapport de prix entre les deux biens, le consommateur qui achètera un pack de yaourts renoncera du même coup à 2 paquets de gâteaux.
Le consommateur ne pourra pas dépenser plus de 10 € (contrainte budgétaire). Le TMS dépendra donc de la contrainte budgétaire, du rapport de prix entre les biens et de l’utilité marginale qu’il va évaluer en consommant une unité supplémentaire de yaourts.
2. Le coût d’opportunité
a. Le calcul du coût d’opportunité
Le coût d’opportunité est le coût de renonciation à un panier de biens lorsqu’un autre a été jugé meilleur en terme de maximisation de l’utilité.

Pour le calculer, il faut évaluer la perte engendrée par le choix effectué. Cette perte est calculée de façon objective et correspondra au coût d’opportunité.

Exemple
Max joue au tennis depuis 10 ans et on lui propose en avril d’animer du 1er au 15 juillet, pendant 15 jours, un stage de tennis pour les jeunes espoirs de son club.
Le salaire proposé est de 1 000 €. Il avait réservé pour cette même période un séjour à la mer avec hôtel (800 €) et stage d’initiation de kite-surf (300 €). N’ayant pas pris de vacances depuis 2 ans, il décide de renoncer à cet emploi saisonnier.`` Le coût d’opportunité de cette décision est donc de 2 100 € ce qui correspond au coût total de sa décision : les frais de vacances et la perte de salaire.

Le coût d’opportunité est toujours à comparer avec les bénéfices apportés par une décision, c’est-à-dire la satisfaction engendrée. Pour Max, la satisfaction apportée par deux semaine de vacances est supérieure au coût d’opportunité.
b. Le lien entre coût d’opportunité et utilité marginale

Le consommateur choisira un panier de biens si celui-ci lui procure une utilité marginale positive et s’il juge le coût d’opportunité acceptable.

Exemple
Reprenons l’exemple précédent. Le club de tennis propose à Max de travailler une ou deux semaines pendant l’été. Il est payé 500 € par semaine. Sa semaine de vacances coûte 400 €. Il s’interroge de nouveau sur l’opportunité de travailler ou de partir en vacances.
Il calcule ainsi que :

     • s’il part en vacances deux semaines, son coût d’opportunité sera de 1 800 € (coût des vacances : 400 x 2 ; perte de salaire : 500 x 2 soit un total de 1 800 €) correspondant au coût de ses vacances plus le salaire perdu.
     • s’il travaille deux semaines, il ne fait aucun sacrifice financier, son coût d’opportunité est donc de 0 mais il perd en satisfaction totale.
     • s’il part en vacances une semaine et travaille une semaine, il a un coût d’opportunité de 900 €. En effet, la semaine où il travaille, il renonce à ses vacances mais ne fait aucun sacrifice financier donc le coût d’opportunité est de 0. Il perd par contre en satisfaction. La semaine où il part en vacances, il renonce à 900 € (salaire perdu + coût des vacances).
     • l’utilité marginale d’une semaine de vacances par rapport à 0 semaine de vacances à 20 et l’utilité marginale d’une semaine de vacances supplémentaire après en avoir déjà eu une à -1.

On peut alors estimer que le choix rationnel de Max sera de travailler une semaine et de passer une semaine de vacances. En effet, son utilité marginale décroît après une semaine de vacances donc il n’a pas intérêt à partir en vacances la seconde semaine, d’autant que le coût d’opportunité est élevé.
Le choix de Max est donc lié au coût d’opportunité et au calcul de son utilité marginale.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Economie

Les différentes utilités

Economie

Rareté, valeur et utilité marginale

Economie

Le raisonnement à la marge pour le consommateur

Economie

Quels sont les déterminants de la fonction de production en économie ?

Economie

Le marché : lieu des échanges

Economie

Les différentes formes de la monnaie

Economie

Comment choisir et améliorer la combinaison productive ?

Economie

Comment améliorer la productivité ?

Economie

Quel est le rôle du capital humain ?

Economie

Comment mesurer la production ?