Rareté, valeur et utilité marginale - Maxicours

Rareté, valeur et utilité marginale

Objectif
  • Comprendre que la valeur des biens est liée à leur rareté et à leur utilité marginale.
Points clés
  • La valeur d’un bien s’exprime par le prix. Celui-ci est le reflet de la rareté du produit et du niveau de la demande qui lui est associé.
  • Pour qu’il y ait demande, il faut que le consommateur reconnaisse l’utilité du panier de biens.
Pour bien comprendre
  • Rareté
  • Valeur
  • Utilité marginale
  • Surplus du consommateur
1. La valeur d’un bien dépend de sa rareté

La rareté doit être analysée selon une dimension temporelle et spatiale.

Exemple
En plein désert, un individu serait prêt à payer une somme importante pour un verre d’eau. Dans toute ville française, l’eau étant accessible et potable, les individus ne sont prêts qu’à payer une somme faible pour le même bien.

La notion de rareté est donc contingente au lieu de consommation. Après la Première Guerre Mondiale, il était courant pour les enfants de recevoir une orange à Noël, un bien rare, à l'époque. De nos jours, ce bien n’a pas la même valeur, car il est devenu commun, les modes de vie et niveaux de vie ayant changé.

La rareté peut donc varier dans le temps.

2. La valeur d’un bien dépend de son utilité

La valeur d’un bien est indiquée par son prix. Il informe le consommateur sur la nature du produit, sa rareté mais aussi sur l’utilité accordée au bien.

Un bien peut être rare sans être cher. En effet, si ce bien n’est d’aucune utilité ou d’une utilité faible pour le consommateur, celui-ci ne lui accordera qu’une faible valeur.

Exemple
Le minitel est un bien devenu rare, mais il est sans valeur, car Internet a remplacé cette invention.

Si l’on prend une courbe d'utilité totale, le consommateur sera donc prêt à payer un prix élevé pour la première unité consommée, car elle lui procure une plus grande satisfaction, puis un prix de moins en moins élevé au fur et à mesure des quantités consommées, son utilité marginale diminuant.

Tant que le prix du marché est inférieur à l’utilité marginale procurée, le consommateur réalise ce qu’on appelle un « surplus ».

Lorsque l’utilité marginale est inférieure au prix du marché, le consommateur cesse de consommer car il a atteint la quantité optimale de consommation.

La quantité consommée dépend donc du prix du bien et de son utilité marginale.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent