Le terrorisme dans les années 1990 et 2000 - Maxicours

Le terrorisme dans les années 1990 et 2000

Objectifs
  • Connaitre les principaux groupes et courants ayant recours au terrorisme pour défendre leurs idées.
  • Connaitre les dynamiques du terrorisme depuis les années 1990 : les mouvements ascendants et en repli.
  • Connaitre le terrorisme islamique et son internationalisation.
Points clés
  • Le terrorisme offre des visages multiples, ce qui rend difficile, voire vaine, toute tentative de définition. Il est, depuis 2001, largement dominé par les attentats perpétrés par les groupes islamistes, relayant au second plan le terrorisme plus régional.
  • Aujourd'hui, le terrorisme est extrêmement actif au Moyen et Extrême-Orient, dirigé contre les États-Unis, et le monde occidental plus largement.
1. La naissance de l’action terroriste

Depuis la fin de la Guerre froide, de nouvelles conflictualités émergent et tendent à remplacer les guerres traditionnelles entre les États. L’affrontement entre les superpuissances a cédé la place à des conflits intra-étatiques comme dans les Balkans ou en Afrique. L’action terroriste s’est développée et est devenue un vecteur de violence de plus en plus important.

Le terrorisme apparait dès la fin du XIXe siècle, c’est un mode d’action violente qui est opéré par des groupes minoritaires face à des États ou des groupes de personnes afin de s’imposer en utilisant la terreur contre des populations civiles.

Les anarchistes qui souhaitent abattre les États constitués en sont les premiers représentants. En France « les marmites infernales » explosent à Paris visant les liens de pouvoir et les représentants de la bourgeoisie. En 1881, le tsar Alexandre II est assassiné par un anarchiste, c’est au tour du président français Sadi Carnot en 1894, puis de Mac Kinley président des États-Unis en 1901.

À partir des années 1930, le terrorisme est le fait de groupes d’extrême-droite désireux de déclencher une révolution nationaliste dans leur pays. En France, on trouve l’organisation fasciste la Cagoule. Dans les années 1970 et 1980, c’est le retour du terrorisme d’extrême-gauche, avec des cellules allemandes comme la Fraction armée rouge, qui fait des dizaines de morts, dont le patron de la Deutsche Bank. En France dans les années 1980, le groupe Action directe dépose des bombes et commet une centaine d’attentats au nom de la révolution communiste.

À partir des années 1990, l’action terroriste change. Elle s’internationalise, c'est-à-dire qu’elle agit à l’échelle mondiale et non plus dans le cadre des États. Elle est dominée par de nouveaux groupes et de nouvelles idéologies davantage religieuses que politiques. Elle utilise de nouvelles armes, celles de la modernité comme le réseau internet et les attaques numériques.

2. Les mouvements terroristes

Depuis les années 1990, la nébuleuse terroriste mondiale connait des dynamiques contraires.
Certains mouvements et courants d’idées se développent alors que d’autres reflux.

a.  Les mouvements en déclin

La mouvance liée à l’extrême-gauche disparait dans les années 1990 avec la chute du rideau de fer et la fin de la Guerre froide. Les groupes armés communistes sont en perte de vitesse. Ils se maintiennent dans certains pays en développement, mais reste peu influents à l’échelle mondiale.

Exemple
On note les actions du groupe le Sentier lumineux au Pérou qui se revendique du maoïsme (communiste chinois) et est en lutte contre l’État péruvien, mais l’arrestation de son leader Abimael Guzmán en 1992, un ancien professeur de philosophie, affaiblit le mouvement. En Colombie, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) sont classées comme organisation terroriste par les États-Unis, elles sont composés de milliers de guérilleros se cachant dans les forêts tropicales et se réclament du marxisme. Elles organisent des assassinats et des enlèvements comme celui de la journaliste française Ingrid Betancourt retenue pendant six années par ce mouvement.

Les actions des groupes indépendantistes et régionalistes s’atténuent à partir des années 1990 en raison de l’action coordonnée des polices européennes qui démantèlent les réseaux et arrêtent les principaux dirigeants.

Exemple
C’est le cas du FLNC (le Front de libération nationale corse) très actif dans les années 1970 et 1980 qui se divise dans les années 1990 en factions, il organise l’assassinat du préfet Claude Erignac en 1998 à Ajaccio.

Le groupe basque indépendantiste d’inspiration marxiste et antifranquiste, ETA (Euskadi Ta Askatasuna pour Pays Basque et libertés) a commis des centaines d’attentats surtout en Espagne et est responsable de la mort de près de mille personnes. Il cesse ses opérations au début des années 2000.

b. Les groupes en expansion
L’extrême-droite

À partir des années 1990, on assiste au retour du terrorisme d’extrême-droite, un balancier s'opère donc avec le repli des actions de la gauche radicale. Des organisations nationalistes néonazies agissant surtout dans le cadre des États utilisent la violence contre des cibles civiles ou étatiques.

Exemple
C’est le cas en Allemagne avec des attaques menées contre des populations immigrées turques par des néonazies comme en 1993 à Solingen où cinq personnes sont brûlées vives. En 1995 à Oklahoma City aux États-Unis un attentat à la bombe contre un bâtiment fédéral fait 168 morts. En France, Maxime Brumerie, un néonazi français tente d'assassiner le président Jacques Chirac lors du défilé militaire du 14 juillet 2002.

Depuis l'élection du président Trump, le mouvement de l’Alt Right (extrême-droite américaine) constitué par des suprémacistes blancs néonazis se sent pousser des ailes.

Exemple
En 2017 à Charlottesville un néo-nazi américain fonce dans une foule de manifestants antifascistes avec son véhicule et tue une militante du mouvement Black Lives Matter.
Le terrorisme islamiste
L’islamisme est une doctrine politique et religieuse qui a pour objectif la création d’un gouvernement théocratique (l’État est aux mains des religieux).

Il faut éviter tout amalgame avec la religion musulmane qui est pratiquée par près de 2 milliards de personnes et qui condamne cette vision idéologique de l’islam. La doctrine islamiste est née dans les années 1920 en Égypte, son fondateur est Hassan Al Bana qui prône la mise en place d’une société gouvernée par la Charia (l’ensemble des lois contenues dans le Coran). À partir des années 1970, l’islam politique se radicalise et a recours à la violence et au terrorisme pour imposer son message dans les sociétés. En 1981 un groupe radical assassine le président Sadate qui avait signé la paix avec Israël.

C’est surtout dans les années 1990 que le mouvement se développe et s’internationalise. Le groupe Al Qaïda nait en 1987 en réaction à l’invasion soviétique de l’Afghanistan, il est dirigé par Usama Ben Laden, un saoudien qui a choisi la voie du Djihad, c'est-à-dire la guerre sainte par la lutte armée. Ses ennemis déclarés sont les pays occidentaux, en particulier les États-Unis et Israël, mais aussi les régimes arabes modérés. Le 11 septembre 2001 le groupe actif depuis plusieurs années provoque le plus vaste attentat islamiste dans l’histoire de ce mouvement. Les États-Unis par leur présence militaire en Arabie Saoudite et leur politique internationale sont devenus la cible de ce groupe radical. Des avions américains détournés par des commandos venus du Moyen Orient frappent New York (Les Twin towers) et Washington (Pentagone). Le bilan est de 3 000 morts.

À partir de 2014, un nouveau groupe se structure en Irak et en Syrie, il est bien plus important que le groupe Al Qaïda en perte de vitesse. Daesh, ou État islamique, regroupe des dizaines de milliers de combattants et disposent de ressources financières très vastes. Il prend le contrôle d’un territoire à cheval sur l’Irak et la Syrie, peuplé de plus de 10 millions de personnes, appelé le Califat. Il mène des actions de terreur contre les populations, ses principales cibles sont situées dans le monde musulman.

Exemple
90 % des attentats touchent l’Irak et la Syrie, la Tunisie, l’Égypte, ou encore la Turquie et l’Indonésie.

Il frappe également les pays européens qui mènent une campagne de bombardement contre ses positions.

Exemple
En novembre 2015, des terroristes assassinent plus de 130 personnes à Paris notamment lors d’un concert au Bataclan.

 

c. Les nouveaux moyens d’action terroristes

Le moyen d’action privilégié de ces groupes radicaux est la violence armée qui prend la forme d’assassinats, d’enlèvement, d’attaques suicides de grande ampleur, utilisant des volontaires, des martyrs, les shahid pour les islamistes.

Avec le développement du net et des réseaux sociaux, l’informatique devient un enjeu central pour ces groupes. Le mouvement Daesh utilise les réseaux sociaux, les jeux vidéos pour recruter à distance des combattants et exercer sa propagande librement. Des attaques informatiques ou cyberattaques sont également opérées au nom du terrorisme.

Exemple
Le groupe Hezbollah libanais qui cible les serveurs israéliens en 2012.
3. La lutte contre le terrorisme

Les États mènent une guerre contre un nouvel ennemi, difficile à identifier et se cachant parmi les civils. Après les attaques du 11 septembre, les États-Unis déclenche la guerre contre l’Afghanistan, qui est aux mains d’un groupe radical les Talibans qui abrite les bases terroristes d’Al Qaïda.

Les États mettent en place un système de surveillance et de fichage des groupes et individus radicalisés, ce sont les fiches S en France. Les polices collaborent à l’échelle internationale, car les terroristes ignorent les frontières. C’est le cas de la CIA qui travaille avec Europol (pour Euro police).

Les États cherchent également à mener des actions contre-terroristes dans le domaine numérique en bloquant les sites de propagande, en déjouant les attaques des serveurs. En 2019, le gouvernement belge avec l’aide d’Europol lance une cyberattaque contre le serveur Amaq de l’État islamique, éliminant leur présence sur Internet.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.