La vie sociale - Cours d'EMC 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La vie sociale

En dehors de la vie politique, les citoyens peuvent agir à différents niveaux et dans plusieurs cadres pour la défense d’intérêts économiques, sociaux et professionnels. Ces enjeux sont au cœur de la vie sociale.
1. Les syndicats et les élections professionnelles
a. Le rôle des syndicats
Depuis la reconnaissance du droit syndical dans le cadre de la loi Waldeck-Rousseau de 1884, les syndicats sont au cœur de la vie sociale. Les syndicats sont des associations qui défendent les droits sociaux et économiques de groupes sociaux en utilisant des moyens d’expression tels que les négociations, les manifestations, les grèves ou les pétitions.

Leur organisation a pris forme dans le cadre de la Charte d’Amiens de 1906, qui fixe l’ensemble des objectifs que s'attribuent les syndicats. Si un syndicat peut tout autant représenter les salariés d’une entreprise ou l’ensemble du patronat, leur particularité est de jouer le rôle d’intermédiaire entre le groupe qu’il entend incarner et ses différents interlocuteurs, au premier rang desquels se trouve l’État.

Leur objectif est de faire entendre et de faire accepter les revendications et intérêts de ce groupe quand ceux-ci sont menacés. Ils permettent ainsi de procéder à l’élaboration de conventions collectives destinées à améliorer les conditions de travail. Au sein de ces syndicats et dans le cadre des entreprises, des délégués syndicaux élus peuvent également jouer le rôle de conseiller entre le salarié et le patron.
b. La représentation des salariés
Le syndicat n’est qu’un des moyens disponibles pour représenter, défendre et même étendre les intérêts du salarié. Chaque citoyen peut ainsi, au terme d’élections, devenir délégué du personnel d’une entreprise.

Les délégués du personnel existent depuis 1936 et sont apparus avec le Front populaire. Au quotidien, diverses missions peuvent s’offrir à lui dans le cadre de comités d’entreprise réunis avec les membres de la direction, ou de réunions diverses. Il peut représenter le salarié auprès de l’employeur ou encore être membre de la commission d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Tout citoyen peut également être élu au conseil prud’homal pour arbitrer les litiges qui interviennent dans le monde du travail.
2. Les groupements d’intérêts
a. Les lobbies
Dans le cadre de la vie sociale, les citoyens peuvent également défendre des intérêts autres que ceux issus du monde du travail ou des salariés. Ainsi, les lobbies (lobby au singulier) sont chargés de la défense des intérêts de groupes spécifiques, que ces intérêts soient sociaux ou économiques. Les lobbies, en mettant à disposition des données et des informations les plus précises possibles sur le groupe qu’ils défendent, tentent d’influencer dans un sens qui leur sera favorable telle ou telle législation ou action publique.

Ils constituent donc des groupes de pression, plus ou moins opaques, qui agissent à toutes les échelles possibles, que ce soit auprès du grand public ou directement auprès des organismes publics.
b. Le milieu associatif
Si la défense des intérêts particuliers se fait plus largement dans le cadre des lobbies, le milieu associatif permet aux citoyens de s’engager dans des causes plus globales, telles que la protection de l’environnement par exemple.

Que ce soit en tant que bénévole ou salarié, le militant associatif cherche à sensibiliser le grand public et les personnes politiques sur le bien-fondé de son action, et ce afin d’influer sur les décisions à prendre ou de faire pression pour obtenir réparation. Il n’y a pas d’âge minimum pour faire parti d’une association et la diversité des actions menées explique la réussite du mode associatif en France.
L'essentiel
La vie sociale est constituée par la défense des intérêts économiques, sociaux et professionnels, que ce soit de groupes spécifiques ou de salariés. Elle peut revêtir de nombreuses formes et s’opérer dans des cadres divers en fonction des causes ciblées du ou des groupes concernés. Cette diversité illustre la bonne pratique de droits sociaux fondamentaux tels que la liberté d’association ou d’expression. Elle est un gage du bon fonctionnement démocratique de notre pays.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents