La transition démographique - Cours de Géographie Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La transition démographique

1. L'évolution de la population mondiale
a. L'augmentation de la population mondiale
La population mondiale s'est accrue de près de 1 milliard d'habitants de 1880 à 1945. Les grands traumatismes de l'histoire contemporaine, c'est-à-dire la Première Guerre mondiale, la révolution russe et la Seconde Guerre mondiale n'ont fait que ralentir l'évolution.

Les facteurs les plus importants qui conditionnent l'augmentation de la population sont d'ordre économique et social, ce sont les conditions et les modes de vie. Les rythmes démographiques sont aussi très différents selon les continents ou d'un groupe de pays à l'autre.

Ce phénomène d'augmentation de la population, accéléré dans la deuxième moitié du XXe siècle, doit tenir compte, pour comprendre cette « explosion démographique », de l'inégale répartition des hommes à la surface de la Terre et des mouvements migratoires dont les conséquences sont multiples pour ralentir ou développer les populations des pays d'accueil ou de départ.
b. Du « baby-boom » au vieillissement des populations
Les variations de la natalité sont importantes dans la deuxième moitié du XXe siècle car, au renouveau démographique apparu dès 1945, a succédé le ralentissement au milieu des années 1960.

Le « baby-boom » fut sensible surtout aux États-Unis, au Japon et en Europe occidentale : les taux de natalité ont diminué (13 % pour l'ensemble de l'OCDE – Organisation de Coopération et de Développement Economique) du fait de la baisse de la fécondité (nombre d'enfants par femme en âge de procréer).

La baisse de la mortalité, en revanche, ne s'est jamais démentie : elle concerne aussi bien la mortalité infantile que la mortalité générale. Le résultat final est le vieillissement des populations dans les pays développés.
c. L'évolution de la population dans les pays du Tiers Monde
L'accroissement naturel est en forte augmentation après 1945 en raison d'une très forte fécondité (4 à 8 enfants par femme), de la baisse très sensible de la mortalité infantile et de la baisse progressive de la mortalité générale.
La diminution de la fécondité a commencé dans le courant des années 1970 et l'accroissement naturel diminue lentement et n'a atteint 1 % qu'en 2000.
2. La transition démographique
a. Définition
Si on se place dans une perspective de longue durée, et plus seulement sur ce qui s'est passé depuis 1945, on peut dire que chaque pays du monde entre à un moment ou à un autre dans la transition démographique.

On appelle transition démographique le processus par lequel une société passe d'un régime où s'équilibrent une forte natalité et une forte mortalité à un régime où une faible natalité et une faible mortalité s'équilibrent. En général la baisse de la mortalité est plus précoce et plus rapide que la baisse de la natalité qui dépend de modifications culturelles et non pas de techniques médicales et d'hygiène publique.
b. Les différentes situations dans le monde
Les pays industrialisés ont achevé depuis les années 1970 leur transition démographique et sont même passés en phase de décroissance car le taux de renouvellement des générations n'est plus assuré (le taux de fécondité est passé sous la barre de 2,1 enfants par femme). C'est le cas de la majorité des pays d'Europe.

Les pays en développement qui ont pratiquement achevé leur transition ont en commun d'avoir une population moyenne et d'avoir une industrie non négligeable : Corée du Sud, Hong kong, Singapour, Taïwan, ou encore le Chili et l'Argentine.

Les pays en cours de transition ont gardé une natalité forte car leur population est jeune : parmi ces pays figurent les grands pays de l'Amérique latine et ceux de l'Asie (Inde, Indonésie).

Enfin les pays de l'Afrique noire et certains pays musulmans comme l'Afghanistan, le Bangladesh, le Pakistan ou le Yémen n'ont pas commencé leur transition et gardent une forte natalité et une forte mortalité. L'accroissement naturel est, malgré tout, de 2 à3 % par an.
c. Le rôle des politiques gouvernementales
Les politiques gouvernementales sont contradictoires selon les groupes de pays, pays développés et pays du Tiers Monde ; mais elles varient aussi selon les idéologies politiques, les exemples les plus évidents étant l'URSS et la Chine.
Les changements de majorité dans les démocraties ou tout simplement le renouvellement des dirigeants peuvent aussi infléchir les politiques démographiques.
Ces politiques peuvent enfin être contraignantes comme la politique de l'enfant unique en Chine ou les stérilisations forcées à une époque en Inde.

Elles peuvent, au contraire, être incitatives dans les PDEM (Pays Développés à Economie de Marché) pour favoriser les naissances par des déductions fiscales, des allocations familiales et des primes diverses (en France par exemple la mairie de Paris verse une prime à la naissance d'un troisième enfant).

 

L'essentiel

La population du monde en 1810 était de 1 milliard d'habitants et en 200 ans, ce nombre a été multiplié par 6. D'après les démographes, la Terre sera peuplée de 8 milliards d'habitants en 2025. Cette croissance est le résultat de la transition démographique qui a commencé en Europe vers la fin du XVIIIe siècle et a gagné la planète entière mais en présentant des situations nuancées selon le pays, en fonction du développement économique, de la culture et des politiques gouvernementales mises en place pour contrôler l'évolution démographique.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents