Lycée   >   Seconde, Premiere, Premiere techno   >   Français   >   La structure du texte dramatique- Seconde- Français

La structure du texte dramatique

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectifs
  • Définir la progression dramatique.
  • Connaitre les règles qui structurent le théâtre classique.
Points clés
  • Le texte dramatique est destiné à être mis en scène.
  • La progression dramatique part de la scène d’exposition et s’étend jusqu’au dénouement.
  • Les règles des trois unités, de la vraisemblance et de la bienséance régissent l’écriture des œuvres classiques.
Pour bien comprendre
  • Le genre théâtral
  • Le théâtre classique
1. Le genre dramatique

Le terme « dramatique » désigne, ici, tout ce qui est relatif au théâtre, et non pas ce qui est douloureux ni ce qui finit mal. Le mot « théâtre » vient du grec theôria qui signifie « action d'examiner ». Le texte dramatique est donc, avant tout, le support d'un spectacle, qui repose sur la présence physique des comédiens qui font exister le texte en l’interprétant devant un public.

2. La progression dramatique

Découpée en actes et en scènes, l'action dramatique relate, le plus souvent, tous les évènements qui permettent de passer d'une situation de départ, exposée dans l’exposition, à une situation d'arrivée : le dénouement. On distingue quatre étapes dans cette progression.

a. La scène d'exposition

La scène d'exposition est la première scène d'une pièce qui donne, en général, tous les renseignements nécessaires à sa compréhension et concernant le lieu, l'époque, les personnages et l'intrigue.

b. Le noeud dramatique

Les conflits, qui font obstacle à la progression de l'action, atteignent leur paroxysme lors du noeud dramatique.

c. Les péripéties

Aussi appelées les coups de théâtre, les péripéties sont tous les évènements inattendus qui surviennent et qui modifient le déroulement de l'action.

d. Le dénouement

Le dénouement est le moment où tous les conflits sont résolus, où tous les obstacles et toutes les difficultés sont surmontés ; c'est aussi la fin de la pièce. Le dénouement fournit des indications sur le genre auquel appartient la pièce : une fin heureuse est l'apanage de la comédie, une fin cruelle celui de la tragédie.

3. La structure classique

Au XVIIe siècle, le théâtre est régi par des règles strictes. Le dramaturge doit se soumettre à ces contraintes d’écriture sous peine de voir son œuvre censurée.

La règle des trois unités concerne trois éléments :

  • le temps : l'action est supposée durer 24 heures. Toutes les intrigues et les péripéties doivent donc se dérouler en un seul jour ;
  • le lieu : l'intrigue se déroule dans un lieu unique, le plus souvent dans un palais ; mais on a régulièrement élargi à toute une ville. Cette notion un peu étroite ;
  • l'action : la pièce doit être composée d'une intrigue unique.

La règle de la bienséance impose de ne pas choquer le public. Tous les éléments trop violents (combats, mort des personnages, etc.) doivent être racontés par un personnage et non montrés.

La règle de la vraisemblance précise que l'intrigue ne doit pas dépasser les limites de la vraisemblance : aucun des évènements qui se déroulent sur la scène ne doit être considéré comme improbable ou impossible.

4. Le schéma actantiel

Dans une action dramatique, chaque personnage incarne une force en mouvement, qui cherche à satisfaire un désir. On distingue six types de forces :

  • le sujet désigne le héros de l'histoire, qui oriente la progression de l'action vers l'objectif qu'il poursuit ;
  • l'objet constitue ce que vise le sujet : un autre personnage ou bien une valeur (le pouvoir, l'amour, la reconnaissance, etc.) ;
  • l'adjuvant représente celui qui aide le sujet dans sa quête ;
  • l'opposant désigne celui qui fait obstacle à l'action du sujet ;
  • le destinateur est une force qui pousse le sujet à agir ; c'est son moteur ;
  • le destinataire est le bénéficiaire de l'action du sujet. Le destinataire et le sujet peuvent être une seule personne.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Français

Le théâtre au XVIIe siècle

Français

Pierre Corneille- Seconde- Français

Français

Jean Racine- Seconde- Français

Français

Le héros tragique- Seconde- Français

Français

Molière- Seconde- Français

Français

Le théâtre au XVIIIe siècle- Seconde- Français

Français

Le théâtre au XIXe siècle- Seconde- Français

Français

Le drame romantique

Français

Le théâtre au XXe siècle- Seconde- Français

Français

Le théâtre de l'absurde- Seconde- Français