La France libre et la Résistance intérieure - Maxicours

La France libre et la Résistance intérieure

Objectif
Comment la Résistance intérieure, en lien avec la France libre, lutte-t-elle contre l’occupant et porte-t-elle les valeurs de la République ?
1. La France libre
a. L'appel du 18 juin
À la mi-juin 1940, la France est en pleine déroute. L’armée ne parvient pas à freiner l’avancée des Allemands qui ont déjà occupé Paris. Le gouvernement français doit s’installer à Bordeaux et le président du Conseil Paul Reynaud démissionne le lendemain. Le maréchal Pétain est nommé par le Président de la République Albert Lebrun pour remplacer Reynaud. Le 17 juin, Pétain annonce à la radio avoir demandé l’armistice à l’Allemagne. Installé à Londres, le général de Gaulle décide de lancer un appel à la résistance depuis les studios de la BBC le 18 juin 1940.

Dans cet appel, de Gaulle sollicite tous les volontaires, aussi bien de l’armée que de l’industrie, à venir le rejoindre pour continuer à lutter contre l’ennemi allemand. Selon lui, les valeurs de la République doivent triompher face au défaitisme. Pour cela, la France peut compter sur ses colonies et ses alliés tels que l’Angleterre et les États-Unis.

 
Doc. 1. La BBC de Londres écoutée par les Français pendant la guerre ;
Couverture de livre, Robert Lourson
b. Les Forces françaises libres
L’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle peut être considéré comme le premier acte notoire de résistance. Il est entendu de quelques volontaires qui s’en vont rejoindre son auteur à Londres. Progressivement, de Gaulle constitue une armée : les Forces françaises libres (FFL). Elle a pour emblème la croix de Lorraine. Les FFL rassemblent les forces terrestres de la France libre, les forces aériennes françaises libres (FAFL) et les forces navales françaises libres (FNFL). Les forces terrestres réunissent de nombreux corps, unités et divisions comme la 1ère Division française libre et la 1ère Division blindée. Leur rayonnement et leur action sont soutenus par le Premier ministre britannique Winston Churchill.

 
Doc. 2. Les forces militaires de la France Libre, ornées de la croix de Lorraine
2. Les résistants
a. Les réseaux et les maquis
Dès l’année 1940, des Français décident de lutter contre l’occupant allemand et la politique menée par la France de Vichy. Des réseaux de résistants se forment. Ils impriment des journaux clandestins, accomplissent des actes de sabotage, aident à l’évasion de prisonniers, se renseignent sur les forces allemandes.

De violents combats ont lieu, conduisant les Allemands à procéder à des représailles contre les civils. Certains Français choisissent de réunir leurs forces dans des régions montagneuses et forestières appelées le maquis. Ces lieux sont propices à la discrétion et à la préparation d’opérations résistantes. L’un des maquis résistants les plus actifs est celui du Vercors qui abritent des opposants politiques et des réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire).

 
Doc.3. Carte des principaux maquis en France

b. Le Conseil national de la résistance
En 1942, le général de Gaulle envoie l’ancien préfet Jean Moulin en mission en zone occupée : ce dernier a pour tâche d’unifier les différents mouvements résistants. En mai 1943, il fonde le Conseil national de la résistance (CNR). Dénoncé, il est arrêté et torturé par la Gestapo. Il meurt sans avoir livré de renseignements à l’ennemi.

Doc. 4. Portrait de Jean Moulin

Le CNR, dirigé par Bidault, élabore un programme d’actions. Certaines de ses mesures concernent ce que devra être la France de l’après-guerre. Elles proposent notamment la nationalisation des moyens de production et de profondes réformes sociales.
L'essentiel
L’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle peut être considéré comme l’acte fondateur de la résistance française. Depuis Londres, de Gaulle forme les Forces Françaises Libres (FFL) grâce aux volontaires qui le rejoignent.

En France, des mouvements et des réseaux résistants se mettent en place pour s’opposer à l’Occupation allemande. Certains Français se cachent dans le maquis d’où ils préparent leurs opérations. Le Conseil National de la Résistance (CNR) est fondé par Jean Moulin en 1943. Sa principale fonction est d’unifier les différents mouvements résistants en France.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.