L'innovation - collège - Maxicours

L'innovation

Objectifs
  • Distinguer invention et innovation.
  • Savoir catégoriser une innovation selon son degré et ses types.
  • Identifier les avantages et les risques liés à l’innovation pour les entreprises.

Niveau préconisé : 5e

Points clés
  • L’innovation a une finalité industrielle, contrairement à l’invention.
  • Les innovations peuvent être classées selon leur intensité : incrémentale ou de rupture.
  • Les innovations peuvent être classées selon leur type : d'objet technique, de procédé, d’usage ou de commercialisation.
  • Les innovations sont capitales pour les entreprises, elles permettent de devancer la concurrence.
  • Innover a un cout, il faut financer la recherche et protéger les innovations grâce à des brevets.
1. Qu'est-ce que l'innovation ?
a. Invention et innovation

Il faut d’abord distinguer l’innovation de l’invention.

L’invention est la création d’un nouvel objet, matériau, composant, etc. Elle permet de résoudre un problème technique et se base souvent sur des découvertes scientifiques récentes ou sur de nouvelles idées. Elle n’a pas de finalité industrielle.
Exemple
Les premiers matériaux composites (composite à fibre de carbone, composite à fibre de verre, composite sandwich, etc.) qui ont été créés sont des inventions. Ils n’avaient pas de finalité industrielle au départ.
L’innovation est l’application d’une invention ou d’une idée à des fins industrielles, pour concevoir et produire un nouvel objet technique. Une innovation doit forcément avoir une application concrète dans un contexte de production.
Exemple
Les matériaux composites ont ensuite permis une innovation dans l’aéronautique lorsqu’ils ont été utilisés comme matériau de base pour alléger les avions.
b. Degrés d'innovation

L'innovation peut être incrémentale ou de rupture. 

Innovation incrémentale
Une innovation incrémentale est une simple modification apportée à un objet technique existant.

Une innovation incrémentale permet d’améliorer les performances de l'objet technique, son ergonomie, etc., sans transformer fondamentalement cet objet technique.

Exemple
D’années en années, les smartphones subissent des innovations incrémentales : nouveau processeur qui va un petit peu plus vite, nouvel écran avec des couleurs légèrement plus belles, etc.
Innovation de rupture
Une innovation de rupture produit un changement brutal, une mutation, de l'objet technique qui va souvent être totalement transformé : nouvelle forme très différente, nouveaux usages, saut technologique, etc.
Exemple
La voiture électrique est une innovation de rupture par rapport à la voiture thermique, car les technologies utilisées pour la motorisation et le stockage d’énergie sont complètement différentes.
c. Types d'innovation

Il existe quatre types d’innovations, qui ne sont pas toutes technologiques et qui permettent aux objets techniques d’évoluer : les innovations d'objet technique, de procédé, d’usage et de commercialisation.

Les innovations d'objet technique
Les innovations d'objet technique représentent les innovations technologiques qui portent directement sur le fonctionnement, les performances et les technologies d’un objet technique.
Exemple
Les innovations technologiques contenues dans un nouveau modèle de smartphone ou celles qui ont donné naissance à la clef USB sont des innovations d'objet technique.
Les innovations de procédé
Les innovations de procédé sont des innovations dans la manière de fabriquer les objets techniques.
Exemples
  • L’apparition de l’impression 3D, qui permet de réaliser de nouvelles formes de pièces.
  • L’utilisation de logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur).
  • L’organisation du travail à la chaine par Ford.
Les innovations d’usage
Les innovations d’usage représentent une innovation dans la manière d’utiliser un objet technique.
Exemple
Le livre électronique n’est pas révolutionnaire technologiquement, mais il induit une innovation d’usage car les utilisateurs téléchargent et consultent un livre dématérialisé au lieu d’acheter, de stocker et de posséder un livre matériel. Il permet aussi le « transport » d’une bibliothèque virtuelle personnelle.
Les innovations de commercialisation
Les innovations de commercialisation sont des innovations dans la manière de vendre et de présenter un objet technique.
Exemple
Les plateformes de streaming reposent sur des technologies déjà existantes. En revanche, elles proposent une nouvelle façon de commercialiser du contenu par abonnement qui permet une libre utilisation ensuite.
2. Les conséquences de l'innovation
a. Les conditions de l'innovation

Les innovations ne tombent pas du ciel : elles sont issues de la recherche. Les entreprises font principalement de la recherche pour « produire » de l’innovation : c’est la recherche et développement (R&D).

La recherche et développement nécessite des fonds importants et un endettement de l’entreprise dans certains cas. Le temps de recherche peut être aussi particulièrement long, et les retombées économiques n’arrivent parfois que plusieurs années après l’investissement initial.

L’État a un rôle majeur dans l’innovation, il peut créer des conditions favorables en participant à cette recherche (laboratoires publics), en distribuant des subventions et surtout en mettant en place un système éducatif et de formation professionnelle adapté et performant.

b. Un atout pour les entreprises

L’innovation donne à l’entreprise un avantage concurrentiel.

Cas d’une innovation d'objet technique

Une innovation d'objet technique va attirer des consommateurs qui ont envie de nouveautés.

L’entreprise, si elle a déposé un brevet protégeant son innovation pendant quelques années, va se retrouver en situation de monopole temporaire. Elle ne va pas avoir de concurrents et va pouvoir fixer librement son prix et engranger des bénéfices qui vont rembourser ses recherches.

Exemple
Un nouveau médicament est protégé par un brevet pendant 15 à 20 ans. Pendant cette période, l’entreprise qui l’a mis au point pourra rentabiliser son investissement car elle seule pourra le commercialiser. Il devient ensuite « copiable » (médicaments « génériques »).
Remarque
Une entreprise peut également vendre ses brevets, ou autoriser l’utilisation d’un de ses brevets contre une compensation financière.
Cas d’une innovation de procédé

Dans le cas d’une innovation de procédé, les avantages peuvent être en termes de cout, par exemple une nouvelle technique de production ou une meilleure organisation du travail vont permettre de faire des économies. Ces économies peuvent être répercutées sur les prix de vente. L’entreprise va au final gagner des parts de marché sur les concurrents.

Cas d’une innovation d’usage

Avec une innovation d’usage, l’entreprise crée une nouvelle habitude pour les utilisateurs. Cette habitude pourra se répandre et faire que, petit à petit, les ventes de l'objet technique se développent, voire explosent.

Plus les ventes augmentent, plus les couts de recherche sont rentabilisés et plus les couts de production peuvent être abaissés.

Exemple
L’usage du smartphones était limité au départ, mais il a su créer de nouveaux usages qui se sont répandus et ont fait le succès de ses pionniers.
Cas d’une innovation de commercialisation

Une innovation de commercialisation permet à l’entreprise de créer une nouvelle filière pour vendre ses objets techniques. Si elle est seule sur cette filière, l’entreprise pourra se placer en position de monopole et profiter durant quelques années de sa position pour croitre et réaliser d’importants bénéfices.

Exemple
Une entreprise de vidéo à la demande comme Netflix a su proposer une nouvelle façon de commercialiser des vidéos ; elle a pu se développer et conquérir le marché en quelques années.
c. Les risques de l'innovation

Innover représente un risque pour l’entreprise. Pour financer ses recherches, elle doit souvent s’endetter pendant des durées assez longues et rien ne garantit que ses recherches aboutiront ou que l’innovation générée soit un succès. Les entreprises peuvent ainsi se retrouver en difficulté financière.

Les brevets protègent les innovations mais ils sont aussi très coûteux, surtout lorsqu’il faut en déposer dans toutes les régions du monde (en Europe, aux États-Unis, en Chine, etc.) pour une protection optimale. De plus, ces brevets ne protègent qu’en partie, les industriels peuvent copier des concepts ou faire des objets techniques alternatifs.

Enfin, si une entreprise mise sur une technologie qui finit par être abandonnée, tous ses investissements sont perdus. C’est le cas lors des guerres de standardisation.

Exemple
Sony et Toshiba se sont affrontés pour faire imposer leur standard de disque en haute définition, Sony prônant le Blu-Ray et Toshiba le HD DVD. Sony l’a emporté et tous les investissements de Toshiba ont été perdus.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent