L'imprimerie et la redécouverte de l'Antiquité - Cours d'Histoire Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'imprimerie et la redécouverte de l'Antiquité

1. L'invention de l'imprimerie
a. Les progrès de l'industrie du papier
L'invention de l'imprimerie est facilitée par les progrès de l'industrie du papier. En effet, pour écrire, on utilisait jusqu'au XVe siècle du parchemin, qui n'était ni assez mince, ni assez souple pour pouvoir passer dans des pressoirs.
Le papier de chiffon avait été inventé par les Chinois, et transmis par les Arabes à l'Occident. Mais il restait un produit rare et coûteux. Progressivement, la technique de production de ce papier de chiffon se perfectionne. La qualité de la matière première (faite d'un mélange de lin et de chanvre) est améliorée ; on remplace les meules par des maillets, qui broient plus efficacement cette matière première. Enfin, on améliore la qualité de la colle, pour donner au papier un aspect plus lisse.
Les progrès de cette industrie papetière ont lieu d'abord en Italie, puis se diffusent dans toute l'Europe. Le papier voit son prix baisser de manière significative : il est bientôt quatre à cinq fois moins cher que le parchemin.
b. L'invention du procédé de l'imprimerie
Jusqu'à la fin du XVe siècle, les livres étaient manuscrits, c'est-à-dire écrits à la main par des copistes. Leur diffusion était donc très réduite. L'invention de l'imprimerie va bouleverser cette situation.
La première technique d'imprimerie consistait à graver le texte en relief sur une planche de bois, à encrer les lettres et à appliquer cette planche sur du papier. Mais les lettres n'étant pas mobiles, elles ne pouvaient pas servir pour d'autres textes.
L'invention des caractères mobiles est mise au point par l'allemand Johannes Gutenberg dans son atelier de Mayence, entre 1450 et 1455. Le procédé est le suivant : dans une sorte de moule représentant les signes de l'écriture, on fait fondre de l'étain ou du plomb. Les caractères ainsi fabriqués sont ensuite enduits d'une encre noire et grasse. Puis on les presse contre le papier pour qu'ils laissent leur empreinte. Les caractères étant mobiles, on peut les réutiliser.
C'est vers 1455 que Gutenberg achève grâce à cette technique son premier livre imprimé : il s'agit d'une Bible de 1 282 pages.
c. La diffusion de l'imprimerie
L'imprimerie gagne rapidement les autres pays d'Europe. Le roi de France Charles VII envoie à Mayence Nicolas Janson pour se renseigner sur cette nouvelle technique. Il s'établit ensuite comme imprimeur à Venise. Des imprimeurs apparaissent à Paris, comme Pasquier Bonhomme qui en 1477 imprime le premier livre en français Les Grandes chroniques de France. L'industrie se répand à Lyon, et dans le Sud de la France. En Europe, les grands centres d'imprimerie sont Anvers, Bâle, où travaille l'imprimeur Froben, et Venise. Dans cette ville, l'imprimeur humaniste Alde Manuce invente l'italique.
2. La redécouverte de l'Antiquité
a. L'humanisme
L'humanisme (du latin humanus, « instruit, cultivé ») est un nouveau courant de pensée apparu à la fin du Moyen Age en Italie. Les humanistes s'intéressent à la culture et placent l'homme au centre de leurs réflexions. Ils veulent être des savants, des érudits, et faire progresser le champ des connaissances. Ils croient en la bonté de l'homme.
Les grands foyers de l'humanisme sont les villes universitaires et les centres d'imprimerie, comme Venise, Bâle, Padoue, Lyon et Paris.
b. L'intérêt pour les auteurs anciens
Les humanistes veulent tout savoir, tout connaître. Pour eux, la connaissance des auteurs de l'Antiquité est indispensable et c'est pourquoi ils montrent un intérêt renouvelé pour les œuvres de la littérature grecque et latine. Ils portent un regard neuf et critique sur les auteurs connus comme Aristote, mais redécouvrent aussi des auteurs oubliés comme Cicéron, Lucrèce, Sénèque et surtout les auteurs grecs. En effet au XVe siècle, des savants byzantins, fuyant les Turcs, se réfugient en Italie et en France : ils y font découvrir la langue et la littérature grecques.
Selon les humanistes, les textes de ces auteurs anciens ont été traduits, copiés et corrigés par des générations de copistes, qui se sont progressivement beaucoup éloignés des textes originaux. Ils veulent donc retrouver les véritables textes, et les lire dans leur langue d'origine. La connaissance des langues latine et grecque leur apparaît donc indispensable.
Les lettrés partent ainsi à la recherche des textes, les rééditent et les commentent de façon tout à fait nouvelle, comme le firent Marsile Ficin ou Pic de la Mirandole à Florence, à la cour de Laurent de Médicis.
c. La diffusion de la culture antique
Au XVe siècle, les princes et les riches particuliers cherchent à réunir des manuscrits de l'Antiquité. C'est ainsi que le pape Nicolas V fonde au Vatican l'une des plus riches bibliothèques de son temps.
L'invention de l'imprimerie fut capitale dans la diffusion de cette nouvelle culture. A Venise, par exemple, les œuvres d'Aristote ou d'Aristophane sont imprimées. Le grand imprimeur Alde Manuce est également professeur de latin et de grec ; il décide donc d'imprimer, dans des livres de petit format, les auteurs de l'Antiquité, les rendant ainsi facilement accessibles.
L'essentiel

Au milieu du XVe siècle, l'Allemand Johannes Gutenberg invente le procédé de l'imprimerie dans son atelier de Mayence. Très vite, de grands centres d'imprimerie sont fondés en Europe. L'imprimerie permet la diffusion de l'humanisme, et la redécouverte de la culture grecque et latine.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents