Lycée   >   Terminale   >   Physique Chimie   >   Exploiter la poussée d'Archimède

Exploiter la poussée d'Archimède

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectifs
  • Expliquer qualitativement l’origine de la poussée d’Archimède.
  • Utiliser l’expression de la poussée d’Archimède.
Points clés
  • Un fluide exerce une force pressante sur les parois d’un objet immergé : cette force pressante est perpendiculaire à la paroi, dirigée vers l’objet et sa valeur est égale au produit de la pression du fluide par la surface.
  • La pression dans un fluide augmente lorsque la coordonnée verticale diminue. La relation entre ces deux grandeurs nous est donnée par la loi fondamentale de la statique des fluides : la variation de pression est proportionnelle à la variation de la coordonnée verticale.
  • Tout objet immergé dans un fluide subit de sa part une poussée verticale, dirigée vers le haut, dont la valeur est égale au poids du fluide déplacé. C’est la poussée d’Archimède.
Pour bien comprendre
  • La force pressante (1re)
  • Loi fondamentale de la statique des fluides (1re)
1. La poussée d'Archimède
La poussée d’Archimède permet d’expliquer pourquoi certains objets flottent à la surface de l’eau et pourquoi d’autres coulent.

Une analyse en termes de forces pressantes permet de comprendre l’existence de cette poussée.

a. Pression et force pressante dans un fluide (rappels)

Les gaz et les liquides sont des fluides, c’est-à-dire qu’ils ont la capacité de s’écouler.

Les liquides sont des fluides incompressibles, leur masse volumique ρ est une constante pour une température fixée.

Force pressante

Tout objet plongé dans un fluide au repos subit de la part de ce fluide des forces pressantes. Ces forces pressantes ont pour origine les innombrables chocs des particules de fluide sur la surface de l’objet.


Origine de la force pressante d’un fluide

Le vecteur associé à la force pressante est perpendiculaire à la surface de l’objet et est dirigé vers l’objet.

La valeur de la force pressante dépend à la fois de la surface S de l’objet et de la pression P du fluide.

Fpressante = P × S

avec :

  • Fpressante la force pressante exercée par le fluide sur l’objet, en newton (N)
  • P la pression du fluide, en pascal (Pa)
  • S la surface de l’objet, en mètre carré (m2)
La loi fondamentale de la statique des fluides

La loi fondamentale de la statique des fluides relie la différence de pression entre deux positions dans un fluide incompressible et la différence entre les coordonnées verticales associées à ces positions.


Illustration de la variation de z et de P
avec :
  • PB et PA les pressions aux points A et B, en pascal (P)
  • ρ la masse volumique du fluide incompressible au repos, en kilogramme par mètre cube (kg·m3)
    Exemple : ρeau = 1000 kg·m3
  • g l’intensité de la pesanteur : g = 9,8 N·kg1
  • zB et zA les profondeurs des points A et B, en mètre (m)
La pression augmente lorsque la coordonnée verticale diminue.
b. Origine de la poussée d'Archimède

On considère un objet cubique immergé dans un fluide et on représente les forces pressantes qui s’exercent sur les parois de celui-ci.


Forces pressantes exercées sur un objet cubique
Les forces pressantes sur les parois latérales

On constate que les forces pressantes sur les parois latérales se compensent deux à deux.

Ceci s’explique par le fait que les valeurs de toutes ces forces pressantes sont les mêmes : même surface S et même pression car toutes les parois ont la même coordonnée verticale.

Les forces pressantes sur les parois supérieure et inférieure

Les forces pressantes des parois supérieure et inférieure ne se compensent pas. La valeur de la force pressante sur la face supérieure est plus petite que celle sur la face inférieure.

Ceci s’explique par le fait que la pression augmente lorsque la coordonnée verticale diminue (d’après la loi fondamentale de la statique des fluides).

La résultante des forces pressantes

La résultante des forces pressantes appliquées sur l’objet est donc un vecteur vertical et dirigé vers le haut.

La poussée d’Archimède  est égale à la résultante des forces pressantes  qu’exerce un fluide sur un objet immergé dans ce fluide.

Son existence est due à la différence de pression entre la partie haute et la partie basse de l’objet.

c. Expression de la poussée d'Archimède
Un objet immergé dans un fluide (de masse volumique ρ) subit de la part de ce fluide, une poussée notée , verticale et dirigée vers le haut, dont la valeur est égale au poids du fluide déplacé par l’objet.

avec :

  • FPA la poussée d’Archimède subie par l’objet, en newton (N)
  • mfluide la masse du fluide déplacé par l’objet, en kg
  • Vfluide le volume du fluide déplacé, en m3
  • ρ la masse volumique du fluide, en kg·m3
  • g l’intensité de la pesanteur, en N·kg1

Illustration de quelques poussées d’Archimède

Pour un corps partiellement immergé, il ne faut tenir compte que du volume immergé pour le calcul de la poussée d’Archimède.

Le point d’application de la poussée d’Archimède est le centre de masse de la partie immergée de l’objet.

2. Exploiter la poussée d'Archimède

Le principe de la poussée d’Archimède est exploité pour la flottaison des bateaux ou alors pour les mouvements ascendants-descendants des sous-marins.

Flottaison des bateaux

Malgré son poids, un bateau flotte car son grand volume est essentiellement rempli d’air : si le bateau était totalement immergé, la valeur de la poussée d’Archimède serait supérieure à celle du poids du bateau.


Flottaison d’un bateau
Mouvement vertical d’un sous-marin

Un sous-marin possède des ballasts qui sont des caissons pouvant être plus ou moins remplis par l’eau de mer.

Lorsque les ballasts se remplissent d’eau, le poids du sous-marin augmente : comme la poussée d’Archimède ne varie pas (le volume occupé par le bateau reste le même), le poids plus important du sous-marin lui permet d’amorcer un mouvement descendant.

Si on vide les ballasts, le poids du sous-marin diminue : comme la poussée d’Archimède ne varie pas, le poids moins important du sous-marin lui permet d’amorcer un mouvement ascendant.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Physique Chimie

Tester la poussée d'Archimède

Physique Chimie

Exploiter la conservation du débit volumique

Physique Chimie

Exploiter la relation de Bernoulli

Physique Chimie

Exploiter l'équation d'un gaz parfait

Physique Chimie

Expliquer la variation d'énergie interne d'un système

Physique Chimie

Effectuer un bilan d'énergie sous forme de transfert thermique

Physique Chimie

Effectuer un bilan thermique du système Terre-atmosphère

Physique Chimie

Modéliser l'évolution de la température d'un système incompressible

Physique Chimie

Exploiter l'atténuation d'une onde sonore

Physique Chimie

Exploiter le phénomène de diffraction