Lycée   >   Seconde, Premiere, Premiere techno   >   Français   >   Écrire un poème

Écrire un poème

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif
  • S’exercer à une forme particulière d’écriture.
  • S’approprier l’usage spécifique que la poésie fait de la langue.
Points clés
  • Opérer des choix d’écriture en fonction du thème choisi : forme du poème, des vers, du rythme.
  • Mettre en œuvre les procédés spécifiques de la poésie.
Pour bien comprendre
  • Maitriser les figures propres à la poésie
  • Fréquenter quelques œuvres représentatives du genre poétique
1. Le cadre
a. Le thème

Avant de commencer, le choix du thème est important : il peut être imposé par le professeur, ou bien libre. Dans les deux cas, il ne faut pas hésiter à chercher de l’inspiration grâce à une image, un tableau, ou la lecture d’autres poèmes sur le même thème par exemple.

Exemple
Pour écrire un poème sur la nature, on peut commencer par se plonger dans les Méditations poétiques de Lamartine (1820).
b. Le choix de l'écriture

La poésie est certes le plus souvent versifiée, mais peut être aussi écrite en vers libres. En choisissant dès le début un style d’écriture, on pose un cadre qui facilitera la rédaction du poème.

c. Le choix des vers

Les règles de la versification seront un guide dans cet exercice.
La forme des vers est à choisir dès le début.

Les vers les plus courants sont :

  • l’alexandrin (12 syllabes), qui est un vers classique et très solennel. Son rythme régulier en fait le vers le plus utilisé dans la poésie classique. Il permet de nombreuses variations rythmiques (6/6, 4/4/4, 3/3/3/3) ;
  • le décasyllabe (10 syllabes) ;
  • l’octosyllabe (8 syllabes).

Il existe également d’autres vers, moins courants :

  • l’heptasyllabe (7 syllabes) ;
  • l’ennéasyllabe (9 syllabes).
d. Le rythme

Le poème est le genre dans lequel le rythme peut être particulièrement travaillé. En effet, la poésie propose souvent un rythme particulier dû à son format généralement court (par rapport à celui d'une page de roman). 

Une phrase peut s’étendre sur plusieurs vers, et le poème peut prendre un sens tout à fait différent selon la place de chaque mot.

Les procédés comme l’enjambement, le rejet ou le contre-rejet sont propres à la poésie, et il est intéressant de les utiliser dans un exercice d’écriture de poème.
Ces procédés permettent de mettre en valeur un mot ou un groupe de mots qui prendront ainsi une dimension particulière.

Exemple
Rimbaud, dans son poème « Ma Bohème », écrit aux vers 6 et 7 :

« - Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes »

Le groupe nominal « Des rimes » est ici rejeté au vers suivant, ce qui permet d’insister sur ces mots, et de comprendre à quel point l’écriture poétique est importante pour Rimbaud.

 

2. L'écriture
a. Les figures de style

La poésie permet de travailler sur les images, les rapprochements que l’on peut faire entre différentes idées et différents mots. Les figures d’analogie, comme la comparaison et la métaphore, sont donc particulièrement utiles dans l’écriture d’un poème.

Exemple
Dans le poème « L’Albatros » de Baudelaire, on trouve une image métaphorique du poète : l’oiseau représente le poète qui, comme l’oiseau, n’est pas fait pour le monde terrestre.
b. Le style

Le choix du lexique est important, de même que le niveau de langue.

Ainsi, faire une liste de synonymes avant de se lancer dans l’écriture proprement dite du poème peut être judicieux.

Exemple
Dans un poème abordant le thème de l’amour, on pourra établir une liste de mots qui désignent tous l'amour, sous un éclairage différent :
amour, penchant, flamme, feu, inclination, passion, sentiment, etc.
c. L'implication personnelle

L’écriture d’un poème est un exercice particulier pour son auteur, le poète : qu'il soit aguerri ou novice, celui qui compose le poème peut laisser libre cours à ses émotions et sentiments.
On peut ainsi privilégier le « je », première personne, pour un poème personnel, ou bien choisir une distance un peu plus importante avec la troisième personne.

Le poème peut aussi s’adresser à une entité, réelle ou fictive, et prendre ainsi la forme d’un message.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Français

Écrire une note d'intention de mise en scène

Français

La poésie au XVIIe siècle

Français

Le baroque- Seconde- Français

Français

Le classicisme- Seconde- Français

Français

Les Anciens et les Modernes- Seconde- Français

Français

La préciosité- Seconde- Français

Français

La poésie au XVIIIe siècle

Français

Les subordonnées circonstancielles de conséquence

Français

Les subordonnées circonstancielles de but

Français

Les subordonnées circonstancielles de condition