Lycée   >   Seconde, Premiere, Premiere techno   >   Français   >   Écrire une note d'intention de mise en scène

Écrire une note d'intention de mise en scène

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif
  • S’entrainer aux écrits d’appropriation en vue des épreuves de baccalauréat.
  • Comprendre et analyser une œuvre théâtrale.
Points clés
  • Commencer par réfléchir aux raisons des choix de mise en scène en observant et analysant la pièce et ses enjeux.
  • Maitriser l’argumentation pour proposer un écrit structuré et convaincant.
Pour bien comprendre
  • S’inspirer de notes de mise en scène de professionnels du théâtre

La note d’intention appartient au domaine du théâtre, mais aussi à celui du cinéma. Dans cet écrit, le metteur en scène dévoile sa lecture personnelle de la pièce, ses choix de mise en scène et les raisons de ces choix.
C’est une sorte d’avant-goût de la pièce qui va suivre, pour aiguiser l'intérêt du spectateur.

1. La préparation de la note d'intention
a. Les questions à se poser

Pour écrire une note d’intention, plusieurs étapes sont nécessaires.

En commençant par lister les particularités de la mise en scène en question, on voit déjà apparaitre un plan qui s’avérera utile par la suite.

Plusieurs questions doivent se poser :

  • la date de création de la pièce représentée : est-ce une pièce contemporaine ou plus ancienne ? A-t-elle déjà été mise en scène ? Comment, et par qui ? 
    Remarque
    La date de création d’une pièce de théâtre correspond au moment où elle a été représentée pour la première fois.
  • le jeu des comédiens : est-il classique, déroutant, décalé ? Correspond-il aux attentes du spectateur ? 
  • les costumes : correspondent-ils au style, à l’époque de la pièce ? Ou bien ont-ils été transposés à une autre époque que la pièce d’origine ? 
  • les décors et les lumières : correspondent-ils au cadre donné par l’auteur ou bien y a-t-il un décalage ? Sont-ils modernes, classiques, etc. ?
b. Documents-supports

Pour répondre à ces questions, on doit bien évidemment assister à une représentation (si la note d’intention est écrite à la place du metteur en scène) ou préparer une représentation (si l’on est soi-même le metteur en scène).

Mais assister à la représentation ne suffit pas : il faut s’aider de divers documents comme des captations, des photographies (si cela est possible), des articles de presse, des témoignages de spectateurs, ou encore des écrits de l’auteur, etc.

Exemple
On vous demande d’écrire la note d’intention qu’aurait rédigée Molière, auteur et metteur en scène de Tartuffe.
Pour cela, vous vous inspirerez de captations de mises en scène classiques, correspondant à celle de Molière en 1664, mais aussi et surtout de la préface de cette pièce, écrite par l’auteur, et dans laquelle il explique certains de ses choix.
2. La rédaction de la note d'intention

En générale, une note d’intention de mise en scène n’excède pas quelques pages. Elle doit donc être précise, assez concise et claire.

Comme tous les écrits de lycée, elle doit être structurée. Ainsi, en proposant une introduction, un développement et une conclusion, on s’assure de la lisibilité et de l’organisation de la note de mise en scène.

a. L'introduction

L'introduction présente la pièce en mentionnant :

  1. l’auteur, dont on peut rappeler brièvement quelques éléments autobiographiques ;
  2. le titre de la pièce, son sujet principal et les circonstances d’écriture ;
  3. l’objet de l’écrit — c’est-à-dire que l’on explique que l’on va proposer une note de mise en scène, en expliquant l’intérêt de cette note particulière.
b. Le développement

Le développement comprend plusieurs paragraphes.

On peut par exemple proposer un paragraphe pour chaque thème abordé : l’inscription, ou non, de la mise en scène dans la tradition, le jeu des comédiens, les costumes, les décors, les lumières.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit ici d’un exercice argumentatif : la note de mise en scène explique les raisons de tels ou tels choix. On veille donc à bien proposer des arguments dans chaque paragraphe.

c. La conclusion

La conclusion, enfin, reprend de manière synthétique le propos.

Elle peut proposer, en outre, un mot plus personnel de celui qui écrit, achevant ainsi l’explication.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Français

La poésie au XVIIe siècle

Français

Le baroque- Seconde- Français

Français

Le classicisme- Seconde- Français

Français

Les Anciens et les Modernes- Seconde- Français

Français

La préciosité- Seconde- Français

Français

La poésie au XVIIIe siècle

Français

Les subordonnées circonstancielles de conséquence

Français

Les subordonnées circonstancielles de but

Français

Les subordonnées circonstancielles de condition

Français

Les subordonnées circonstancielles de concession