Déterminer la polarisation d'une liaison - Maxicours

Déterminer la polarisation d'une liaison

Objectif

Déterminer le caractère polaire d’une liaison à partir de la donnée de l’électronégativité des atomes.

Points clés
  • Les atomes attirent plus ou moins les électrons de la liaison chimique : l’électronégativité mesure cette capacité d’attraction.
  • Plus un atome est électronégatif et plus les électrons sont attirés vers lui.
  • Il apparait une charge électrique partielle  sur l’atome le plus électronégatif et  sur le moins électronégatif.
Pour bien comprendre

La liaison chimique entre deux atomes

1. L'électronégativité des éléments chimiques
L’électronégativité d’un atome est une grandeur sans unité, qui caractérise la capacité de cet atome à attirer vers lui les électrons engagés dans une liaison covalente avec un autre atome.
Remarque
Ces électrons de liaison entre deux atomes appartiennent à la couche de valence des atomes (dernière couche électronique occupée par des électrons). Ils constituent des doublets électroniques liants (paire de deux électrons, où chaque électron appartient à l’un des deux atomes liés).

Dans la classification périodique des éléments, l’électronégativité augmente le long d’une ligne et diminue le long d’une colonne. L’échelle de Pauling permet d’associer à chaque atome une valeur d’électronégativité.


Électronégativité des atomes
dans la classification périodique
Remarque
L’élément le plus électronégatif est le fluor F (électronégativité égale à 3,98) et le moins électronégatif est le francium Fr (électronégativité égale à 0,7).

L’électronégativité est symbolisée par la lettre grecque .

Exemples
Électronégativité du fluor et de l’hydrogène : (F) = 3,98 et (H) = 2,20.
2. Le caractère polaire d'une liaison chimique
Une liaison est polarisée si les deux atomes liés possèdent une électronégativité différente.
Principe
L’atome le plus électronégatif (celui qui possède l’électronégativité la plus grande) attire davantage les deux électrons du doublet liant (ceux qui constituent la liaison covalente) que l’atome le moins électronégatif.

Cela a pour conséquence l’apparition d’une charge partielle négative notée  sur l’atome le plus électronégatif et d’une charge partielle positive notée  sur l’atome le moins électronégatif.

On considères deux atomes liés, A et B, tels que l’électronégativité de A soit supérieure à celle de B : (A) > (B).

La liaison entre A et B sera représentée de la manière suivante.


Représentation d’une liaison covalente polarisée
Exemple
La molécule de chlorure d’hydrogène HCl est constituée par un atome de chlore et par un atome d’hydrogène qui sont liés par une liaison simple.

Les électronégativités de chacun de ces atomes sont : 
(Cl) = 3,16 et (H) = 2,20.

L’atome de chlore est plus électronégatif que celui d’hydrogène, on en déduit donc que l’atome de chlore porte une charge électrique partielle  tandis que l’atome d’hydrogène porte une charge électrique partielle .

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent