De la guerre fraîche au nouvel ordre mondial - Cours d'Histoire Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

De la guerre fraîche au nouvel ordre mondial

1. Le retour des tensions : la guerre fraîche
a. Les difficultés américaines et les offensives soviétiques de 1975 à 1985
Les Etats-Unis sont affaiblis en 1975 après la guerre du Viêtnam : le communisme gagne toute la péninsule indochinoise. En Iran, après la révolution islamiste de 1979, les Etats-Unis sont violemment critiqués.
L'URSS est donc en position de force. Ni les révoltes à l'intérieur du bloc communiste ni la dissidence ne semblent en mesure de faire fléchir Moscou et les pays communistes. L'influence soviétique gagne du terrain en Afrique où l'URSS passe des accords de coopération économique et d'aide militaire avec plusieurs Etats.
b. L'URSS en difficulté
L'intervention de l'URSS en Afghanistan (1979), voulue par Brejnev, est un échec. L'Armée rouge est incapable d'occuper l'ensemble du territoire et les Etats-Unis aident les résistants afghans. En Pologne, la contestation se radicalise avec le soutien de Jean-Paul II. A partir de 1985, Gorbatchev entreprend des réformes (glasnost et perestroïka) qui ébranlent les fondements du régime soviétique.
2. La fin de la Guerre froide et le nouvel ordre mondial
a. Le renouveau du dialogue et la disparition de l'URSS
A partir de 1980, R. Reagan encourage d'abord la reprise de la course aux armements (IDS, affaire des Pershing en Europe). Mais l'arrivée au pouvoir de Gorbatchev en 1985 favorise la reprise du dialogue. L'URSS ne cherche plus à étendre son influence. L'Armée rouge se retire d'Afghanistan et les démocraties populaires s'engagent dans la voie des réformes (démocratisation).
En URSS, difficultés économiques, revendications nationalistes et crises politiques se conjuguent et aboutissent à la disparition de l'URSS en 1991.
b. Le nouvel ordre mondial
Avec la fin de la Guerre froide (déclarée à Malte en 1989 par G. Bush et Gorbatchev), les Etats-Unis, disposant de l'armée la plus puissante du monde, semblent devenus les arbitres du nouvel ordre mondial. Mais c'est le plus souvent sous mandat de l'ONU qu'ils interviennent (guerre du Golfe, Yougoslavie), malgré les critiques dont ils font l'objet. Le Proche-Orient reste une des principales zones de tension. L'Afrique, entre conflits et problèmes économiques, est en difficulté. La fin de la Guerre froide ne signifie pas l'arrêt des conflits et des menaces.
L'essentiel

A partir de 1975, la détente cède le pas à une période de tensions plus vives entre les deux Grands que Brejnev qualifie de « guerre fraîche ». Les succès des Soviétiques sur la scène internationale semblent mettre à mal la puissance américaine. Mais les difficultés de l'URSS et l'arrivée au pouvoir de M. Gorbatchev ouvrent la voie à une phase de mutation. L'URSS disparaît en 1991, la Guerre froide s'achève, mais le nouvel ordre mondial, plus complexe, est perturbé par des conflits et des tensions.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents