Analyser les prix courants et les prix constants - Cours de SES Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Analyser les prix courants et les prix constants

Le calcul « à prix courants » et « à prix constants » est fréquent en économie dès lors que l'on souhaite effectuer des comparaisons à la fois dans l'espace (lorsque les pouvoirs d'achat des devises ne sont pas identiques) et dans le temps (lorsque la valeur de l'unité de compte monétaire évolue). L'analyse effectuée permet alors d'étudier le pouvoir d'achat et son évolution.

1. Monnaie courante ou monnaie constante ?
La valeur d'une monnaie évolue dans le temps : plus concrètement, elle a tendance à perdre de sa valeur sous l'effet de l'inflation. Cela signifie par exemple que le panier de biens que l'on peut acheter avec un billet de 20 € le 31 décembre est moins garni qu'il ne l'était le 1er janvier de la même année.

De même, l'évolution du prix d'un bien peut être appréciée dans l'absolu (par exemple, le prix d'un paquet d'un kilo de pâtes alimentaires est passé de 2 € à 2,40 € au cours de l'année 2007) mais aussi de manière relative (durant la même période, l'indice des prix à la consommation est passé de 100 à 105). Ainsi est-il important de déterminer le prix du bien (les pâtes alimentaires ici) en monnaie constante.

Pour cela, on procède ainsi :
prix en monnaie constante = (prix en monnaie courante / indice des prix) × 100,
soit : (2,40 / 1,05) × 100 = 2,28.

On en déduit alors que le prix réel du kilo de pâtes est passé de 2 à 2,28 € ; avec un même revenu, on peut donc acheter moins de pâtes.

2. Croissance en valeur ou croissance en volume ?
Une évaluation en valeur ne permet pas de distinguer les effets respectifs d'une variation des quantités et des mouvements des prix. Ainsi, un PIB (produit intérieur brut) en valeur peut augmenter de 5 % quand les quantités produites diminuent de 5 % : il suffit que les prix s'élèvent de 10,53 %. Seule une mesure en volume permet d'éliminer les effets-prix en ne retenant que les variations dues aux changements de quantités.

Exemple :
Entre 2000 et 2006, la consommation de services et de biens médicaux par tête est passée de 1 550 € à 2 400 €. Sur cette même période, la hausse des prix des biens de consommation dans son ensemble, c'est-à-dire l'inflation, a été de 7 %. On peut alors déterminer le taux de croissance en valeur et le taux de croissance en volume de la consommation de services et de biens médicaux :

- taux de croissance en valeur : entre 2000 et 2006, le taux de croissance de la consommation de services et biens médicaux a été de :
[(2400-1550) / 1550].100 = 54,8 %

- taux de croissance en volume : pour déterminer la variation de la consommation en volume, il faut d'abord calculer, pour 2006, la consommation réelle au prix de 1 000, soit :
consommation en volume = (consommation en valeur / indice des prix).100.

On a alors : consommation en volume = (2 400 / 107).100 = 2243 €.

Il apparaît donc qu'entre 2000 et 2006 la consommation en volume a évolué comme suit :
taux de croissance en volume = [(2243-1550) / 1550].100 = 44,7 %.

En conséquence, une hausse nominale de la consommation de 54,8 % correspond à une hausse réelle en volume de 44,7 %. La différence est la conséquence de l'augmentation des prix des services et biens médicaux sur la période.


Pour résumer, on peut dire que :
- déterminer une évolution en valeur, c'est effectuer un calcul à prix courants, c'est-à-dire raisonner en termes nominaux,
- déterminer une évolution en volume, c'est effectuer un calcul à prix constants, c'est-à-dire raisonner en termes réels.

3. Calculer le pouvoir d'achat
L'obtention de données en monnaie constante est utile pour comparer les revenus à diverses dates et évaluer les variations du pouvoir d'achat. Quand, sur une période, l'indice général des prix à la consommation progresse, il faut que le taux de variation du revenu soit supérieur pour que le pouvoir d'achat de l'individu augmente

Exemple :
En 2006, le salaire mensuel moyen d'un salarié du secteur privé est passé de 1 880 € à 1 900 €, soit une augmentation de 1,06 %. Dans le même temps, l'indice des prix à la consommation a augmenté de 1,6 %.

L'évolution du pouvoir d'achat sur l'année 2006 se calcule donc ainsi :
- détermination du salaire réel à euros constants :
salaire réel =
(salaire nominal / indice des prix).100 = (1 900 / 106).100 = 1 792. Ceci correspond au salaire nominal corrigé de l'inflation ;

- évolution du salaire à prix constants : le pouvoir d'achat du salaire évolue ainsi :
(1 792-1 880) / 1 880 = -1 %.
Le pouvoir d'achat du salaire a donc baissé de 1 % sur l'année 2006.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents