Réaliser une carte mentale - Maxicours

Réaliser une carte mentale

Objectifs
  • Connaitre le concept de carte mentale.
  • Utiliser une carte mentale.
  • Dessiner une carte mentale.
Points clés
  • Une carte mentale est un outil graphique de représentation des idées.
  • Une carte mentale aide à trouver des idées innovantes et à présenter son travail aux autres.
  • Une carte mentale se dessine à la main ou avec un logiciel.
1. Qu'est-ce-qu'une carte mentale ?
a. Le principe
Une carte mentale est un diagramme qui permet de représenter graphiquement ses idées.

Elle peut aider à être plus créatif, à approfondir des sujets et à organiser notre pensée. Elle permet également de nous faire comprendre plus facilement par les autres.

Remarques
  • La carte mentale est aussi appelée « carte heuristique » en français. Le mot « heuristique » vient, comme le fameux « Eurêka ! », du grec « eurisko » qui signifie « je trouve ».
  • En anglais, c’est le terme « mind map » qui est utilisé pour nommer la carte mentale.
Exemple de carte mentale

Le secret de la carte mentale, c’est qu’elle se dessine en suivant la manière de réfléchir naturelle d’un être humain : on part d’une idée centrale, puis on cherche des concepts ou des idées en rapport direct avec cette idée centrale. Ensuite, pour chaque concept ou idée qui a été trouvée, on cherche de nouveaux concepts ou idées qui lui sont liées, et ainsi de suite.

Remarque
La carte mentale est une méthode datant de la Grèce antique.
Dans sa forme moderne, c’est un psychologue anglais nommé Tony Buzan qui l’a formalisée. Il s’en servait pour illustrer ses idées lors de cours qu’il donnait dans une émission de télévision.
b. Les utilisations
La carte mentale est un outil très pratique pour aider à poser et structurer des idées.

Elle peut servir dans de nombreuses situations lors d’un projet, comme notamment :

  • au début d’un projet, pour trouver de nouvelles idées ;
  • en cours de projet, pour organiser les idées qui ont été trouvées avec les membres de son groupe ;
  • en cours de projet, pour lister et organiser le travail qu’il reste à faire ;
  • lors d’un exposé, pour présenter son travail et ses idées à l’enseignant et aux autres élèves de la classe.
Remarque
  • On peut aussi s’en servir pour prendre des notes, en les organisant en même temps, ainsi que pour faire des fiches de révision.
  • On peut aussi s’en servir dans la vie de tous les jours, par exemple pour lister ce qui doit être fait sans rien oublier, faire une liste de courses, préparer une liste d’objets à emporter lors d’un voyage, etc.
2. Comment dessiner une carte mentale ?
a. À la main
Principe

On peut dessiner une carte mentale à la main.

Cette méthode est plus directe, plus rapide et laisse plus de libertés qu’avec des outils numériques. On peut donc la privilégier si on dessine une carte mentale lors d’un travail de créativité ou de listage rapide d’idées ou d’objets.

Voici les étapes à suivre.

Méthode
Étape 1 : Définir une idée centrale.

On définit l’idée centrale de la carte mentale.

Il faut ensuite prendre une grande feuille blanche, A3 si possible, puis écrire cette idée centrale en gros, au milieu de la feuille. Il faut essayer de l’écrire en un seul mot ; si ce n’est pas possible, il faut tenter d’utiliser un minimum de mots.

Pour le moment, il ne faut pas s’occuper de l’aspect esthétique de la carte mentale.

Remarque
L’idée centrale peut aussi être appelée idée de niveau 1.
Exemples d’idées centrales
Musique, football, internet, jeux vidéos, ville de Paris, etc.
Étape 2 : Identifier les idées secondaires.

On réfléchit à quoi l’idée centrale de la carte mentale nous fait penser : à quels grands concepts ou grandes idées pourrait-on la relier ?

Il faut écrire ce qui nous vient à l’esprit autour de l’idée centrale : ce seront les idées secondaires de la carte mentale.

On relie chaque idée secondaire par un trait à l’idée centrale.

Remarque
Les idées secondaires peuvent aussi être appelées idées de niveau 2.
Exemples d’idées secondaires liées à l’idée centrale « Ville de Paris »
Monuments, histoire, sport, moyens de transport, géographie, etc.
Exemple de carte mentale sur une fête d’anniversaire après l’étape 2
Étape 3 : Identifier les idées associées aux idées secondaires.

Pour chaque idée secondaire trouvée lors de l’étape 2, on recherche de nouveaux concepts ou de nouvelles idées qui lui sont liées.

On les note autour des idées secondaires, en les reliant par des traits.

Remarque
Ces idées peuvent être appelées idées de niveau 3.
Exemples d’idées liées à l’idée secondaire « Monuments » d’une carte mentale sur la « Ville de Paris »
Tour Eiffel, Arc de Triomphe, Cathédrale Notre-Dame de Paris, Basilique du Sacré-Cœur, etc.
Exemple de carte mentale sur une fête d’anniversaire après l’étape 3

L’étape 3 peut être refaite à l’infini. C’est à nous de décider le niveau de détail que l’on souhaite donner à chaque branche de la carte mentale. Une carte mentale peut donc contenir des idées de niveau 4, de niveau 5, etc.

Exemple de carte mentale sur une fête d’anniversaire
Chaque idée de niveau 3 de la partie « Repas » a été détaillée en idées de niveau 4.
Étape 4 : Mettre la carte mentale au propre et l’illustrer.

On prend une nouvelle feuille afin de refaire la carte mentale au propre.

On recopie les idées de la carte mentale, en gros, avec une belle écriture, avec des couleurs, un effet 3D, etc.

On essaie également de mieux les organiser pour qu’elles s’étalent sur toute la feuille. Plus une idée semble importante, plus on peut la mettre en valeur et l’écrire en gros.

Il faut ensuite ajouter un maximum d’illustrations (dessin, croquis, schéma) à côté des idées. Il n’y a pas besoin d’être bon dessinateur, un dessin simple suffit : l’objectif est qu’on voit tout de suite de quoi parle la carte mentale en la regardant, même si on ne lit pas le texte. On peut aussi imprimer des images ou des photos et les coller sur la carte mentale.

Remarque
Si la carte mentale est uniquement utilisée pour trouver des idées ou dresser une liste, cette étape n’est pas nécessaire.
En revanche, si la carte mentale doit servir de support pour une présentation orale, cette étape est très importante.
Exemple de carte mentale sur une fête d’anniversaire, étape 4
b. Avec des outils numériques
Principe

On peut aussi dessiner une carte mentale avec des outils numériques.

Cette méthode est moins adaptée lors d’un travail de créativité ou de listage, car elle est moins directe et moins intuitive.

Elle permet en revanche d’organiser et de retoucher sa carte mentale plus facilement qu’à la main. Elle rend aussi la carte mentale plus claire et lisible.

On peut donc privilégier cette méthode si on dessine une carte mentale destinée à une présentation orale ou à un document de synthèse.

Il existe plusieurs logiciels permettant de réaliser une carte mentale.

Méthode

La méthode est la même que pour une carte mentale dessinée à la main, mais on peut en plus ajouter des liens hypertextes vers des sites web, des images et des documents en ligne.

Exemples de logiciels gratuits
Certains logiciels s’utilisent directement en ligne et permettent le travail collaboratif : Freemind, Freeplane, Xmind, MindMup, Mindomo, etc.
Remarque
On peut également suivre les trois premières étapes pour dessiner une carte mentale à la main, puis réaliser l’étape 4 avec un logiciel.
Exemple de carte mentale sur une fête d’anniversaire

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent