Pourquoi la colonisation ? - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Pourquoi la colonisation ?

1. Le prétexte : la mission civilisatrice

Influencés par des « sciences » nouvelles (comme le « racisme scientifique » théorisé entre autres par le français Gobineau : Essai sur l’inégalité des races humaines, 1853) et par une incontestable supériorité technologique, les Européens sont persuadés de la supériorité de leur civilisation.
Des ouvrages tentent ainsi de démontrer les inégalités de race avec la race blanche (indo-européenne) au sommet de la pyramide de l'intelligence et du développement (ces idées sont tellement communes que même des articles de dictionnaire comme ceux du Larousse reproduisent ces idées). Certains européens évoquent alors la nécessité de transmettre cette « lumière » de civilisation pour les pays restés « dans les ténèbres ». L'économiste Paul Leroy-Beaulieu écrit ainsi en 1889 que les non-occidentaux sont de « vrais enfants débiles » ; Rudyard Kipling parle lui de « fardeau de l'homme blanc ». Quel serait ce fardeau ? Apporter les progrès scientifiques, culturels, médicaux, économiques à des pays ou des régions qui ne les connaissent pas. Certains occidentaux croient réellement à cette mission : on peut citer l'exemple du docteur Albert Schweitzer, médecin alsacien qui fonde un hôpital à Lambaréné en 1913 (prix Nobel de la paix en 1952). Mais dans la plupart des cas, cet argument civilisateur est surtout un moyen de se donner bonne conscience.

2. La pression démographique et économique
Dans les années 1830, l'Europe entre dans la transition démographique. La population augmente alors considérablement (elle double quasiment pendant le XIXe siècle). Ce phénomène a deux conséquences : l’émigration vers les « pays neufs » (États-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, etc. : plus de quarante millions d’Européens font ce type de voyage de 1800 à 1913) et une volonté d’expansion territoriale. L’Europe est aussi la première puissance économique mondiale. C'est le continent qui a connu en premier l'industrialisation. Face à des marchés qui saturent, les usines européennes cherchent de nouveaux débouchés et des matières premières pour leurs produits.

Coloniser est donc aussi un moyen de renforcer la puissance et le dynamisme économique du pays.

3. Des rivalités nationales en Europe
La colonisation s'inscrit aussi dans un contexte nationaliste. C’est tout à fait visible lors de la course vers les colonies qui s'engage entre les puissances européennes dans les années 1870, surtout en Afrique. En France par exemple, les colonies vont être vues comme un moyen de compenser la perte de l'Alsace-Lorraine. L'Angleterre trouve un élément de puissance politique et économique indéniable dans son immense empire. Les pays européens partis plus tard dans la colonisation vont aussi réclamer comme le dit l'Allemagne « une place au soleil ». Certains territoires vont faire parfois l’objet d’une lutte féroce entre Européens (le contrôle de Fachoda, modeste poste militaire au Soudan, entraîne presque la France et l’Angleterre dans une guerre en 1899).
4. Une époque de découvertes et de mission
L'époque voit aussi fleurir partout en Europe des sociétés de géographie qui s'intéressent au monde. Les missions d'exploration sont nombreuses (Stanley et Livingstone pour les sources du Nil par exemple) et chaque découverte contribue à asseoir le prestige de l'État qui en est l'auteur. L'Afrique est ainsi traversée de part et d’autre par des missions d'exploration ; c'est aussi le cas des zones polaires. L'Eglise enfin, voit dans ces nouveaux territoires un vivier d’âmes à convertir (surtout par rapport à une Europe qui se déchristianise). Il y a ainsi de nombreuses missions de conversion des peuples africains menées par des catholiques ou des protestants. Historiquement, ces missions ont parfois précédé les explorations.
L’essentiel

Les Européens justifient la colonisation par le souci de diffuser leur civilisation qu’ils considèrent comme supérieure au reste du monde.
Mais les causes du fait colonial sont en fait très diverses : économiques (recherche de débouchés et de matières premières), religieuses (convertir de nouveaux chrétiens), démographiques et surtout politiques (concurrence entre les nations).

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents