Pierre Choderlos de Laclos - Cours de Français avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Pierre Choderlos de Laclos

Objectif : Connaître l'auteur d'une oeuvre majeure de la fin du XVIIIe siècle.
1. Un homme dans la tourmente de l'histoire

Pierre-Ambroise-François Choderlos de Laclos naît le 18 octobre 1741 dans la ville d'Amiens. Il est issu d'une famille de la bourgeoisie de province qui, anoblie, demeure en bas de l'échelle aristocratique.

a. Un militaire sous l'Ancien Régime

En tant que fils cadet, il est promis à une carrière militaire, et entre en 1760 comme élève au Corps royal de l'artillerie. En retrait des champs de bataille, il demeure dans des garnisons de province où il participe à la vie mondaine. Il bénéficie de promotions régulières.

En 1779, il est affecté à la fortification de l'île d'Aix où il commence Les Liaisons dangereuses. Après un congé passé à Paris pour en mener l'écriture à bien, son roman paraît chez Durand en avril 1782. Quoique indigné, le public se l'arrache, et la renommée scandaleuse de l'oeuvre se répand dans toute l'Europe. Mais l'officier Laclos est renvoyé à La Rochelle ; il y entame une liaison avec celle qui deviendra sa femme, Marie-Soulange Duperré.

b. Un orléaniste sous la Révolution

En 1788, Laclos se met en congé de l'armée et devient, à Paris, secrétaire du duc d'Orléans. Il fréquente les salons et participe à la vie politique. Accusé de complicité dans les émeutes d'octobre 1789 à Versailles, il suit son maître à Londres.

De retour à Paris, il se fait orateur et journaliste : il s'inscrit au Club des Jacobins et participe à la rédaction du Journal des amis de la Constitution. Il propose Philippe-Égalité à la régence, en vain.

Après avoir réintégré l'armée pour défendre la République attaquée, sans participer pour autant à aucun combat déterminant, il est, sous la Terreur, arrêté à plusieurs reprises en tant qu'orléaniste, puis menacé d'exécution. Bénéficiant de protecteurs occultes, il est libéré.

c. Un bonapartiste sous le Consulat
Sous le Directoire, Laclos s'essaye en tant qu'homme d'affaires, mais ne perd pas de vue sa carrière militaire. Il apporte son soutien à Bonaparte lors du coup d'État du 18 brumaire. En récompense, il est nommé général de brigade dans l'artillerie. Il rejoint l'armée du Rhin, participe à la campagne d'Italie, puis, nommé commandant de l'artillerie à Naples, il meurt à Tarente le 5 septembre 1803, de dysenterie et de malaria.
2. L'homme d'une seule oeuvre ?

Au regard des Liaisons dangereuses, les autres écrits de Laclos apparaissent sans génie. Pourtant, l'oeuvre dans son ensemble montre un homme qui incarne, par le nombre des sujets qu'il aborde, l'esprit des Lumières.

a. Créations diverses
  • Laclos est l'auteur d'une vingtaine de poésies légères, de comptes rendus littéraires, d'un opéra-comique, Ernestine (1777), et d'une pièce de théâtre, La Matrone.
  • Il s'est aussi attelé à des travaux d'ordre social, militaire, économique, politique : Admirateur de Rousseau, il s'inspire de ses idées dans ses trois essais sur l'éducation des femmes (1783, 1795), ainsi que dans son compte rendu du Voyage de La Pérouse (1797).
    En stratège moderne, il invente le boulet creux (l'obus) et, partisan de la guerre de mouvement, rédige courageusement une Lettre (1786) contre Vauban, maître de la fortification française.
    S'intéressant à l'urbanisme, il publie un Projet de numérotage des rues de Paris (1787).
    Dans les domaines politique et économique, il écrit en faveur des libertés individuelle et économique, de l'égalité juridique et de la propriété, et loue, dans De la guerre et de la paix (1795), l'"énergie révolutionnaire" et les passions qui mènent aux " grandes entreprises".
  • Dans le domaine privé, sa correspondance le montre bon père, mari aimant, ami fidèle.
b. Un ouvrage "qui retentît encore sur la terre quand j'y aurai passé"
  • Plaçant Les Liaisons dangereuses sous l'égide de cet autre roman épistolaire qu'est La Nouvelle Héloïse, Laclos dresse le portrait "au vitriol" de la société aristocratique de son temps.
  • Argument : La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, deux libertins hors pair, s'appliquent à perdre la réputation de ceux qu'ils ont élus pour victimes, jusqu'à ce que, de complices devenus rivaux, ils finissent par s'anéantir eux-mêmes.
  • À travers cette peinture de moeurs, la critique morale et sociale révèle la caducité d'un monde destiné à s'éteindre. Mais l'oeuvre ne se contente pas de dénoncer le dérèglement des moeurs et les excès du libertinage : la profondeur psychologique des personnages, la facture et l'ordonnancement des lettres, ainsi que les tactiques élaborées par les protagonistes, dignes de la plus fine stratégie militaire, font de ce roman un hommage à l'intelligence.
L'essentiel

Laclos incarne à sa manière l'esprit des Lumières. Avec Les Liaisons dangereuses, peinture de moeurs, critique morale et sociale aux accents pré-révolutionnaires, il a créé un roman dont l'intelligence reste unique dans son oeuvre et dans son siècle.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents