Les valeurs des temps de l'indicatif - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les valeurs des temps de l'indicatif

Objectif 
Savoir s'appuyer sur l'étude des modes et des temps verbaux pour comprendre la portée d'un texte
L'indicatif comporte dix temps. Ces temps possèdent tous une ou plusieurs valeurs temporelles, qui permettent de situer l'action exprimée par le verbe dans une chronologie. En outre, certains des temps de l'indicatif ont une valeur modale, ce qui signifie qu'ils traduisent la position de l'énonciateur par rapport à ce qu'il dit.
1. Les valeurs temporelles
a. Les temps simples
• Le présent peut exprimer :

– une action qui a lieu au moment où l'on parle ;
Exemple : Je prépare le dîner.

– une vérité générale, dont la valeur n'est pas limitée dans le temps, notamment dans les maximes et les proverbes ;
Exemple : On a tout à gagner à faire confiance aux autres.

– un futur proche ;
Exemple : J'arrive dans un instant.

– un passé proche ;
Exemple : Je reviens du Canada.

– des faits passés que l'on souhaite raconter de façon vivante. On parle alors de présent historique ou présent de narration.
Exemple : Le combat s'enlisait. Tout à coup, il frappe et met à terre le chevalier.

• Dans un récit, le passé simple exprime les actions importantes qui ont lieu à un moment déterminé du passé.
Exemple : Ce jour-là, elle prit la décision de démissionner.

L'imparfait peut évoquer :

– le cadre (décor, circonstances…) dans lequel se produisent les faits racontés au passé simple, on parle alors d'imparfait de description ;
Exemple : Il faisait déjà nuit noire lorsque Pierre parvint au sommet.

– des actions répétées dans le passé, il s'agit alors de la valeur itérative de l'imparfait ;
Exemple : Tous les matins, nous nous levions à huit heures.

– des faits passés exprimés dans leur durée.
Exemple : Il travaillait depuis un mois à ce projet.

• Le futur exprime des actions à venir, qui sont postérieures au moment présent.
Exemple : Demain soir, nous irons au cinéma.

• Dans un récit au passé, le conditionnel présent exprime des actions postérieures à celles qui sont racontées au passé simple ou à l'imparfait. C'est le futur du passé.
Exemple : Ils décidèrent qu'ils partiraient en Irlande le mois suivant.
b. Les temps composés
Le passé composé renvoie à un événement qui est achevé au moment où l'on parle.
Exemple : Il faut que tu assumes le choix que tu as fait.

Le plus-que-parfait est utilisé dans le récit au passé pour raconter les faits antérieurs à ceux qui sont exprimés au passé simple ou à l'imparfait.
Ex. : Il retrouva sa voiture là où il l'avait laissée la semaine précédente.

Le passé antérieur traduit lui aussi l'antériorité. Mais à la différence du plus-que-parfait, l'action qu'il exprime a eu lieu juste avant celle racontée au passé simple.
Exemple : Dès qu'il eut terminé, tout le monde l'applaudit.

Le futur antérieur exprime une action antérieure à celle racontée au futur simple.
Exemple : Tu regarderas la télévision quand tu auras terminé tes devoirs.

Le conditionnel passé est utilisé dans le discours indirect pour raconter une action antérieure à celle racontée au conditionnel.
Exemple : Il déclara qu'il partirait quand il aurait réglé ce problème.
2. Les valeurs modales
Quand ils sont employés sans référence à une quelconque chronologie, les temps de l'indicatif expriment la position de l'énonciateur par rapport à l'action. On dit qu'ils possèdent une valeur modale.
a. Les temps simples
Le présent peut servir à exprimer :

– une hypothèse → l'action exprimée par le verbe est alors perçue comme une éventualité, et non comme une certitude ;
Exemple : S'il réussit cette mission, il sera embauché dans l'entreprise.

– un ordre.
Exemple : Tu sors immédiatement.

L'imparfait possède deux principales valeurs modales :
– dans une proposition subordonnée hypothétique, il montre que l'énonciateur doute de l'action exprimée ;
Exemple : Si vous le connaissiez, vous pourriez le reconnaître.
– à l'oral, il peut servir à atténuer une demande que l'on adresse à quelqu'un.
Exemple : Je voulais savoir si vous étiez disponible ce soir.

Le futur connaît lui aussi deux principales valeurs modales :

– à l'oral, il constitue une marque de politesse ;
Exemple : 
– Vous désirez autre chose ?
– Non merci, ce sera tout.

– il peut se substituer à l'impératif pour exprimer un ordre ou un conseil.
Exemple : Vous prendrez la deuxième rue à gauche.

Le conditionnel est utilisé pour exprimer une action jugée irréalisable par l'énonciateur.
Exemple : S'il faisait beau, nous sortirions.
b. Les temps composés
Le plus-que-parfait et le conditionnel passé expriment l'irréel du passé. L'énonciateur sait que les faits exprimés par les verbes ne peuvent plus se produire au moment où il parle.
Exemple : S'il avait su, il aurait agi autrement.

Le futur antérieur permet d'émettre une hypothèse qui sera vérifiée dans l'avenir.
Exemple : Je ne vois pas de lumière. Il aura fermé plus tôt aujourd'hui.
L'essentiel
Les temps de l'indicatif possèdent tous une valeur temporelle qui permet de situer les actions dans une chronologie.

Ces temps peuvent également exprimer la position de l'énonciateur (doute, atténuation, conseil, etc.) par rapport à ce qu'il dit. On parle alors de leur valeur modale.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents