Les stratégies d'externalisation et d'intégration - Cours de Management des organisations avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les stratégies d'externalisation et d'intégration

Objectifs
Qu’est-ce qu’une stratégie d’externalisation ? Quelles sont les formes d’externalisation de l’activité ? Qu’est-ce que la stratégie d’intégration ? Quelles sont les formes d’intégration possibles ? En quoi ces deux stratégies sont-elles opposées ?

L’organisation peut choisir de développer une stratégie plutôt qu’une autre en fonction de son activité. Elle peut choisir une stratégie d’externalisation ou au contraire une stratégie d’intégration, stratégies diamétralement opposées.
1. La stratégie d’externalisation
a. Définition
Cette stratégie consiste pour une organisation à confier une partie ou la totalité de son activité autre que stratégique à une autre organisation.
b. Avantages et inconvénients
L’externalisation permet à l’organisation de pallier les faiblesses qu’elle aura décelées ou de combler des moyens et/ou des compétences qu’elle aura jugés insuffisants pour atteindre l’objectif qu’elle s’était fixée.
L’externalisation permet également de pénétrer un marché étranger en faisant produire ou vendre au niveau local en s’adaptant aux traditions et goûts du pays convoité. 

Cependant, l’externalisation impose une certaine dépendance envers les entreprises partenaires notamment par exemple sur les délais de livraison.
c. Techniques d’externalisation
Il existe plusieurs techniques d’externalisation :

la sous-traitance : c’est l’externalisation traditionnelle. Une entreprise appelée « donneur d’ordre » va confier une partie ou l’ensemble de son activité à une autre appelée sous-traitant.

Une organisation peut avoir recours à la sous–traitance pour deux raisons :
- soit la production que l’entreprise a à réaliser est trop importante par rapport à ses capacités, il s’agit alors de la sous-traitance de capacité.
- soit l’organisation n’a pas les compétences nécessaires pour réaliser l’activité en question, il s’agit de la sous-traitance de compétence.

La franchise : c’est un système de commercialisation dans lequel une entreprise appelée « le franchiseur », met à la disposition d’une autre, le franchisé, son savoir-faire, son concept, son assistance, son enseigne, sa marque en contrepartie du paiement d’une redevance (pourcentage du chiffre d’affaires réalisé).

La concession : c’est un système de commercialisation dans lequel une entreprise appelée « le concessionnaire », distribue pour le compte d’une autre entreprise appelée « le concédant », ses produits en exclusivité sur un secteur géographique défini.
2. La stratégie d’intégration
a. Définition
L’intégration vise pour une organisation à intégrer l’ensemble des activités liées à la réalisation et la distribution de sa production dans sa propre structure.
b. Avantages et inconvénients
L’intégration permet de maîtriser l’ensemble du processus de production et ce dans le but d’atteindre une meilleure qualité de la production à moindre coûts et de maîtriser des délais de production et de livraison.

L’intégration engendre souvent la diversification ce qui impose pour l’organisation d’apprendre un nouveau métier avec tous les investissements en formation que cela suppose. Cependant, les effets de synergie doivent pouvoir contrebalancer cet inconvénient.
c. Les formes d’intégration
Il existe trois formes d’intégration :

l’intégration en aval : l’entreprise choisit d’assurer elle-même la distribution de sa production en prenant le contrôle du réseau de distribution.

l’intégration en amont : l’entreprise choisit d’assurer elle-même l’approvisionnement nécessaire à sa production en prenant le contrôle des fournisseurs.

l’intégration verticale : l’entreprise choisit d’assurer l’ensemble de l’activité et d’avoir une maîtrise complète du processus de production. L’intégration verticale englobe l’intégration en amont et en aval.
L’essentiel
L’organisation peut choisir de développer une stratégie plutôt qu’une autre en fonction de son activité. Elle peut choisir :

une stratégie d’externalisation, qui consiste pour une organisation à confier une partie ou la totalité de son activité autre que stratégique à une autre organisation. Pour ce faire, l’entreprise dispose de différents moyens comme la sous-traitance, la franchise ou encore la concession.

une stratégie d’intégration, qui vise pour une organisation à intégrer l’ensemble des activités liées à la réalisation et la distribution de sa production dans sa propre structure. Il existe l’intégration en amont ou la prise de contrôle de l’approvisionnement, et l’intégration en aval ou la prise de contrôle du réseau de distribution, l’intégration verticale étant la combinaison des deux précédentes formes d’intégration.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents