Les Mots : l'auteur et son œuvre - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les Mots : l'auteur et son œuvre

1. Biographie de Jean-Paul Sartre
a. L’enfance

Jean-Paul Sartre est né le 21 juin 1905 à Paris. Sa mère, Anne-Marie, est d’origine alsacienne. Son père, Jean-Baptiste Sartre, polytechnicien et officier de marine, meurt en 1906.

Sartre vit avec sa mère chez ses grands-parents paternels, Charles (professeur d’allemand) et Louise Schweitzer, à Meudon puis, en 1911, à Paris, rue Le Goff, à deux pas du Panthéon et du jardin du Luxembourg. Les Mots est le récit de cette période, l’enfance du petit Sartre.

Il est scolarisé au petit lycée Henry IV, où il rencontre Paul Nizan.

En 1916, sa mère se remarie avec M. Mancy. Le couple s’installe à La Rochelle, avec Sartre, qui n’apprécie guère son beau-père.

b. Le philosophe

Revenu à Paris en 1920, il fait de brillantes études, à Henry IV puis à l’Ecole normale supérieure. En 1929, il est reçu premier à l’agrégation de philosophie. C’est lors de sa préparation au concours qu’il rencontre Simone de Beauvoir, qui devient sa compagne.

En 1931, il est nommé professeur de philosophie au Havre. Il reste à ce poste jusqu’en 1936

Il séjourne à Berlin en 1933, où il étudie la philosophie d’Husserl. Il publie en 1938 La Nausée.

En 1940, mobilisé, il est fait prisonnier au camp de Trêves ; il s’en évade en 1941 et rentre à Paris.
C’est à cette époque qu’il commence Les Mouches, une pièce de théâtre, qui reprend le thème de la liberté, cher à Sartre. L’homme est libre de tout engagement et responsable de ses actes.

Huis-clos paraît en 1945, date à laquelle il quitte l’enseignement. Il devient peu à peu célèbre. En 1946 paraissent L’existentialisme est un humanisme et Réflexions sur la question juive.

c. Un écrivain engagé

Dirigeant la revue Les Temps modernes, il s’impose en chef de file du mouvement existentialiste, un mouvement philosophique dont L’être et le néant (1943) constitue le traité central.

En 1952, il publie une biographie de l’écrivain Jean Genet, Saint Genet, comédien et martyr.

Proche du parti communiste (dont il s'écarte en 1956), Sartre ne cesse de s’engager politiquement et revendique l’engagement politique des écrivains. Il voyage beaucoup, aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, et à Cuba en 1960, année où il signe le « Manifeste des 121 », sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie. Il soutient le Front de Libération National algérien. En 1968, il prend position en faveur du mouvement estudiantin puis de celui des ouvriers.

Il refuse le prix Nobel en 1964, année de parution des Mots.

Atteint de cécité, il ne peut plus ni lire ni écrire. Il meurt le 15 avril 1980. Une foule nombreuse se presse à ses obsèques.

2. Sartre et Les Mots
a. 1964 : parution des Mots

Les Mots est une autobiographie qui obtient un vif succès dès sa parution.

Sartre a réalisé une ébauche de ce livre dix années auparavant, avec pour titre Jean sans terre.

Son dessein était d’écrire une suite à cette autobiographie qui couvre la période de son enfance. Mais il y renonce en 1970.

b. Une autobiographie

Sartre y relate ses souvenirs d’enfance, mais il désire par-dessus tout, à travers ce roman, comprendre et expliquer comment il est devenu écrivain. Il s’interroge sur l’acte de création littéraire.

On apprend dans le roman que sa famille, en particulier sa mère et son grand-père, lui a fabriqué un destin d’écrivain, métier qui, à leurs yeux, ne pourra être exercé par Sartre uniquement s’il est professeur.

Au-delà du dessein personnel, Sartre veut retranscrire, à travers son expérience, l’histoire de son époque, un témoignage en quelque sorte.

c. Résumé de l’œuvre

Le livre commence par la description des familles paternelles et maternelles. Nous suivons l’enfance de Sartre, surnommé Poulou, de 1905, date de sa naissance, en passant par 1909, date de ses premiers souvenirs, à 1916, qui marque la fin de son enfance, avec le remariage de sa mère. 
Sartre vit avec sa mère durant la période couverte par le livre, chez ses grands-parents maternels, Charles et Louise Schweitzer.

Dans la première partie, « Lire », Sartre évoque la comédie familiale qui se joue en permanence au foyer grand-paternel. Eloigné de la réalité, l’enfant se réfugie dans la lecture. Les écrivains sont ses amis.

Dans la deuxième partie, « Ecrire », l’enfant, poussé par son grand-père, se met à écrire. Il souhaite devenir un écrivain reconnu. En fin de récit, Sartre adulte s’interroge et montre ce qu’il reste en lui de l’enfant Poulou ; comment le rôle imposé par sa famille quand il était enfant est devenu son identité d’adulte.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents