Les interventions étrangères dans la guerre civile espagnole : géopolitique des totalitarismes - Maxicours

Les interventions étrangères dans la guerre civile espagnole : géopolitique des totalitarismes

Objectifs
  • Comprendre en quoi la guerre civile espagnole a eu un impact sur l'histoire de l'Europe.
  • Comprendre en quoi la guerre civile espagnole est un conflit international.
Points clés
  • La guerre civile espagnole oppose les forces nationalistes et les forces républicaines. Elle commence en 1936 et s’achève en 1939.
  • Dès 1936, le conflit s’internationalise. Les forces nationalistes reçoivent l’aide de l’Italie fasciste et de l’Allemagne nazie, tandis que les forces républicaines ne reçoivent d’aide que de l’Union Soviétique.
  • En 1938, le régime de Franco est reconnu par la France et l'Angleterre.
  • Le bilan de la guerre civile est lourd : 100 000 à 250 000 soldats et 100 000 à 200 000 civils.
Pour bien comprendre
  • La crise de 1929
1. À l’origine de la guerre civile espagnole
a. Le contexte

Suite à la crise de 1929, la monarchie espagnole d’Alphonse XIII est affaiblie. En 1931 des élections sont organisées, elles sont remportées par les républicains, ce qui donne naissance à la Seconde République espagnole et provoque la fuite du roi. En février 1936, de nouvelles élections amènent au pouvoir une coalition de gauche, le « Frente Popular ».

Prenant le prétexte des violences révolutionnaires qui secouent le pays, le général Franco lance en 1936 son coup d’État nationaliste depuis le Maroc.
Le pays est coupé en deux avec :

  • d’une part, les forces nationalistes incarnant la droite conservatrice ;
  • de l’autre, le camp républicain dominé par des formations de gauche et révolutionnaires.

C’est le début de la guerre civile espagnole dont l’enjeu est le contrôle du pays pour les belligérants. Dès 1936, le conflit s’internationalise puisque les puissances étrangères apportent leur appui à chacun des deux camps.

b. Les forces en présence

Les nationalistes forment un bloc assez homogène composé de près de 200 000 hommes alors que les républicains comptent environ 100 000 combattants.

Le camp républicain est hétérogène et divisé entre les anarchistes de la CNT (Confédération nationale du travail), les communistes staliniens du PCE (Parti communiste espagnol), les communistes trotskistes du POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste) et les modérés socialistes.

2. Les interventions des puissances étrangères
a. Des républicains divisés soutenus par des puissances étrangères désunies

Les républicains sollicitent l’aide de la France, dirigée également par un Front Populaire, dont le président est Léon Blum. Bien que proche des républicains espagnols, la France est divisée, elle choisit la non-intervention puisque les socialistes français, pacifistes et majoritaires, sont hostiles à une participation militaire même si les communistes du PCF soutenant le gouvernement y sont favorables.

L’Angleterre est également opposée à l’intervention et Blum ne souhaite pas froisser son allié britannique. Seule l’URSS s’engage à aider le camp républicain espagnol, mais elle ne mobilise que 2 000 hommes et refuse de soutenir les groupes hostiles à Moscou comme les anarchistes de la CNT et les trotskistes du POUM, dont elle commandite même l’assassinat de certains de ses dirigeants.

b. Les nationalistes portés par les puissances fascistes

Les puissances étrangères nationalistes jouent un rôle majeur dans la guerre civile : les forces franquistes reçoivent l’aide de l’Italie fasciste, qui envoie un corps de volontaires de 50 000 hommes en 1937 et fournit du matériel militaire.

L’Allemagne détache la légion aérienne Condor composée de 10 000 hommes, du matériel militaire (des panzers et des avions), mais aussi des conseillers techniques et des instructeurs. La détermination du binôme Mussolini-Hitler aux côtés des nationalistes apporte un soutien conséquent au « Caudillo » (surnom de Franco) et permet la victoire en 1939 des fascistes espagnols.

Rencontre entre Adolf Hitler et Francisco Franco en 1940 à Hendaye (France) | © Bridgeman Images

Panzer : char allemand.
c. La mobilisation des Brigades internationales

En octobre 1936 sont crées les Brigades internationales, à l’initiative de l’URSS, elles regroupent 50 000 volontaires venus de toute l’Europe et même au-delà pour soutenir la République espagnole. Ce sont surtout des militants de la gauche révolutionnaire qui se revendiquent de l’antifascisme à l’image de l’auteur de 1984, George Orwell, qui est engagé dans les rangs du POUM. Ils combattent sans être soldats et refusent bien souvent toute forme de hiérarchie et d’autorité surtout dans les rangs des militants anarchistes de la CNT.

3. L'intervention étrangère porte les nationalistes au pouvoir

La guerre civile d’Espagne consacre le rapprochement entre l’Italie et Allemagne qui signent le traité fondateur de l’Axe, le 1er novembre 1936. C’est une préparation militaire au conflit mondial en gestation pour l’Italie, et surtout pour l’Allemagne, qui teste son matériel militaire, notamment lors du bombardement de Guernica d’avril 1937, immortalisé par Picasso.

En 1939, Franco a gagné son pari : son régime a été reconnu par la France et l’Angleterre l’année précédente. Le camp républicain a été atomisé, les derniers républicains fuient la dictature, certains tentent de se réfugier en France où ils seront internés dans les camps d’Argelès et de Rivesaltes.

Le bilan de la guerre civile est lourd. On estime ainsi que 100 000 à 250 000 soldats et 100 000 à 200 000 civils ont perdu la vie pendant ce conflit.

Le régime franquiste, épuisé par la guerre civile, optera pour la neutralité durant la Seconde Guerre mondiale, ce qui lui permettra de se maintenir au pouvoir jusqu’à la mort de Franco, en 1975.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent