Lycée   >   Premiere   >   SES   >   Les déterminants de l'investissement- Première- SES

Les déterminants de l'investissement

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif
  • Connaitre les déterminants de l'investissement.
Points clés
  • L'investissement est un pari sur l'avenir qui est fondé sur les prévisions d'évolution de la rentabilité et de la demande.
  • Le mode de financement de l'investissement détermine en partie sa faisabilité.
  • Les déterminants de l'investissement représentent aussi un enjeu théorique et de politique économique entre libéraux et keynésiens.
1. Les déterminants de l'investissement
a. Anticiper l'avenir

Une entreprise n'investit que si elle a des perspectives de débouchés. En période de faible croissance, les entreprises hésitent à investir. À l'inverse, l'amorce d'une croissance soutenue les incite à accroître leurs capacités de production afin de bénéficier de la croissance de la demande.

L'existence d'une prévision de demande supplémentaire est donc un préalable nécessaire à l'étude de tout projet d'investissement. Mais ce projet ne sera mené à son terme que si le chef d'entreprise le juge rentable. Cette rentabilité dépend du rendement économique de l'investissement que l'on mesure par le rapport excédent brut d'exploitation (EBE)/Capital fixe, mais aussi par le mode de financement de l'investissement. Dans le meilleur des cas, l'entreprise finance son investissement avec ses ressources propres (autofinancement).

b. Le rôle des taux d'intérêt

Il arrive que l'entreprise soit obligée de recourir à l'emprunt pour financer son projet. Dans ce cas, elle ne se lance dans l'opération que si elle est assurée que la profitabilité ou rentabilité financière sera positive, c'est-à-dire si le montant des frais financiers qu'elle devra acquitter pour rembourser son emprunt est inférieur au profit réalisé grâce à l'investissement.

Ainsi, si les taux d'intérêts sont élevés, peu de projets d'investissement seront rentables et verront donc le jour. L'entreprise préfèrera faire des placements financiers pour lesquels la profitabilité sera meilleure.

c. D'autres déterminants

On sait par ailleurs que les capacités d'endettement d'une entreprise ne sont pas illimitées. Il est donc évident qu'à partir d'un certain niveau d'endettement, elle soit obligée de donner la priorité au remboursement de ses emprunts et elle ne peut donc plus investir même si la rentabilité escomptée est importante.

D'autre part, l'investissement peut également être en fonction du coût des facteurs de production. En effet, une entreprise peut adopter des combinaisons productives utilisant plus ou moins de capital et de travail en fonction du coût de ces facteurs. Ainsi, si le prix du travail augmente elle préfèrera lui substituer du capital, donc réaliser un investissement.

Les investissements de l'État dans les domaines traditionnels que sont l'éducation ou la santé sont réalisés dans le but de satisfaire l'intérêt général et ne sont pas subordonnés à un quelconque souci de rentabilité.

L'État peut aussi décider de mener une politique intensive d'investissement dans le domaine des infrastructures (politique de « grands travaux »). Dans ce cas, le déterminant est politique : il s'agit de relancer la croissance économique sur la base de la mise en œuvre d'une politique keynésienne.

2. Un débat théorique
a. Pour les libéraux

Il faut avant tout favoriser la rentabilité des entreprises pour qu'elles investissent. Une baisse du coût du travail peut donc leur permettre d'augmenter leurs réserves et, à terme, d'investir. L'autofinancement est privilégié lorsque c'est possible.

En cas de financement externe, les investissements doivent être financés par le recours aux marchés. Il s'agit donc d'un financement externe direct qui dépend de l'épargne préalable des agents économiques. La libéralisation des marchés est donc encouragée.

Le recours à l'État est néfaste. L'investissement public va priver les marchés d'une partie des ressources en crédit dont ils pourraient disposer. Cela va donc faire augmenter les taux d'intérêts et déprimer l'investissement privé ce qui nécessitera une intervention encore plus forte de l'État (effet d'éviction).

b. Chez les keynésiens

Pour les keynésiens les entreprises n'investissent que si elles anticipent une forte demande (demande effective). Les agents économiques ont recours au financement externe indirect (crédit bancaire) pour réaliser leurs investissements. Un faible niveau des taux d'intérêts est alors nécessaire.

Dans le cadre d'une crise économique, si l'investissement privé est faible, l'État doit alors prendre le relais pour mener des politiques de relance de l'investissement et à terme de l'activité économique. Par un effet multiplicateur, les dépenses de l'État créeront des revenus plus que proportionnels dans l'économie.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

SES

Les investissements- Première- SES

SES

Le budget de l'État- Première- SES

SES

La politique fiscale de l'État

SES

Les moyens d'action de l'État- Première- SES

SES

Les fondements de l'intervention de l'État- Première- SES

SES

Qu'est-ce que la monnaie ?

SES

Monnaie et souveraineté nationale- Première- SES

SES

Les formes de la monnaie- Première- SES

SES

La création monétaire- Première- SES

SES

La Banque centrale- Première- SES